Dernier refrain à Ispahan de Naïri NAHAPETIAN

Publié le par Hélène

♥  

A Ispahan, Roxana, une jeune chanteuse prometteuse est retrouvée morte, assassinée avec à ses côtés un bouquet de tulipes, symbole de la révolution islamique. Peu de temps après une autre chanteuse est retrouvée morte dans les mêmes circonstances. Elle devait accompagner Roxana pour un concert clandestin en Iran après son retour d'exil. Danc ce pays où les femmes n'ont pas le droit de chanter en public, qui cherche à les réduire définitivement au silence ? Narek, reporter franco-iranien enquête.

En s'intéressant à cette jeunesse dorée qui aime chanter, danser et se complaît dans le "sexe drogue et rock'n'roll", l'auteure met en lumière le gouffre qui perdure entre les aspirations naturelles de ces jeunes et le régime qui réprime toute liberté. L'oppression des femmes est quotidienne, pour elles, le serial killer le plus à craindre est Ahmadinejad, chef de l'état de 2005 à 2013.

Malheureusement ce roman vite lu ne fait que survoler ces problématiques, sans les approfondir réellement.  L'intrigue est convenue avec quelques incohérences et tout fonctionne comme si l'auteure avait en tête les "ingrédients" pour son roman mais sans réussir à réellement lui donner corps. Il est plaisant, les chapitres courts s'enchaînant rapidement, mais un tel sujet aurait mérité d'être plus fouillé. 

 

Présentation de l'éditeur : Liana Levi  ; Points 

D'autres avis : L'expressBabélio 

Du même auteur : Qui a tué l'ayatollah Kanuni qui selon mes sources est meilleur que ce deuxième opus !

 

Dernier refrain à Ispahan, Naïri Nahapétian, Points, avril 2014, 224 p., 6.30 euros

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mimi 01/09/2015 18:02

Sujet pas très développé, mais il a quand même le mérite d'être révélé à haute voix. Et une voix après l'autre, peut-être, finiront par être entendue. Sujet intéressant. Merci.

Hélène 01/09/2015 18:06

C'est vrai, tu as raison !

Estellecalim 31/08/2015 18:17

C'est vraiment dommage, il n'y en a pas tant que ça des romans policiers qui se passent en Iran. Je me voyais déjà le mettre dans mon petit tour du monde personnel du roman policier, mais je vais en chercher un autre du coup.

Hélène 01/09/2015 07:52

Il parait que le premier était meilleur, tu peux tenter ...

jerome 31/08/2015 12:21

Un polar qui ne t'a pas emballé, autant dire que pour moi c'est l'impasse assurée ;)

Hélène 01/09/2015 07:52

;)

Yv 31/08/2015 10:11

Dommage ce que je préfère dans les romans policiers c'est lorsque le contexte est bien senti, politique, économique, historique, ...

Hélène 01/09/2015 07:51

Là c'est présent mais un peu léger à mon goût !

Philippe D 30/08/2015 21:31

Le thème me semblait bien, mais ce que tu en dis ne me pousse pas à le lire!
Bonne semaine.

Hélène 31/08/2015 07:52

Non il n'est pas incontournable !

luocine 30/08/2015 10:23

J 'espère que l'Iran va revenir parmi nous (nous les pays où la religion reste à sa place, c'est à dire dans les âmes et les cœurs de ceux qui croient), j'ai tant d'amis Iraniens qui n'attendent que ça.

Hélène 30/08/2015 12:16

Il faut l'espérer.