Le piéton de Paris de Léon-Paul FARGUE

Publié le par Hélène

♥ ♥

"O vie, dans ce moment qui passe

et que nous voudrions pour toujours

ressaisir,

Cesse de dérober le secret de nos jours." Plainte

Léon-Paul Fargue, poète piéton se promène dans le Paris d'avant guerre, et chante sa ville ses quartiers, les cafés, les hôtels, et ses lieux emblématiques, quartiers par quartiers. Il agrémente son récit de rencontres, d'anecdotes qui illustrent cette vision nostalgique d'une ville qui s'évanouit peu à peu, toujours changeante sous les feux de l'histoire qui couve.

"Si j'avais quelque jeune disciple à former, je me contenterais probablement de lui murmurer ces seuls mots : sensible, s'acharner à être sensible, infiniment sensible, infiniment réceptif. Toujours en état d'osmose. Arriver à n'avoir plus besoin de regarder pour voir. Discerner le murmure des mémoires, le murmure de l'herbe, le murmure des gonds, le murmure des morts. Il s'agit de devenir silencieux pour que le silence nous livre ses mélodies, douleur pour que les douleurs se glissent jusqu'à nous, attente pour que l'attente fasse enfin jouer ses ressorts. Ecrire, c'est savoir dérober des secrets qu'il faut encore savoir transformer en diamants. Piste longuement loin, s'il le faut" p. 11

"Au-delà du halo des grands boulevards, l'éventail de vitres de la gare de l'Est commence à rougir. Et, par les soirs de fête, les arbres se garnissent à perte de vue d'oranges sanguines, dont la lumière en chemise à plis peint en bras nus les branches poudreuses..." Suite de la rêverie

"J'ai bu le lait divin que versent les nuits blanches." Suite de la rêverie

"Nous pourchassions l'immense variété de vivre. Nous déchirions l'album des rues et des boutiques. Nous courions dans les fêtes en voleurs d'images." Talus

Le titre de ce livre est devenu le nom que l'on donne à Fargue. C'est lui qui est à jamais "le piéton de Paris".

 

Présentation de l'éditeur : Gallimard

 

Publié dans Poésie française

Commenter cet article

zazy 14/06/2017 20:33

J'ai bu le lait divin que versent les nuits blanches." , que c'est beau

Hélène 15/06/2017 08:30

Un beau texte !

Angelilie 14/06/2017 16:10

toujours un plaisir de flâner sur vos pages. au plaisir de revenir. N"hésitez pas à visiter mon blog. lien sur pseudo. à bientôt.

Hélène 15/06/2017 08:30

Merci ! j'irai voir votre blog !

Alex-Mot-à-Mots 13/06/2017 13:50

Les citations sont très belles.

Hélène 15/06/2017 08:29

Une belle promenade !

Aifelle 13/06/2017 13:02

Il est dans ma PAL depuis longtemps. Je crois d'ailleurs qu'il y a un CD avec mon exemplaire.

Hélène 15/06/2017 08:29

A découvrir !