Déception et abandon du mois de mars

Publié le par Hélène

Le blues du troglodyte de Kenneth COOK

Présentation de l'éditeur :

« Presque toute la population de Ginger Whisker habite dans des maisons troglodytes. Nous vivons comme des taupes ou plutôt comme des wombats, puisque nous sommes australiens. Mais qu'est-ce que je suis venu foutre dans ce satané trou perdu ? »
Rien ne va plus dans la vie de Simon Crown. À trente-cinq ans, il est déjà divorcé. La station de radio dont il est propriétaire est au bord de la faillite. Pas la moindre trace d'opales dans la mine où il a englouti ses dernières économies. Pire, il habite une petite ville écrasée de soleil où la seule question qui vaille est : bière ou whisky ?
Soudain pris d'une irrésistible envie d'en découdre, Simon se retrouve empêtré dans une succession de situations absurdes, dangereuses et parfaitement réjouissantes.

Mon avis :

 Le style m'a laissé au bord de la route, Simon le narrateur parle à la première personne, et je n'ai pas été sensible à son humour. Cet homme looser fauché et alcoolique n'est guère attachant.

"On frappe à la porte. Il fait encore jour dehors, je vois les rayons de soleil dans les fissures de l'épaisse porte en bois au bout de la petite galerie qui mène au salon. Je vois aussi deux zones d'ombre à l'emplacement de jambes. Elles ne m'aident pas à identifier le visiteur, car les ombres dévoilent rarement les caractéristiques de leurs propriétaires, les ombres de jambes en tout cas. C'est comme ma sale manie d'examiner les enveloppes avant de les ouvrir en essayant de deviner ce qu'il y a à l'intérieur. Il n'y a qu'une solution aux problèmes de la porte et de l'enveloppe : ouvre donc, Crown !" p. 66

"Tiens j'ai de la visite. Mon Dieu, c'est encore ce crétin de curé alcoolo. Va-t'en, crétin de curé alcoolo, c'est l'heure de mon dîner."

"Que se passera-t-il si je m'approche d'elle et l'embrasse tendrement sur le front, le nez, les lèvres ? j'ai sans doute mauvaise haleine. Allez, Crown, tente-le. Joue le gai divorcé débonnaire qui trouve parfaitement normal qu'une fille comme elle vive à la colle avec lui. Vivre à la colle ? L'expression a des connotations très attrayantes. Je bois un peu de café."

L'humour n'est pas universel, et autant j'avais apprécié Le koala tueur  et  La vengeance du wombat, ou dans un domaine plus grave Par-dessus bord, autant cette fois-ci le charme n'a pas opéré.

 

Merci à l'éditeur.

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 31/03/2015 11:36

J'avais bien aimé son précédent. Du coup, je ne suis pas tentée par celui-ci.

dasola 31/03/2015 08:23

Bonjour Hélène, à mon avis, les éditions autrement sont en train de publier des écrits "fond de tiroir" de Kenneth Cook. C'est un écrivain qui ne m'a encore jamais déçu sauf peut-être le dernier "La bête" mais je note "Le blues du troglodyte" au cas où. Il n'a pas écrit que des choses drôles: "Cinq matins de trop" est plutôt violent et tragique

Hélène 31/03/2015 08:47

Oui je le préférais finalement par les récits plus graves, dont "par-dessus bord". Il est effectivement possible que ce soit un fond de tiroir...

keisha 31/03/2015 08:11

Oh je suis tentée, mais un coup d'oeil à ma PAL rafraichit mes idées, surtout qu'il y a un salon sous peu. Je verrai avec la bibli éventuellement!

Hélène 31/03/2015 08:15

Comme tu veux, si tu ne le trouves pas, fais moi signe !

Ariane 30/03/2015 20:47

J'avais eu le même ressenti à ma lecture du Koala tueur.

Hélène 31/03/2015 07:58

Décidemment, Yves dt la même chose. Mon humour a donc dû évoluer...

Yv 30/03/2015 14:29

Comme je te le disais par un autre biais, ma première lecture de l'auteur m'avait fait le même effet, c'était Le koala tueur.

Hélène 30/03/2015 15:53

J'étais assez sous le charme du koala, mais là, non, vraiment ...

keisha 30/03/2015 13:48

Ah ben voilà!Les comm, le retour!
Dommage pour ce titre, j'aime Cook, peut être que ça m'aurait plu; va savoir...

Hélène 30/03/2015 15:54

Moi aussi j'aime Cook d'habitude.. Tu veux que je te l'envoie ?

Aifelle 30/03/2015 13:10

Je n'ai même pas lu "le koala tueur", alors je m'en tiens là ..

Hélène 30/03/2015 15:54

J'avais aimé les autres, "Par-dessus bord", ou le koala, mais je n'ai pas pu m'attacher à ce héros looser cette fois ci !