Le visage de l'ennemi d'Elizabeth GEORGES

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Ce que j'ai aimé :

Roman policier au suspens indéniable, ce roman permet également au lecteur de pénétrer dans le monde particulier du carriérisme politique et dans l'univers trouble de la presse à scandale. Les personnages attachants d'Elizabeth George sont à nouveau au rendez-vous, pour le plus grand bonheur du lecteur.

Eve Bowen est une femme de tête ambitieuse, sous-secrétaire du premier ministre britannique. Après une liaison sans lendemain douze ans auparavant lors d'un congrès avec un journaliste, elle s'est retrouvée enceinte et a gardé l'enfant voyant là une occasion de montrer qu'elle pouvait mener de front vie de femme et vie politique. Or un beau jour, sa fille se fait enlever et ne lui sera rendue que si le nom du père est révélé, ce qui risquerait de briser se carrière.

Il s'agit d'un roman policier très fouillé psychologiquement parlant. Nous retrouvons les héros d'Elizabeth George : Saint-James, Linley et sa coéquipière Barbara et Deborah qui vont devoir démêler les fils compliqués de cette intrigue politico-journalistique.

L'histoire se passe à l'époque de l'écriture du roman fin des années 90. Même si la politique est au cœur du roman, aucun nom n'est cité, seul l'aspect psychologique des fonctions politiques ou journalistiques est abordé. L'intrigue se divise sur deux scènes : à Londres, et dans la campagne londonienne où Barbara est envoyée pour mener l'enquête auprès d'un policier au charme particulier...

Le suspense est omniprésent, les évènements s'enchaînant à un rythme soutenu, ne laissant guère de répit à l'attention du lecteur. La psychologie des personnages est très travaillée, comme toujours chez Elizabeth George. Ceux-ci sont nombreux, puisqu'ils incluent non seulement les membres de la fine équipe habituelle d'Elizabeth George, mais aussi ceux liés à l'intrigue de l'affaire présente aussi profonde que les autres.

Ce que j'ai moins aimé :

- Un peu long.

- La caricature quelquefois excessive de la politicienne.

Présentation de l'éditeur :

Pocket

D'autres avis :

Babélio

 

Le visage de l'ennemi, Elizabeth Georges, Pocket, 2012, 768 p., 8.40 euros

 

Publié dans Roman policier Europe

Commenter cet article

Ariane 18/06/2015 14:04

Je crois avoir lu 2 ou 3 titres de l'auteur. Des romans policiers sympathiques, parfaits pour les vacances, mais pas le genre de livre qui laisse un souvenir indélébile.

Hélène 19/06/2015 07:56

Exactement !

Noukette 17/06/2015 17:23

Une auteure de polar que je n'ai jamais lue. Pas sûre de commencer par ce titre par contre si je décide de me lancer un jour...!

Hélène 18/06/2015 08:48

De mémoire, ses titres se ressemblent beaucoup ...

jerome 17/06/2015 12:16

Roman policier, carriérisme politique et presse à scandale : Au secours !!!!!

Hélène 18/06/2015 08:48

Elle n'est pas non plus indispensable ;) pas comme James Lee Burke ;)

Emma 17/06/2015 07:07

Je prends beaucoup de plaisir à en lire un de temps en temps.

Hélène 17/06/2015 07:49

oui cela détend !

Alex-Mot-à-Mots 16/06/2015 15:09

Une auteure que je trouve efficace, mais un peu classique.

Hélène 16/06/2015 20:51

J'aime bien retrouver le classique de temps en temps.

luocine 16/06/2015 13:50

pas trop ma tasse de thé , mais tu en parles avec un tel enthousiasme! on ne sait jamais si j'ai le temps....

Hélène 16/06/2015 20:52

C'est distrayant.

choup 16/06/2015 12:08

Une éternité que je n'ai plus lu EG. Pourtant à une époque j'avais dévoré nombre de ses romans.

Hélène 16/06/2015 20:52

Tout comme toi cela faisait longtemps !

Dominique 16/06/2015 11:16

il faut la lire à petite dose et dans ce cas on marche bien

Hélène 16/06/2015 20:52

exactement !

Sandrine 16/06/2015 10:41

Je n'ai toujours pas lu cette auteur. Les thèmes de cette série-là ne m'attirent pas beaucoup (la politique, les médias), peut-être plutôt avec une autre...

Hélène 16/06/2015 20:53

Le dernier n'est pas mal

eimelle 16/06/2015 08:28

cela fait longtemps que je n'ai rien lu de cette auteure, il faudrait!

Hélène 16/06/2015 08:32

On la retrouve toujours avec plaisir !