Un mois, un éditeur. Les éditions Cambourakis

Publié le par Hélène

Sandrine de Tête de Lecture nous a proposé de nous intéresser chaque mois à des éditeurs peu représentés sur nos blogs. Pour ce mois d'octobre, elle a choisi la maison d'édition Cambourakis. Je la rejoins avec plaisir dans cette initiative qui met en lumière des maisons d'édition sans doute plus discrètes, mais néanmoins de qualité.

Cambourakis est une maison d'édition française proposant des bandes dessinées, de la littérature adulte et jeunesse et des ouvrages en sciences humaines. Elle a été fondée en 2006 à Paris par Frédéric Cambourakis, ancien libraire.

Ainsi je vous parlerai prochainement de deux bandes dessinées de cet éditeur : Bookhunter de Jason Shiga et Tristes cendres de Mikel Begona et Inaket

Voici les autres titres que vous trouverez déjà sur Lecturissime, par ordre de préférence (cliquez sur les couvertures pour lire mon billet !) :

Alors qu’il vadrouille en forêt par un beau jour d’été, Abie, petit garçon de quatre ans, bute sur le corps d’un homme étendu au milieu des fougères et des rhododendrons, en ce charmant coin de campagne anglaise. Harry est mort, et son cadavre est bien encombrant pour les membres de la petite communauté qui peuple la lande de Sparrowswick. Plusieurs fois découvert, caché, enterré, exhumé au cours d’une même journée, le défunt déclenche une série de quiproquos, et sera le révélateur des turpitudes secrètes des villageois, qui tous ont de bonnes raisons de craindre d’être accusés de meurtre. Mais l’incident, cause de beaucoup d’angoisse, encouragera également le rapprochement de quelques êtres, les situations aigues stimulant semble-t-il sentiments et passions...

 

A la manière du Je me souviens de Perec, Zeina Abirached évoque des scènes de son enfance et de son adolescence à Beyrouth, dans un Liban en guerre, jusqu'à son départ pour Paris en 2006.

 

Orphelin, Titou est recueilli par son grand-père, solitaire et excentrique, porté sur le jeu et la bouteille, réfractaire à toutes les contraintes sociales, travail et impôts en premier lieu.
Malgré quelques divergences de caractère - Titou a la passion des clôtures, Pépé Jake les déteste - le duo fonctionne bien, et mieux encore du jour où déboule Canadèche, canard boulimique hautement sympathique, qui devient leur inséparable compagnon.

 

Roman épicurien d'amour et de vigne, le Vin de longue vie se déroule dans la campagne roumaine, sous le soleil, à l'ombre des souvenirs. Au jeune juge qui vient d'être nommé, tous les notables du village parlent de maître Manole, le boyard, propriétaire de l'immense vigne. Celui-ci attirerait des femmes dans sa demeure, dont elles ne ressortiraient jamais ; il userait également de sortilèges, et son extraordinaire longévité en serait la conséquence.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kathel 12/10/2016 15:39

Sympa ton billet, et une bonne manière de suivre l'idée de Sandrine sans forcément parvenir à trouver une lecture de l'éditeur choisi au cours du mois. Cela t'ennuierait-il si je faisais comme toi ?

Hélène 12/10/2016 16:09

Avec plaisir. Plus on est de fous... et puis cela permet quand même de parler de l'éditeur. ..

Folavril 10/10/2016 14:36

j'avais beaucoup aimé L'Oiseau Canadèche !

Hélène 11/10/2016 08:17

Je sais il avait eu beaucoup de succès sur les blogs mais personnellement j'avais été déçue

manou 09/10/2016 07:19

Je ne connais pas du tout en effet cet éditeur et je compte bien regarder dans les rayons de la médiathèque que je fréquente. C'est une belle initiative de nous faire connaître des "petits" éditeurs car leur sélection est souvent très rigoureuse et ils n'ont de "petits" que le nom car ils nous proposent des merveilles. Je l'ai souvent remarqué lorsque j'étais encore en activité. Bon dimanche

Hélène 11/10/2016 08:16

J'aime aussi cette initiative, je trouve que Sandrine a de bonnes idées !

Sandrine 08/10/2016 23:00

Merci Hélène pour ce rappel sur les titres déjà lus (le premier est diablement tentant !) et cette mise en avant de cette opération qui je l'espère agrègera quelques lecteurs curieux d'autres horizons.

Hélène 11/10/2016 08:15

J'adore le premier , il fait partie de mes gros coups de coeur !