Le monde des hommes - Buru Quartet 1 de Pramoedya Ananta Toer

Publié le par Hélène

"Mourir sans avoir donné un sens à sa vie, c'était avoir vécu en vain. Mon esprit et mon corps étaient le seul fondement que je possédais où ancrer ma vie." p. 264

Minke est un jeune journaliste brillant, javanais, il est idéaliste et ambitieux. Il croise la route de la jeune Annelies, la fille d'un riche colon hollandais et de sa "nyai", sa concubine. Minke tombe tout d'abord sous le charme de la jeune fille et petit à petit il intègre le monde de ces femmes fascinantes... En tant qu'indigènes, Nyai et Minke se reconnaissent et ils vont conjuguer leurs expériences et leur vécu. Tous deux rêvent d’une liberté enfin conquise contre un régime de haine et de discrimination, celui des Indes néerlandaises. La lutte sera longue mais l'important reste de ne "pas déroger aux principes de l'honneur" ...

Premier tome traduit de la tétralogie Buru Quartet, Le monde des hommes présente un monde impitoyable régi par l'injustice et le racisme. Selon l'auteur, javanais également, la culture traditionnelle javanaise est à l'origine de la dictature imposée ensuite par Soeharto, javanais également. A force de respecter les hiérarchies, les hommes favorisent l'émergence de régimes autoritaires. A travers le personnage de Minke, il peint un homme inflexible face à ses engagements jusqu'au sacrifice de sa vie. Il s'est inspiré de la personnalité d'un précurseur de la presse en malais, Raden Mas Tirto Adhi Soerjo, pour créer Minke.

L'histoire même du roman est significative : son auteur l'a écrit lors de son incarcération sous le régime de Suharto sur l'île de Buru à l'est de l'Indonésie de 1965 à 1979. Malheureusement, jusqu'en 1975, Toer en prison n'avait pas de quoi écrire, si bien qu'il apprenait ses romans par cœur et les récitait à ses codétenus, se reposant en partie sur leur mémoire. Il a pu les retranscrire ensuite mais a été censuré de nombreuses fois par le gouvernement. Ce roman a été interdit en Indonésie jusqu'en septembre 2005.

 Ce que j'ai moins aimé : Malgré quelques longueurs la force romanesque de ce roman est incontestable. 

 

Présentation de l'éditeur : Zulma

D'autres avis : Télérama

 

Le monde des hommes - Buru Quartet 1 de Pramoedva Ananta Toer, Traduction de l’indonésien par Dominique Vitalyos d’après la traduction initiale de Michèle Albaret-Maatsch, Zulma, janvier 2017, 512 p., 24.50 euros

 

Merci à l'éditeur

http://yspaddaden.com/lire-le-monde/

Publié dans Littérature Asie

Commenter cet article

Ariane 20/06/2017 13:51

C'est intéressant, je note.

Papillon 19/06/2017 20:08

Ce sera ma prochaine lecture !

Hélène 26/06/2017 09:39

Hâte de lire ton avis !

Jerome 19/06/2017 11:58

Incroyable l'histoire de ce roman ! Je note les longueurs mais je suis quand même très intéressé.

Hélène 26/06/2017 09:39

Il est marquant !