Printemps des poètes

Publié le par Hélène

Jean Rousselot 

J'écris pour apaiser...

 

J'écris pour apaiser les scrupules de l'herbe,

Pour mettre un peu d'amour dans le foyer du vent,

Pour permettre à l'oiseau de s'éveiller proverbe,

Pour agrandir l'espace, éterniser l'enfant,

 

Pour opposer des faits d'écorce et de pelage

Aux dénis du lexique, aux gommes du savoir,

Si je dis que le hêtre est une veirge sage,

Je retarde d'un feu l'enchère et l'abattoir.

 

J'écris pour réchauffer blé neuf et jeune vigne,

Dieu plus encor que l'homme à l amerci du gel ;

J'écris pour rassurern j'écirs pour rendre digne,

Pour qu ela solitud ait un nom de famille,

Pour implanter un lieu qui ne soit pas mortel.

 

Maille à partir, 1961

Publié dans Poésie française

Commenter cet article

Sandrion 15/03/2016 07:59

Magnifique... un souffle de vie et d'espoir.

cathulu 10/03/2016 18:12

Merci pour cette jolie découverte ! :)

Aifelle 10/03/2016 13:24

Un beau poème, je ne connaissais pas.