Magic Time de Doug MARLETTE

Publié le par Hélène

♥ ♥

Années 90. Carter regagne son Mississippi natal pour se remettre d'un choc et d'une rupture douloureuse. Mais la tranquillité ne sera pas au rendez-vous puisque il revient dans la ville de Troy au moment de la réouverture d'un procès retentissant pour le meurtre de militants des droits civiques par le Ku Klux Klan en 1965. Le père de Carter, le juge Ransom était en charge de l'affaire à l'époque, or il semblerait que des éléments soient restés enfouis. Les souvenirs de Carter resurgissent, sa petite amie de l'époque faisant partie des victimes. Jeune homme de 19 ans issu d'un milieu bourgeois, il s'était pourtant lié avec le groupe du Magic Time aux côtés de son ami d'enfance Lige. Là, il rencontre Sarah, celle dont le souvenir restera à jamais gravé en lui.

Les chapitres balancent entre les deux périodes et peu à peu les coulisses du procès s'éclairent, des batailles acharnées pour défendre les droits civiques, aux abominations perpétrées par le Klan. Les 660 pages balaient le climat tendu de l'époque : des victimes qui disparaissent sans laisser de traces, des sudistes qui ne sont pas inquiétés quand toutes les preuves convergent vers eux, des arrestations musclées sans bien-fondé, des inégalités prégnantes qui jour après jour créent un climat de violence latente. Dans ce contexte, le personnage de Carter aux prises avec l'Histoire se construit sous nos yeux, rétrospectivement il reconnait s'être bandé les yeux, refusant de comprendre certains évènements tragiques dépassant l'entendement humain.

Ce que j'ai moins aimé :

- des longueurs.

- quelques clichés : "Parfois, les gens dont nous sommes le plus proches sont ceux que nous connaissons le plus mal."

Bilan : Un roman prenant qui par le biais de personnages attachants nous renvoie à cette période essentielle du pays. Toutefois, sur le même sujet j'avais préféré Le temps où nous chantions

 

Présentation de l'éditeur : 10-18 ; Le cherche midi

D'autres avis : Repéré chez Sandrine Eva ; Dominique ; Keisha ; Jérôme ; Kathel ;

 

Magic Time, Doug Marlette, traduit de l'anglais (EU) par Karine Lalechère, 10-18, avril 2017, 660 p., 9.60 euros

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Suzanne 19/07/2017 16:04

Un très bon roman et, malgré quelques longueurs, il se lit fort bien.

Hélène 20/07/2017 09:12

Effectivement

papillon 18/07/2017 19:54

Je suis très tentée, le thème m'intéresse beaucoup.

Hélène 20/07/2017 09:11

Un beau roman pour l'aborder

Alex-Mot-à-Mots 18/07/2017 17:28

J'avais beaucoup aimé Le temps où nous chantions. Mais tu sembles déçu par celui-ci.

Hélène 20/07/2017 09:11

je crois oui que j'ai été déçue, quand on commence un pavé, il faut être ferrée et cette fois ci j'ai eu quelques moments laborieux

Kathel 17/07/2017 18:47

J'ai aimé ce roman, le sujet me passionne, mais c'est vrai que la comparaison avec "Le temps où nous chantions" ne peut pas lui être complètement favorable...

Hélène 20/07/2017 09:10

;-)

keisha 17/07/2017 16:15

J'ai aimé, mais je reconnais que l'histoire d'amour est un poil joliette

Hélène 20/07/2017 09:10

Pas un coup de coeur

Ariane 17/07/2017 15:06

Je l'ai déjà noté, mais en ce moment je n'ai pas envie de ce genre de roman.

Hélène 20/07/2017 09:10

Son heure viendra

Fanny 17/07/2017 14:25

Un roman que je n'ai pas lâché et que j'ai adoré même si je reconnais comme toi quelques clichés :-)

Hélène 20/07/2017 09:10

il plait beaucoup

Indira 17/07/2017 14:03

j'avais été plus enthousiaste que toi même si j'ai regretté l'histoire d'amour un peu cliché en effet
http://www.livreetcompagnie.com/2016/03/magic-time-de-doug-marlette-cherche-midi.html

Hélène 20/07/2017 09:09

je vais lire ton avis !

Electra 17/07/2017 11:51

oh moi j'avais dévoré ce roman et adoré ! les impressions sont uniques à chacun ;-)

Hélène 20/07/2017 09:09

Oui je ne regrette pas la découverte, mais j'ai peiné quelquefois

Dominique 17/07/2017 11:07

Le temps où nous chantions est nettement un cran au dessus, mais j'ai apprécié celui là sans me faire prier, j'ai aimé les personnages

Hélène 20/07/2017 09:08

Un peu longuet, mais intéressant