Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'adversaire de Emmanuel CARRERE

Publié le par Hélène

L'adversaire, c'est Satan, celui qui à travers nous accomplit l'horreur et broie les destins dans ses volontés.

«Le 9 janvier 1993, Jean-Claude Romand a tué sa femme, ses enfants, ses parents, puis tenté, mais en vain, de se tuer lui-même. L'enquête a révélé qu'il n'était pas médecin comme il le prétendait et, chose plus difficile encore à croire, qu'il n'était rien d'autre. Il mentait depuis dix-huit ans, et ce mensonge ne recouvrait rien. Près d'être découvert, il a préféré supprimer ceux dont il ne pouvait supporter le regard. Il a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.
Je suis entré en relation avec lui, j'ai assisté à son procès. J'ai essayé de raconter précisément, jour après jour, cette vie de solitude, d'imposture et d'absence. D'imaginer ce qui tournait dans sa tête au long des heures vides, sans projet ni témoin, qu'il était supposé passer à son travail et passait en réalité sur des parkings d'autoroute ou dans les forêts du Jura. De comprendre, enfin, ce qui dans une expérience humaine aussi extrême m'a touché de si près et touche, je crois, chacun d'entre nous.»

L'auteur entremêle donc fait divers et autofiction pour raconter la trajectoire fatale de cet homme qu'il a rencontré avant d'écrire sur lui.

Ce que j'ai aimé : 

Tenter de comprendre l'innommable... L'entreprise semblait louable. Jean-Claude Romand était un enfant unique, doux, calme. Il cachait ses émotions pour préserver sa mère « il ne fallait pas causer de chagrin, pas non plus se vanter de son succès ou de sa vertu. » Il se confiait à son chien uniquement. Puis vint l'engrenage de ne pas vouloir décevoir, « le premier mensonge en appelle un autre, et c’est toute une vie … »

« Il me donnait l’impression de ne pas s’intéresser au réel, seulement au sens qui se cache derrière, et d’interpréter tout ce qui lui arrivait comme signe, notamment mon intervention dans sa vie. Il se disait convaincu « que l’approche de cette tragédie par un écrivain peut largement compléter et transcender d’autres visions plus réductrices, telles que celles de la psychiatrie ou d’autres sciences humaines «  et tenait à me persuader et à se persuader lui-même que « toute « récupération narcissique » «  était « loin de sa pensée  (consciente, du moins ». J’ai entendu qu’il comptait sur moi plus que sur les psychiatres pour lui rendre compréhensible sa propre histoire et plus que sur les avocats pour la rendre compréhensible au monde."

Ni sa famille, ni ses amis ne le connaissaient vraiment, et tous se sont fait aveugler par lui. Il y avait un décalage entre ce qu’il montrait de lui et ce qu’il était.

Ce que j'ai moins aimé :

Pourquoi s'intéresser à ce fait divers tellement morbide ? La folie des hommes est-elle réellement compréhensible ?

Ce roman prouve que je suis à l'opposé des choix de Emmanuel Carrere : plutôt que de sonder les profondeurs noires de l'âme humaine, je préfère personnellement m'intéresser à sa lumière, aux instants de grâce

 

Présentation de l'éditeur : Folio

Du même auteur : Limonov

Partager cet article
Repost0

Une vie inachevée de Mark SPRAGG

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

Jean décide de fuir son compagnon violent, souhaitant préserver sa petite fille de neuf ans, Griff. Elle se réfugie chez son ex beau-père Einar qui vit dans un ranch au fin fond du Wyoming. Celui ci ne voit pas d'un bon œil l'arrivée de sa belle-fille qu'il tient pour responsable de la mort de son fils. Néanmoins sa petite fille Griff qu'il rencontre pour la première fois l'adoucit peu à peu... Mais l'ex amant de Jean débarque en ville, bien décidé à récupérer femme et enfant...

Les personnages sont profondément humains, avec leurs failles, leurs colères, leurs passions et la petite Griff gaie et innocente permet de puiser en eux ce qu'ils ont de meilleur. Avec du temps et de la patience, les blessures de chacun sont pansées ensemble, et le pardon, même s'il est difficile et long, est toujours possible.

Une vie inachevée est un roman lumineux qui nous permet de garder foi en l'humanité !

Présentation de l'éditeur : Gallmeister

Mois de Janvier : C'est la vie

Partager cet article
Repost0

Orgueil et préjugés de Jane AUSTEN

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

La famille Bennet compte cinq filles et leur mère tient absolument à les marier rapidement. Comme un nouveau voisin s'installe dans le domaine jouxtant leur propriété, elle voit là l'occasion rêvée pour placer l'une de ses filles. Mais elle n'est évidemment pas le seule à avoir cette idée, le beau M. Bingley, jeune aristocrate prisé, attirant plus d'une jeune fille...

Elisabeth Bennet se tient loin de ces préoccupations, même si elle se doit d'accompagner ses sœurs dans le monde. A cette occasion, elle rencontre le mystérieux Darcy, qui provoque rapidement son aversion.

Dans ce roman, de nombreuses histoires d'amour se trouvent gangrénées par les préjugés des uns et des autres, qui oublient combien la psychologie des êtres est complexe et combien ils peuvent être éloignés de ce qu’ils paraissent. Les apparences sont trompeuses, souvent menées par un orgueil tout aussi démesuré. Elisabeth et Darcy dans cette société apparaissent comme des êtres justes, qui acceptent de se remettre en question et de reconnaitre leurs erreurs. Eux aussi jugent sans connaitre et sans chercher à établir la vérité, mais ils comprennent peu à peu qu'il vaut mieux éviter de se fier à des a priori trop hâtifs !

Sous ses allures de romance, ce roman cache une acuité psychologique étonnante et une satire acide de la noblesse !

Un incontournable !

 

Présentation de l'auteur : 10-18

Du même auteur : Lady Susan ♥ ;  Persuasion ♥ ♥ ♥ ♥ ; Mansfield park ♥ ♥ ♥ 

Publié dans Littérature Europe

Partager cet article
Repost0

Al Dorsey le détective de Tahiti tome 1 et 2 de Patrice GUIRAO

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

Al Dorsey est détective privé et il se voit ici confier une enquête par un homme qui prétend être prêtre. Mais sitôt que celui-ci a tourné les talons, Al découvre dans la valise qu'il lui a remise un contenu improbable : 5 millions de dollars. Cela risque fort d'être le début de quelques ennuis... Heureusement, Al peut compter sur le soutien de ses amis, Sando et aussi Toti, récupérateur hors pair ! Mais Al doit aussi gérer les caprices de sa petite amie, Lyao-Li, ce qui n'est pas une mince affaire...

Cette première rencontre avec Al fut plus que concluante : le style est enlevé, drôle, dynamique, l'enquête permettant de mettre en scène des personnages truculents qui évoluent dans un pays qui ne fait pas seulement office de décor !

Dans le deuxième tome on rencontre "Un vieux fou qui se prend pour un sorcier, un lépreux pas moignon du tout, et un rasta à poils mous." Le ton est encore plus enlevé que dans le premier et l'immersion dans les mœurs de Tahiti, oscillant entre tradition et modernité, est totale : il est notamment question de magie, Al étant confronté à un sorcier qui semble accomplir des miracles...

Patrice Guirao réussit le pari d'allier avec intelligence mœurs locales et intrigue policière, pour créer une série de belle facture !

J'ai présenté les deux premiers tomes ensembles parce que vous ne pouvez pas commencer l'un sans avoir l'autre étant donné que la fin du premier se termine sur un cliffhanger mettant vos nerfs à rude épreuve ! La fin du tome 2 fonctionne sur le même principe mais le suspens est moins insoutenable (mais j'ai quand même acheté les 4 romans de la série ...)

Présentation de l'éditeur : Tome 1 Crois-le ; Tome 2 Lyao-Ly

Partager cet article
Repost0

Le vestibule des causes perdues de Manon MOREAU

Publié le par Hélène

♥ ♥

"Mara avait compris que c'était vrai ce qu'on disait. Que le chemin donne au pèlerin ce dont il a besoin, au moment où il en a besoin."

Sur le chemin de Compostelle, se croisent Mara, jeune femme désœuvrée, Clotilde, nouvellement divorcée, Bruce, parisien un peu direct, ou encore Robert, Le Breton, Flora et Henrique, brésiliens sulfureux, ou Arpad. Tous transportent sur le chemin leur peine, espérant que la marche leur permettra de mettre de le distance entre eux et leurs maux. Tous espèrent arriver à Saint Jacques de Compostelle plus légers. Et le chemin va les surprendre...
"Mara avait une théorie : les pieds tapent sur la terre, le sang remonte dans le cœur, c'est l'énergie de la terre qui gagne l'esprit, tout est bouleversé."

Ce que j'ai aimé :

La bienveillance, l'entraide rencontrée transforme ce chemin en lumière !

"En marchant jusqu'à Santiago, et surtout, en faisant l'hospitalera ici, j'ai rencontré tant d'histoire inextricables, de pèlerins emmêlés... Et pourtant, on marche, on se parle, on s'épuise, on prie parfois. On se refile des pansements, des idées réconfortantes, des pommades miraculeuses... Le chemin de Saint-Jacques, pour moi, c'est le vestibule des causes perdues."

Ce que j'ai moins aimé :

Les bons sentiments, un peu trop prégnants.

Bilan :

Un roman qui donne envie de se lancer sur le chemin !

 

Présentation de l'éditeur : Pocket

Sur le même sujet : RUFIN Jean-Christophe Immortelle randonnée  En avant, route ! de Alix de SAINT ANDRE ; BERTRANDY Antoine Vers Compostelle

Partager cet article
Repost0

Vingt Mille lieues sous les mers de Jules VERNE

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Le professeur Aronnax, son domestique Conseil et le harponneur Ned Land qui cherchaient à capturer un fantastique monstre marin, se retrouvent prisonniers du capitaine Némo, à bord de son sous-marin le Nautilus. Quel lourd secret cache Némo pour vouloir les retenir ainsi à jamais ? C’est alors que parallèlement au fabuleux périple maritime qu’ils entament, s’engage une lutte psychologique et culturelle entre Aronnax et Némo.

Ce que j'ai aimé :

- Les connaissances scientifiques de Jules Verne dans les domaines de l'océanographie, la biologie marine et l'ichtyologie sont ici mises en avant avec intelligence, sur fond de roman d'aventures. Cette aventure n'est pas qu'un prétexte, de la même façon que les données scientifiques ne sont pas qu'un contexte. De plus, Jules Verne invente lui-même son Nautilius, sous marin innovant, dans la réalité, il faudra attendre trente ans après la parution du roman pour voir apparaître le Narval, premier sous-marin opérationnel qui utilise une propulsion mixte, machine à vapeur et électricité.

- L'auteur s'intéresse aussi aux abîmes de la nature humaine en explorant l'âme du capitaine Nemo, être fascinant, mystérieux, capable du pire comme du meilleur. Ayant renoncé à la société des hommes, il semble vouer une haine sans pareille aux puissants mais l'auteur laisse planer le suspens, ne dissipant pas son secret dans ce roman-là. Il faudra attendre L'île mystérieuse pour en connaitre davantage sur son histoire.

- Le narrateur apparait comme un double de l'auteur : son esprit curieux le dirige vers des découvertes passionnantes, et jamais il ne condamne le capitaine, lui accordant le bénéfice du doute, même si certaines de ses actions le font frémir.

Ce que j'ai moins aimé :

Il est très long !

Bilan :

Un voyage fascinant  à la rencontre des merveilles sous marine et aux confins de la nature humaine.

 

Présentation de l'éditeur : Folio

Partager cet article
Repost0

Challenge Gallmeister

Publié le par Hélène

En 2022, @chinouk35 du blog Les Passions de Chinouk et Readlookhear organisent un challenge littéraire spécial @editionsgallmeister

Chaque mois sera consacré à un thème.

Janvier : C'est la vie / Février : Nature writing / Mars : Roman noir / Avril : Girl power / Mai : Il était une fois dans l'ouest / Juin : Chasse et pêche / Juillet : Adaptation ciné- TV / Août : Hors US / Septembre : Un mois avec un auteur / Octobre : Direction le Montana / Novembre : on mène l'enquête / Décembre : On sort du cadre / Joker : Amérindiens

Comme j'ai dans ma PAL de nombreux Gallmeister, j'ai décidé de participer !

Si vous voulez participer, pour vous aider dans vos choix par catégories, Les Passions de Chinouk et Readlookhear vous proposent quelques titres sur Instagram sous #unanavecgallmeister et @challengegallmeister.  Je vous ai préparé aussi mes coups de coeur par catégorie :

Janvier : C'est la vie > Les grandes marées

Février : Nature writing > Lettres pour le monde sauvage ou Désert solitaire

Mars : Roman noir > Cible mouvante

Avril : Girl power > Betty

Mai : Il était une fois dans l'ouest > Lonesome dove ou Contrée indienne

Juin : Chasse et pêche > Casco Bay

Juillet : Adaptation ciné / TV > Le bikini en diamants

Août : Hors US

Septembre : Un mois avec un auteur > Pete Fromm  ou Edward Abbey

Octobre : Direction le Montana > Les morts de Bear Creek

Novembre : on mène l'enquête > La rivière de sang

Décembre : On sort du cadre > Petit traité de philosophie naturelle

Alors, vous nous rejoignez ?

Publié dans Tags - challenges...

Partager cet article
Repost0

La jeune femme et la mer de Catherine MEURISSE

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Catherine Meurisse a résidé plusieurs mois à la Villa Kujoyama, une résidence d'artistes située à Kyoto. Cherchant à renouveler son inspiration, elle s'est immergée dans les paysages japonais. Un an plus tard, elle séjournait de nouveau au Japon, quand le typhon Hagibis dévastait une partie du pays. De ces voyages est né cet album.

Sa quête est simple : « Je voudrais peindre la nature », et elle se rapproche alors d'un peintre japonais qui lui voudrait peindre une jeune femme qui le hante, Nami. Les deux artistes déambulent alors dans des paysages magnifiques, à la recherche de l'éclat d'inspiration qui changera leur œuvre.

Le mélange des tons est assez surprenant : la recherche de l'artiste se fait avec humour et ironie, se jouant des codes, elle erre dans des paysages sublimes en restant ancrée dans une réalité plus prosaïque et en réfléchissant sur l'art. De cette alliance naît un album atypique profondément touchant.

Présentation de l'éditeur : Dargaud

Partager cet article
Repost0

Bonne année à tous !

Publié le par Hélène

 

Partager cet article
Repost0

Le jour où le bus est reparti sans elle de BEKA et MARKO

Publié le par Hélène

♥ ♥

Alors qu'elle est en route pour un stage de méditation, Clémentine se retrouve oubliée, seule, dans une épicerie située au coeur de la campagne, loin de tout. Désarçonnée par cet aléa, elle s'adapte finalement à sa situation, appréciant la présence de Antoine, l'épicier, ou encore celle de Chantal, écrivain de passage. Cette halte au milieu de nulle part sera finalement plus bénéfique que n'importe quel stage de méditation....

Antoine lui raconte des histoires zen qui vont l'aider à trouver son propre chemin.

Ce que j'ai moins aimé :

- J'apparenterais cette BD aux romans feel-good, emplis de bons sentiments, mais sans grande profondeur. La lecture est agréable, mais loin d'être inoubliable.

 

Présentation de l'éditeur : Bamboo eds

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>