Une putain d'histoire de Bernard MINIER

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ 

Prix Cognac du meilleur roman francophone

Henry, 17 ans, vit avec ses deux mères adoptives sur l'île de Glass Island dans l'état de Washington, lieu battu par les vents, cerné par la brumes 360 jours par an et uniquement accessible par ferry. C'est sur une de ses plages que la petite amie de Henry, Naomi, est retrouvée morte, assassinée. Les soupçons se portent immédiatement sur le jeune homme, d'autant plus que peu de temps avant sa disparition, une violente dispute a éclaté entre les deux amoureux. Accompagnés de ses amis, Charlie, Johnny, KaylaHenry décide de mener lui aussi l'enquête afin de se disculper. Commence alors une plongée dans l'univers intime des habitants de l'île, plongée fascinante tant chacun cache des secrets inavouables... 

"Nous sommes tous des menteurs. Nous déguisons, nous falsifions, nous modifions, nous comblons les vides. Nous sommes tous des mythomanes ; il n'y a que le degré de mythomanie qui change." p. 398

Sur cette île coupée du monde, balayée par les vents et par une pluie insidueuse qui s'immisce dans les esprits et dans les coeurs, les identités des uns et des autres sont fluctuantes et dans ce contexte, le coupable sera difficile à cerner...

http://alexavancouver.blogspot.fr/

Parallèlement, Henry est recherché par son vrai père qui use de tous les moyens modernes pour traquer ce fils qu'on lui a enlevé. Ainsi, sont pointés du doigt les dangers du net et la surveillance de l'état omniprésente incluant l'absence de vie privée de plus en plus prégnante, et la possibilité d'espionner qui on le souhaite, même en n'étant qu'un hacker débutant, par l'intermédiaire de nos téléphones, ordinateurs... 

"Les gens sont naïfs... La plupart évoluent dans le cyberespace comme des touristes américains qui, dans un rade mexicain, poseraient leurs portefeuilles, leurs clés de voiture et leurs cartes bancaires sur la table." p. 483

Malgré quelques invraisemblances, cette putain d'histoire au suspens haletant est difficile à lâcher !!

 

Présentation de l'éditeur : Pocket 

D'autres avis : Alex 

Du même auteur : Le cercle

Site de l'auteur http://bernard-minier.com/

 

Une putain d'histoire, Bernard Minier, Pocket,  mai 2016, 598 p., 8.20 euros

Commenter cet article

Indira 04/08/2016 10:23

enfin une bloggeuse qui a bien aimé ! :) . Je n'ai pas énormément lu d'avis positifs et j'avoue hésiter (alors que j'affectionne monsieur Minier). Bon, s'il pointe le bout de son nez à la bibliothèque, je prends :)

Hélène 10/08/2016 08:00

Il est en poche...

Electra 04/08/2016 09:25

Jamais lu cet auteur (français) et comme Luo la couverture du livre .. euh comment l'as-tu eu entre les mains ? après l'histoire a l'air pas mal ! mais j'ai ma dose de polars !

Hélène 04/08/2016 09:50

On me l'a offert pour mon anniv' !

Bernieshoot 04/08/2016 08:54

C'est une fabuleuse putain d'histoire, je suis totalement fan de Bernard minier que j’ai eu la chance de rencontrer

Hélène 04/08/2016 09:49

Je l'ai rencontré aussi je l'ai trouvé très humble et sympahique

luocine 04/08/2016 08:10

C'est vrai que la couverture n'est guère attirante. Et le roman pas trop poyr moi non plus.

Hélène 04/08/2016 09:49

Divertissant, on ne le lâche pas !

Sandrine 04/08/2016 07:26

Dans la liseuse de vacances de mon mari... et pour moi éventuellement selon son avis. Le tien donne envie de le lire, mais la couverture donne plutôt envie de s'enfuir !

Hélène 04/08/2016 09:49

oui elle est très mal choisie !