Le K de Dino BUZZATI

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Le jour de ses douze ans le petit Stefano Roi demande à son père l'autorisation de l'accompagner sur son voilier. AU loin, il aperçoit une forme noire que son père identifie comme "le K" "C'est le monstre que craignent tous les navigateurs de toutes les mers du monde. c'est un squale effrayant et mystérieux, plus astucieux que l'homme. Pour des raisons que personne ne connaîtra peut-être jamais, il choisit sa victime et une fois qu'il l'a choisie, il la suit pendant des années et des années, toute la vie s'il le faut, jusqu'au moment où il réussit à la dévorer."

De fait le père de Stefano lui interdit de courir les mers. Malgré tout, le jeune garçon reste attiré par la belle bleue et dés qu'il peut jette un oeil au loin. Il aperçoit à chaque fois le K qui l'attend patiemment. L'attirance est telle qu'à l'âge de 22 ans, après la mort de son père, il décide de suivre la même trajectoire que lui et de devenir marin. Il vit alors dans la menace continuelle du monstre, mais cette présence obsessionnelle "décuple sa volonté, sa passion pour la mer, son ardeur pour les heures de péril et de combat."

A la fin de sa vie il décide de partir à la rencontre de cet ennemi qu'il a fui toute sa vie.

Le K lui annonce alors qu'il ne le poursuivait pas pour le dévorer, mais pour lui remettre  une petite Perle de la Mer qui "donne à celui qui la possède fortune, puissance, amour et paix de l'âme. Mais il était trop tard désormais."

Face à l'inconnu, le jeune Stefano s'est laissé influencer par des peurs ancestrales, des croyances infondées et n'a compris son erreur que bien trop tard. Cette courte nouvelle nous  invite finalement à prendre des risques, qu'il s'agisse de rencontres ou d'une métaphore plus large de la condition humaine. A toujours fuir, le risque est de passer à côté de l'essentiel...

Un texte à lire, relire, offrir pour enfin comprendre que l'Autre, loin d'être un ennemi, peut offrir des trésors inestimables ...

 

Présentation de l'éditeur : Le livre de poche

La bonne nouvelle du lundi chez Martine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mingh 13/03/2017 18:56

Je me souviens surtout de "Barnabo des montagnes" que j'avais bien aimé et je relirais volontiers les autres nouvelles de Buzzati.

Hélène 14/03/2017 09:00

Je vais relire celle dont tu parles alors !

Ingannmic 07/03/2017 13:04

C'est vrai que je le relirais bien, moi aussi, car hormis le souvenir d'avoir beaucoup aimé, il ne m'en reste pas grand-choses...

Hélène 08/03/2017 10:36

j'en gardais un souvenir très clair, je suis heureuse de l'avoir relu !

A_girl_from_earth 06/03/2017 23:15

Je l'ai lu il y a très longtemps mais j'en garde encore un excellent souvenir ! Un des rares recueils de nouvelles que j'ai vraiment aimé (n'étant pas très nouvelles, ça marque).

Hélène 08/03/2017 10:35

Une merveille ! j'ai ressenti autant de plaisir à la lire que à sa découverte !

Noukette 06/03/2017 20:24

J'aime énormément ce recueil !!

Hélène 08/03/2017 10:34

Je te rejoins !

Nathalie 06/03/2017 19:18

Lu il y a bien longtemps, mais c'est une histoire qu'on n'oublie pas ! Magnifique.

Hélène 08/03/2017 10:34

Oui elle m'avait marquée et je l'ai relue avec plaisir !

Alex-Mot-à-Mots 06/03/2017 13:44

A relier alors, car il m'avait enchanté quand j'étais ado.

Hélène 08/03/2017 10:33

Je l'ai relu avec plaisir !

manou 06/03/2017 10:47

Une nouvelle toujours d'actualité que j'aime relire en effet et qui est toujours étudiée fort heureusement en collège

Hélène 08/03/2017 10:33

Un incontournable !