Quelques remarques sur Babélio et les services de presse

Publié le par Hélène

Je reviens sur mes propos concernant la rencontre organisée par Babélio avec Caryl Fere. Je disais à ce sujet :

 

"Par contre j'ai un réel problème avec le principe de ces rencontres. Je m'explique : nous avons été une trentaine de lecteurs de Babélio à être invités à cette rencontre,  Quand je suis allée voir les avis sur le site avant la rencontre, j'ai été assez surprise de trouver tant d'avis dithyrambiques ! Sur 15 notes le roman obtient la moyenne de 3.92. Sur 22 critiques, j'ai lu 2 critiques négatives. Et les 8 critiques qui mentionnent le fait d'avoir reçu le livre par Babélio et avoir été invité à la rencontre sont toutes positives. Suis-je mauvaise langue ?

J'ai fait le test, j'ai rencontré sur place une des lectrices qui m'a dit ne pas avoir vraiment aimé le roman. Quand je lui ai demandé si elle avait fait une critique négative elle m'a répondu "Non, j'ai joué le jeu". Quel jeu demandai-je innocemment ? "Eh bien une fois j'ai fait une critique négative après avoir rencontré un auteur en disant que cet homme était désagréable, j'ai été mise au purgatoire pendant un certain temps, privée de rencontres et de livres en service de presse. Maintenant, j'évite, car Babélio me permet de faire de superbes rencontres, comme par exemple celle de Chimamanda Ngozi Adichie."

Ceci se passe de commentaires !

J'ai rencontré aussi une lectrice qui semblait sincèrement enthousiaste après sa lecture de Condor, je ne fais pas une généralité, je constate seulement que l'honnêteté n'est pas forcément de mise... 

A bon entendeur..."

 

Suite à cela j'ai reçu un mail de Pierre Krause de Babélio :

 

"Bonjour Hélène, 

Je vous écris à propos de votre article de blog concernant la rencontre avec Cary Ferey. Je suis désolé que le livre ne vous ait pas plu...

Pour information et pour vous répondre sur l'organisation des rencontres : personne ne force qui que ce soit à publier une critique positive du roman ou même de la rencontre. Avez-vous eu vous même un message de notre part à ce propos ? Une indication quant à votre critique ou votre comportement pendant la rencontre ? Si vous aviez des choses à dire à l'auteur, vous en aviez d'ailleurs tout à fait l'occasion sans contrôle de notre part. 

Je ne sais pas qui était la lectrice en question mais il n'existe pas de purgatoire qui empêcherait, pendant un temps, l'accès à nos rencontres pour certains membres qui auraient publié des critiques négatives. Cela n'a jamais été le cas, que ce soit pour les rencontres ou les opérations de masse critique. Les lecteurs ont toujours été libres d'écrire quoi que ce soit tant que la critique est argumentée. 

La membre en question semble être venue deux fois au moins à nos rencontres. On essaie de faire tourner au maximum les participants, il n'est pas anormal qu'elle n'ait pas été sélectionnée pendant un certain temps pour d'autres rencontres. 

Pour aller plus loin, il n'est même pas obligatoire de poster de quelconque avis sur les livres reçus pour les rencontres. La seule "obligation" étant de venir à la rencontre quand on a été sélectionné. 

N'hésitez pas à me contacter si vous avez d'autres remarques ou questions.

A bientôt,

Pierre"

 

Je lui ai répondu en lui demandant si je pouvais diffuser sa réponse et en lui suggérant de préciser ce qu'il venait de dire quand il invitait des lecteurs à faire des critiques, pour lever toute ambiguïté.

 

Sa réponse : 

 

"Pour les opérations de Masse Critique, il est indiqué que les critiques sont libres : 

"- Veillez à étayer votre propos : que le livre vous ait plu ou pas, évitez les avis dithyrambiques en deux lignes ou les attaques non justifiées [...]

- Critiquez le fond ou la forme, le travail de l'auteur ou de l'éditeur, le style ou la construction, le dessin ou le scénario...comme bon vous semblera"

Nous le précisons pas pour les rencontres car l'important n'est là pas la critique mais la rencontre mais effectivement, peut-être pourrions nous en dire quelques mots. "

 

C'est effectivement l'impression que j'avais pu avoir auparavant, je me suis toujours sentie libre de donner sincèrement mon avis chez Babélio, tout comme je me sens libre en recevant des services de presse de faire de même. De nombreuses maisons d'édition me font confiance, je ne ressens aucune pression de leur part, et je ne suis jamais placée au "purgatoire" si je fais une critique négative. 

 

Il semble donc que la pression que ressentent certains blogueurs et lecteurs à s'imaginer qu'il faut à tout prix dire du bien d'un livre ne vient que d'eux. 

 

A bon entendeur...

 

 

Publié dans Divers

Commenter cet article

monpetitchapitre 18/04/2016 10:06

Je trouve très bien cette transparence, et la réponse de Babélio m'apparait honnête et constructive. Malgré ce qu'on entend dire, j'ai quand même l'impression que la plupart des éditeurs jouent le jeu.

Valérie 17/04/2016 20:09

Très intéressant ce billet. J'ai toujours mis mes avis sur Babélio et j'ai tendance à penser en effet que certains commentateurs se censurent d'eux-mêmes, sans consignes.

Alex-Mot-à-Mots 17/04/2016 18:40

Tout dépend de ce que l'on attend de Babelio et des SP.....

manou 17/04/2016 07:06

Merci pour toutes ces infos ! Pour ma part je me sens libre comme l'air...tant sur Babelio que sur mon blog...Il ne manquerait plus que ça :) Je reçois très peu de service de presse parce que je les sélectionne, justement, pour ne pas me sentir "obligée"et rester crédible. Après, chacun est libre de son ressenti et pour être encore plus honnête, il faut bien reconnaître, que malgré notre "professionnalisme", selon le moment où on lit, tel ou tel livre, on peut en effet s'enthousiasmer ou pas, passer à côté d'une "pépite" ou au contraire.

Aifelle 16/04/2016 07:52

Je préfère cela ... j'ai déjà fait des critiques mitigées sur des livres envoyés par Babelio, sans conséquence. Je me demandais s'ils avaient changé ..

Bernieshoot 15/04/2016 19:22

Effectivement ce sont les personnes qui se mettent dans une position de dire "c'est super" de peur de ne plus être reprise pour une prochaine fois

Lecturesenb 15/04/2016 18:05

Les règles sont très claires sur Babelio : aimé ou pas aimé, des arguments, c'est tout. Je viens de descendre un livre pour une MC spéciale avec un joli 1/5 et oh surprise, je ne suis pas au purgatoire puisque j'ai été sélectionnée pour la nouvelle MC. Je trouve les critiques contre Babelio très injustes. C'est sûrement le site du genre le mieux géré et le plus juste.
Si la chronique n'est pas honnête, c'est l'auteur de celle-ci qui est responsable et non une équipe qui annonce clairement la couleur.
Voilà je voulais juste partager une toute autre expérience.

Estellecalim 15/04/2016 17:12

Bon, alors moi, j'ai déjà été mise au purgatoire de certaines maisons d'éditions, mais pas chez Babelio, c'est sûr ;)
C'est bien d'avoir publié son mail, cela permet d'avoir plus d'infos.

Liliba 15/04/2016 17:07

Bizarre... la blogo devient de plus en plus bizarre, non ? Ou c'est un effet de mon éloignement ? J'ai parfois descendu en flèche des livres reçus, et pourtant continué à en recevoir... Et jamais eu de problème avec Babelio. Les seuls choses qui m'énervaient étaient de recevoir des SP non demandés et qu'on me relance pour les lire !

Yv 15/04/2016 16:03

Je reçois des SP de la part d'éditeurs, je ne me sens pas obligé de "jouer le jeu", je dis ce que je pense des livres, et si ça ne plaît pas et que je ne reçois plus de SP eh bien tant pis. En général avant toute demande d'éditeurs pour m'envoyer des livres, je précise ma liberté de ton et si'ils ne sont pas d'accord, je refuse. Pour Babelio, je ne reçois rien donc pas de souci, et puis, je ne cours pas après les rencontres d'auteurs que je trouve frustrantes

Dominique 15/04/2016 16:01

C'est pour toutes ces raisons là que je refuse tous les services de presse ou les propositions de Babelio
j'estime que l'on fait un travail publicitaire gratuit pour les éditeurs, est ce bien le rôle des blogs ?

zarline 15/04/2016 15:49

Merci d'avoir partagé la réponse de Pierre, que je trouve très juste.
J'ai aussi remarqué cette auto-censure qu'ont certains blogueurs pour les livres reçus en SP, et j'avoue que je ne comprends pas très bien. Je n'ai jamais eu de problème avec babelio ou plus généralement avec les éditeurs, même quand ma critique était clairement négative. Je pense que tant qu'on explique pourquoi on n'a pas aimé, et qu'on s'abstient de faire du "bashing", il n'y a aucun souci. Pour moi, les éléments que je n'ai pas aimés peuvent finalement être le point fort pour quelqu'un d'autre et la visibilité d'un livre, même avec une critique négative, reste intéressante pour l'éditeur, non?

argali 15/04/2016 14:47

Merci pour cette transparence dans la communication.
Je me suis toujours sentie libre. Il m'est arrivé plusieurs fois de ne pas apprécier un livre reçu, je ne m'en suis pas cachée.

keisha 15/04/2016 14:30

Jamais je n'ai eu de pression ni ressenti de punition. Je ne vais pas aux rencontres pour des raisons évidentes (loin de Paris). Je me contente juste de bien réfléchir avant de demander un SP, je suis capable de critiques négatives pas de souci, mais tant qu'à lire un livre autant y prendre plaisir. D'où peut être l'impression de critiques trop positives chez moi, mais j'assume! Nul ne m'a menacée ou gavée de chocolat.^_^

sylire 15/04/2016 14:10

Je me sens très libre avec Babelio et je n'ai jamais été "punie " après publication d'une critique négative.