Trente-six chandelles de Marie-Sabine ROGER

Publié le par Hélène

                           

♥ ♥

Ce que j'ai aimé :

Ce roman est une petite comédie légère charmante.

Le début est assez original : un homme est persuadé qu'il va mourir le jour de son 36ème anniversaire à cause d'une malédiction familiale, et il a tout préparé en ce sens. Seulement la grande faucheuse n'est pas au rendez-vous et Mortimer va devoir se réadapter à la vie.

Ayant toujours été intimement persuadé qu'il allait mourir à cet âge-là, il s'est construit une vie morne : un travail au ministère qui consiste principalement à "tailler les crayons, attacher les trombones en collier, faire une balle avec des élastiques, boire mon café, regarder l'heure.", des relations sentimentales sans lendemain, peu d'attaches hormi Nassardine et Paquita. Et c'est justement ce couple improbable profondément attachant qui va remettre Mortimer sur les rails. 

Ce que j'ai moins aimé :

Il ne restera pas longtemps dans nos mémoires, il souffre des mêmes défauts que son compère La fractale des raviolis : une légèreté dans le style et dans les propos qui est très volatile. L'ensemble reste très en surface, même le rire est discret. 

Premières phrases :

"On a beau essayer de prévoir l'imprévisible, l'intempestif survient au plus mauvais moment : je m'apprêtais à mourir.

Décéder fait partie de ces moments intimes qui supportent assez mal les témoins importuns."

Présentation de l'éditeur :

Editions du Rouergue

Vous aimerez aussi :

La fractale des raviolis de Pierre Raufast

D'autres avis :

Lire

MangoDasola, Clara et Leiloona, Sandrine ; Yuko 

 

Trente-six chandelles, Marie-Sabine Roger, Editions du Rouergue, août 2014, 288 p., 18 euros

 

Merci à l'éditeur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

A_girl_from_earth 10/12/2014 21:49

Bon, moi j'avais tout de même beaucoup ri sur un bon tiers du livre, et après je me suis essoufflée, mais je retiens tout de même cette auteur pour les envies de lecture détente efficace.

hélène 14/12/2014 15:02

Il ne faut pas en attendre plus ...

Alex-Mot-à-Mots 10/12/2014 16:58

Je suis d'accord avec toi : il ne restera pas spécialement longtemps en mémoire.

hélène 14/12/2014 15:01

Enfin ! Merci Alex !

cristie 09/12/2014 21:13

Non il ne restera qu'un parfum de plaisir !

hélène 14/12/2014 15:00

un parfum volatile ;)

Philisine Cave 09/12/2014 20:08

Il a son petit succès sur la blogo et je le lirai pour ce qu'il est : un pur moment de détente ! Bisous

hélène 14/12/2014 15:00

Avec quelques longueurs quand même...

Mango 08/12/2014 20:43

Un livre bien agréable pour lequel je garde une certaine tendresse!

hélène 14/12/2014 15:00

Il plaît beaucoup !

keisha 08/12/2014 17:18

J'ai beaucoup aimé, pour la détente...(billet écrit depuis un mois, pas paru encore) Les encombrants me parait plus sombre, lecture prévue.

hélène 14/12/2014 15:00

Oui sympathique, mignon, mais pas transcendant !

clara 08/12/2014 11:18

Oh non par rapport à la fractale des raviolis, M-Sabine Roger a un style, une écriture bien à elle !

hélène 14/12/2014 14:59

Je les ai trouvé assez similaire..

Aifelle 08/12/2014 11:10

Je pense le lire, juste pour un moment de détente ; je préfère sa veine plus cruelle, comme dans "les encombrants".

hélène 14/12/2014 14:59

Pas sûre que je tente autre chose..