Une bouche sans personne de Gilles MARCHAND

Publié le par Hélène

"La vie n'est ni belle ni laide, je trouve plutôt qu'elle est originale."

Le narrateur est comptable dans une entreprise lambda et passe sa journée caché dans ses chiffres à éviter toute velléité de contact avec ses collègues. Il retrouve chaque soir dans un café ceux qu'il considère comme ses amis : Sam, Thomas et Lisa, la serveuse. Il connait peu leur vie, mais a plaisir à les côtoyer tous les soirs. Un jour, il décide de se livrer davantage et de raconter peu à peu pourquoi il ne quitte jamais l'écharpe qui cache le bas de son visage. Il évoque alors son grand-père, Pierre-Jean, personnage atypique. Ce grand père "rêveur fantaisiste" racontait des histoires pour faire rire les jeunes femmes et rêver les petits garçons et souhaitait préserver son petit-fils du drame de son enfance.

"La vie est trop courte pour s'accommoder de tout ce qui va de travers. Il ne faut pas hésiter à rêver, les rêves c'est pas fait pour les chiens. Et c'est gratuit."

Petit à petit, sous la férule de son grand-père, le narrateur affronte ses souvenirs pour s'en affranchir, mais lui aussi décide de ne pas s'encombrer de la réalité, ni de la crédibilité, il transforme progressivement son présent pour oublier son passé "Il m'avait expliqué que si j'estimais que le monde n'était pas assez beau et que je n'étais pas en mesure de le changer, personne ne pourrait jamais m'empêcher de l'imaginer tel que je voudrais qu'il soit."

Ce beau conte aux accents fantasques nous emporte aux confins de la réalité, là où tout est plus supportable et admirable...

 

Présentation de l'éditeur : Aux forges de Vulcain ; Points

D'autres avis : Encensé par Noukette dont le billet est même plus beau que le roman ! ; Antigone 

 

Une bouche sans personne, Gilles Marchand, Points, 2016, 259 p., 7.40 euros

 

Sélectionné pour le prix du meilleur roman Points

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Daphné 12/07/2018 16:31

Un grand coup de cœur pour moi!
Daphné

danielle 15/06/2018 11:46

250 pages qui m'ont rappelé certains films d'atmosphère (Bergman), où il ne se passe pas grand chose et au final dévoiler un événement historique atroce.
Comment des personnes qui se livrent et se connaissent si peu, peuvent elles se rencontrer chaque soir?
Sans doute trop cartésienne, je n'ai pas apprécié les digressions...oniriques?
danielle

Moka 24/04/2018 09:29

Mon chouchou !

Géraldine 12/04/2018 12:57

J'ai lu ce roman en janvier. Même si je l'ai vivement appréciée, j'avoue qu'il ne m'en reste plus grand chose, au contraire du funambule sur le sable, qui fut pour moi un coup de coeur XXL !

Jerome 28/03/2018 13:23

Noukette me l'a offert (elle l'a tellement aimé il faut dire^^), il ne me reste plus qu'à le lire.

Luocine 28/03/2018 09:07

j'ai beaucoup aimé et il a eu un coup de cœur à notre club

zazy 27/03/2018 21:05

Si je le trouve à la bib, pourquoi pas

Daphné 27/03/2018 20:00

Un beau coup de cœur pour moi!
Daphné

keisha 27/03/2018 14:00

Lu, pas vraiment mon créneau au départ, et j'ai aimé!

manou 27/03/2018 13:31

Ce que tu me dis me tente beaucoup malgré les deux petites étoiles ! Je le note et je verrai bien si je le trouve à la médiathèque. Merci Hélène pour tes chroniques toujours objectives...

Alex-Mot-à-Mots 27/03/2018 13:01

L'aspect fantastique me rebute, mais si tu dis que dans ce livre il est plus beau que le réel, pourquoi pas.

Mimi 27/03/2018 11:04

Une critique intrigante qui donne envie de soulever le voile de la réalité et de la rêverie...

Nathalie 27/03/2018 10:26

Un roman poignant qui m'avait beaucoup plu et dont la chute m'a surprise tant il est intemporel !

Fanny 27/03/2018 07:45

Acheté directement après ma lecture de son Funambule sur le sable. Il faut maintenant que je le lise!