Boule de suif de Guy de MAUPASSANT

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Le récit se déroule pendant la guerre de 1870, en plein hiver. La Prusse vient d'écraser la France durant la bataille de Sedan. Après la débâcle de l’armée française, la ville de Rouen est envahie par les Prussiens. Pour fuir, un groupe de dix personnes quitte la ville à bord d’une diligence afin de rejoindre Dieppe. Cette diligence forme un lieu fermé, un huis clos propice à la révélation des grandeurs et des petitesses de chacun. 

En effet, le voyage est difficile, le froid est mordant, les voyageurs ont faim. Parmi eux se trouve une femme, « une de celles appelées galantes », dont la présence dérange, soulève l’indignation et la curiosité : Boule de suif. Mais seule la jeune femme a pensé à emporter des provisions qu’elle partage volontiers avec ses compagnons de voyage. Ceux-ci n’hésitent pas alors à oublier temporairement leurs préjugés bourgeois pour profiter des bienfaits du panier de la jeune femme. Le soir, la diligence s’arrête pour une étape à l’auberge de Tôtes, occupée par les Prussiens. L’officier occupant interdit aux voyageurs de repartir si Boule de suif n’accepte pas ses avances. La jeune femme résiste tout d’abord, par patriotisme, mais elle n’a pas le choix, elle doit se sacrifier pour libérer ses compatriotes. Pourtant elle ne récolte que du mépris de la part de ces gens-là, si bien pensants, qu’elle a nourris puis libérés.

Maupassant dénonce ici les mensonges patriotiques d'une société qui cautionne la guerre. La seule patriote est Boule de Suif, une prostituée méprisée par la société détentrice de la morale. Les autres ne supportent pas que le courage et la résistance face à l'ennemi soient l'apanage d'une prostituée et c'est pour cela qu'ils la remettent à sa place de prostituée sans égard pour ses convictions de citoyenne. La chute fait de ce récit un apologue ironique mettant en cause la morale bourgeoise. Boule de Suif ne peut pas échapper à son statut social, aucune évolution ne semble possible dans une société minée par l'effondrement des valeurs. Le pessimisme de Maupassant se retrouve en ces pages, le dernier mot de la nouvelle "ténèbres" soulignant ce regard très noir de Maupassant sur la société et la nature humaine. Regard naturaliste qui se soucie du moindre détail : quelques personnages ont été inspirés par des personnages réels et l'intrigue elle-même a comme origine un fait divers raconté dans le Journal du Havre. 

Une nouvelle à relire !

 

Présentation de l'éditeur : Le lIvre de poche 

Du même auteur : Bel ami ; Une partie de campagne

 

 

 

Commenter cet article

dasola 05/10/2015 18:20

Bonsoir Hélène, moi aussi, il faudrait que je relise les nouvelles de Maupassant dont celle-ci, une merveille d'écriture et de narration. Bonne soirée.

Hélène 06/10/2015 07:52

C'est toujours un plaisir de relire ses classiques !

Yv 05/10/2015 10:49

Un bon Maupassant de temps en temps, y'a pas de mal à se faire du bien

Hélène 06/10/2015 07:49

Exactement ;)

Aifelle 05/10/2015 07:38

Je l'ai lue au moins deux fois, mais je recommencerais bien. Je ne me lasse pas de Maupassant (en plus c'est mon coin et les mentalités se retrouvent encore aisément de nos jours !)

Hélène 05/10/2015 07:56

Ces mentalités font vraiment froid dans le dos !

Ariane 04/10/2015 16:02

Je suis une grande admiratrice de Maupassant. J'ai bien envie de m'y remettre.

Hélène 05/10/2015 07:53

Chaque oeuvre que je découvre est une bonne surprise.

Nadège 03/10/2015 16:18

Ah Maupassant, je l'ai beaucoup lu ... mais il y a de cela bien longtemps. Tu me donnes très envie de m'y remettre!

Hélène 05/10/2015 07:52

Tu le feras avec autant de plaisir !

Dominique 03/10/2015 13:02

c'est une de celles que je préfère chez Maupassant
je l'apprécie aussi beaucoup en livre audio

Hélène 05/10/2015 07:52

Je n'ai toujours pas été tentée par le livre audio, un jour peut-être...

sous les galets 03/10/2015 11:48

Rho la la, je crois que je l'avais lu au collège et tu vois je pense qu'aussi jeune on ne saisit pas le côté vraiment dénonciateur de Maupassant...je vais me le relire vu que je l'ai toujours...

Hélène 05/10/2015 07:51

Je découvre à chaque lecture des détails parlant, c'est un régal !

luocine 03/10/2015 09:12

Un de mes romans préférés. Pas un mot de trop sur les petitesses de l'âme humaine et un beau personnage. Tout tient dans lecstyle de Maupassant.

Hélène 03/10/2015 10:36

Jusqu'à ce dernier mot de la nouvelle "ténèbres" ! quel talent...

keisha 03/10/2015 08:50

Ah c'est un roman absolument génial! (le film est TB aussi)

Hélène 03/10/2015 10:35

plus on l'étudie plus on en voit les détails subtils. Une grande nouvelle !