Les livres prennent soin de nous. Pour une bibliothérapie créative de Régine DETAMBEL

Publié le par Hélène

♥ ♥

Régine Detambel propose à Montpellier une formation en bibliothérapie créative. Cet essai présente les grandes lignes de la bibliohérapie. 

"La bibliothérapie est l'utilisation d'un ensemble de lectures sélectionnées en tant qu'outils thérapeutiques en médecine et en psychiatrie. Et un moyen de résoudre des problèmes personnels par l'intermédiaire d'une lecture dirigée." 

"Le travail discret du bibliothérapeute est simplement de pousser son lecteur à devenir le propre lecteur de soi-même, selon cette théorie de Marcel Proust, qui prône que "l'ouvrage de l'écrivain n'est qu'une espèce d'instrument d'optique qu'il offre au lecteur afin de lui permettre de discerner ce que, sans livre, il n'eût pas vu en soi-même. La reconnaisance en soi-même, par le lecteur, de ce que dit le livre est la preuve de la vérité de celui-ci." p. 110

L'auteure s'insurge contre les livres de psychologie grand public ou livres d'"auto-traitement" et propose de se plonger dans la littérature, dans les romans, les poèmes, le théâtre pour apaiser les douleurs. Elle commence par proposer un état des lieux, puis explique pourquoi cela peut fonctionner, comment la lecture permet de s'armer pour la vie, et quels sont les bienfaits de la lecture à voix haute, de la poésie. 

"A quels auteurs Guillet emprunte-t-elle les fragments qui soulagent ? A Corneille, pour son côté stimulant, tonique, ses vers rythmés et mémorisables ; à Racine, dont la bonne musique équilibre les irritables ; à Boileau, remarquable régulateur pour instables et agités ; à La Fontaine, elle réclame un sursaut d'énergie, idéal pour le déprimé, lui permettant de recouvrer maitrise et ordre. Victor Hugo a une oeuvre toujours radiante d'énergie ; Lamartine a le pouvoir d'équilibrer la douleur, par son bercement doux et gracieux, par la caresse amoureuse de ses sonorité. (...) Baudelaire est un coup de fouet, qui agit sur l'atonie." p; 46

"Quels maux soignent les livres ? ils sont innombrables : l'ignorance, la tristesse, l'isolement, le sentiment de l'absurde, le désespoir, le besoin de sens, parmi quelques autres. C'est que l'écriture est aussi un scalpel, un outil de compréhension de soi-même et du monde, d'accouchement de la pensée même qui s'élabore dans le texte. Il faut déchiffrer. Critiquer. Juger. Interroger la langue." p. 123

La polémique récente a mis en lumière ce qui a retenu mon enthousiasme dans cette lecture. Bien sûr le principe est évident, pour nous, blogueurs lecteurs de la première heure. Notre expérience le prouve, la lecture a un pouvoir thérapeutique. Mais le propos de Régime Detambel, passé cette remarque, tourne en rond, et ne fait que répéter des thèses prises ailleurs et notamment des passages entiers de livres de l'anthropologue Michèle Petit qui a obtenu qu'une nouvelle édition lui rende justice. (Source : télérama)  

De fait, je suis désormais plus tentée d'aller lire les livres de Michèle Petit, pour remonter "à la source" ! 

 

Interview Sur My boox 

Présentation de l'éditeur : Actes sud 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Géraldine 23/12/2015 18:59

Intéressant comme sujet mais manifestement un peu décevant dans le développement. A voir, si cet essai croise mon chemin !

Hélène 24/12/2015 07:55

On n'apprend pas grand chose tu verras...

Noukette 08/12/2015 11:19

Pour ça non plus que je ne lirai pas ce livre, dommage...

Hélène 11/12/2015 08:03

Oui c'est vraiment dommage...

Lenoire Agnès 08/12/2015 09:54

Bonjour
J'avais lu ce livre et j'avais bien aimé. Il faut dire que je ne connaissais pas les ouvrages plagiés, ce qui remet en cause mon jugement. Detambel écrit aussi des romans : "Le chaste monde" (vie romancée du scientifique A.Humbold) et "La splendeur", pour les deux derniers. Bien amicalement
Agnès L.

Hélène 11/12/2015 08:02

Je n'avais jamais lu cette auteure, mais je ne sais pas si j'aurais envie de la lire sachant qu'elle se permet de plagier aussi librement d'autres auteurs...

Estellecalim 08/12/2015 09:32

La polémique a stoppée net ma lecture vers la page 60. J'ai acheté Michèle Petit sans avoir eu le temps de m'y plonger, mais c'est prévu. Il faudrait que je finisse Detambel, mais j'ai aussi eu l'impression qu'une fois énoncé de grands principes, il n'y avait plus grand chose dans le livre.

Hélène 11/12/2015 08:02

J'ai aussi acheté un essai de Michèle Petit, à voire si elle est plus passionnante que Detambel..

sous les galets 07/12/2015 15:53

Je ne lirai pas du tout ce livre, 1 parce que Detambel fait vraiment du marketing (à un moment elle avait un message automatique qui qui venait se mettre sous tous les billets des blogueurs, message dans lequel elle vendait un séminaire qu'elle allait faire), 2: parce que le plagiat est pour moi totalement inexcusable, et Actes Sud ne sort pas grandi de cette histoire, 3: parce que je reste convaincue que la lecture est thérapeutique (exactement comme tu le dis), mais surtout parce que c'est de l'ordre de l'intime, et qu'à vouloir se démarquer des thèses universitaires peu accessibles sans non plus faire du roman, elle est restée (je pense) dans un entre-deux qui finalement n'apporte rien. Cette femme est une imposture et une voleuse. (pardon je pensais m'être calmée mais non en fait)

Hélène 08/12/2015 08:02

effectivement elle n'apporte rien, c'est le sentiment que j'ai eu. Et je suis comme toi je hais le plagiat ! je comprends ta colère

Alex-Mot-à-Mots 07/12/2015 13:18

Quel dommage que le propos tourne en rond !

keisha 07/12/2015 09:56

Lu, beaucoup de post it, mais au vu de la polémique j'ai eu la paresse de faire un billet...

Hélène 08/12/2015 08:01

et quel est ton avis ?

Electra 07/12/2015 09:53

J'avais lu plusieurs avis (Keisha et Joostein) et je me souviens que l'une avait tenu les mêmes propos : ça tourne en rond et pour nous, grands lecteurs, c'est évident que la lecture est thérapeutique mais pour les autres, pourquoi pas ? En tout cas, il a fait le tour de la toile, même Busnel en a parlé à la télé.

Hélène 08/12/2015 08:00

C'est assez choquant quand on sait que cela ne vient pas d'elle mais d'autres textes...

Dominique 07/12/2015 09:52

oh quel dommage je l'ai mis en réservation à la bibliothèque car le sujet m'intéressait
dommage dommage

Hélène 08/12/2015 07:59

Tu verras, mais franchement il n'apporte pas grand chose..

claire jeanne 07/12/2015 08:38

Ah, j'avais bien aimé ce bouquin, je ne savais pas qu'il y avait eu des emprunts...

Hélène 07/12/2015 08:52

Malheureusement...