Le sang versé de Asa LARSSON

Publié le par Hélène

                                        

Prix du meilleur roman policier suédois 2004

 

L'auteur :

Asa Larsson a grandi à Kiruna, 145 km au-dessus du cercle polaire Arctique ; où se déroulent également ses romans. Avocate comme son héroïne, elle se consacre désormais à l'écriture. Les cinq tomes de la série autour de Rebecka Martinsson sont en cours de traduction dans 30 pays.

 

L'histoire :

L'avocate Rebecka Martinsson, en mission pour son cabinet, est de retour dans sa ville natale de Kiruna. Une femme pasteur est retrouvée mutilée et pendue à l'orgue de son église. Ce meurtre n'est pas sans rappeler à la jeune femme une affaire similaire qui a eu lieu un an auparavant.

 

Mon avis : 

Un an auparavant, une terrible affaire a ravagé la jeune avocate Rebecka Martinsson. Laquelle ? Mystère... Il fallait lire le tome précédent pour le savoir ! Il n'en est fait mention ici par bribes, qu'il est difficile d'assembler pour construire une histoire cohérente. Le lecteur reste osbtinément dans le flou. Soit, c'est un concept. Frustrant mais pourquoi pas... Malheureusement peu à peu nous nous rendons compte que la conséquence inévitable de ce flou artistique est que nous passons totalement à côté de la psychologie de la belle Rebecka. Ses contours sont tout aussi flous que son passé. Et si encore il ne s'agissait que d'elle... Mais les autres personnages ont une psychologie tout aussi sommaire, et en plus, ils sont nombreux -avec des noms suédois (cqfd) ce qui n'aident pas-

Faisons donc un trait sur les personnages, il n'en reste pas moins que l'endroit choisi pour planter les intrigues est atypique : Kiruna, la Laponie, tout un univers...  Mais pas du tout exploité, les descriptions sont rares, les moeurs des habitants peu abordés, et somme toute ce roman n'a de "nordique" ou "artique" que le nom.

Pour finir, la fin est décevante, somme toute ordinaire...

Alors oui quelques réflexions sur la difficulté d'élever ses enfants approfondissent un tantinet le propos, mais au final, rien d'extraordinaire dans ce roman, je ne pense pas qu'il me marquera. il est totalement abusif de le placer aux côtés de Mankell et Indridason !

 

Premières phrases :

"Je suis recroquevillé sur l'étroite banquette de la cuisine. Incapable de dormir. En plein coeur de l'été les nuits sont trop claires et n'incitent pas au repos. La pendule en face de moi va bientôt sonner une heure. SOn tic-tac enfle dans le silence. Disloque mes pensées et toute tentative de réflexion sensée. Sur la table est posée la lettre de cette femme."

 

Vous aimerez aussi :

Romans policiers nordiques (des vrais cette fois-ci)

 

Le sang versé, Asa Larsson, traduit du suédois par Caroline Berg, avril 2014, 22 euros

Commenter cet article

Noukette 17/03/2014 23:25

Tu es bien tiède, je passe sans regrets sur ce chef-d'oeuvre !!

Alex-Mot-à-Mots 17/03/2014 11:29

Un bandeau attrayant, mais finalement, une déception.

Yv 17/03/2014 09:02

Lorsque j'ai vu qu'il sortait et qu'il était comparé à Mankell et Indridason, je suis allé vérifier si j'avais lu le tome précédent, eh bien oui, et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il ne m'avait pas plu, pour des raisons assez similaires aux tiennes. Je ne renouvellera donc pas la lecture de cette auteure

jerome 16/03/2014 07:48

Tu vas dire que j'exagère mais j'aime quand tu n'aimes pas un polar. ça me rassure quelque part sur mes propres goûts^^

Hélène 17/03/2014 08:57

Tu passes à côté de chef d'oeuvre tu sais ???

luocine 15/03/2014 07:53

et bien voilà un livre qui n'allongera pas ma liste .. déjà que les polars m’ennuient le plus souvent!!
merci!
Luocine

Hélène 17/03/2014 08:57

IL en existe de très bons... Mais pas celui-ci...

Lystig 15/03/2014 07:33

Le précédent volume s'appelle "Horreur boréale" (mon billet ici : http://loiseaulyre.canalblog.com/archives/2011/04/13/20880051.html) (que j'avais "sans plus")
ce livre est une de mes prochaine slectures !

Hélène 17/03/2014 08:57

La suite est pareille, sans plus !