Hiver à Sokcho de Elisa SHUA DUSAPIN

Publié le par Hélène

 ♥ ♥

Prix Robert Walser 2017

A Sokcho, petite ville de Corée du sud, une jeune franco-coréenne, s'occupe du ménage, de la cuisine, de la lessive et de l'accueil dans la pension du vieux Park. Sa mère est une coréenne qui travaille au marché aux poissons et elle n'a jamais connu son père, un français de passage. La jeune fille regarde défiler les locataires et accueille ainsi un nouvel arrivant, un jeune dessinateur de bandes dessinées venu tout droit de France. En demandant à la jeune femme de lui faire découvrir le pays, il vient rompre la routine des jours qui s'étirent sans fin dans la petite ville portuaire.

Par touches subtiles, l'auteure donne à voir un paysage hivernal qui gagne peu à peu les corps et les âmes. La ville portuaire désertée à cette période de l'année est comme le reflet de leurs âmes.

"Suintant l'hiver et le poisson, Sokcho attendait.

Sokcho ne faisait qu'attendre. Les touristes, les bateaux, les hommes, le retour du printemps."

La jeune fille et le dessinateur arpentent la ville, visitent mais laissent planer un malaise entre eux, dans cette atmosphère comme suspendue, un malaise qui ne trouve pas à s'exprimer. De plus, dans cette Corée du Sud toute proche de sa consoeur, le conflit entre les deux pays couve insidueusement sous le patin des jours.

"Les plages ici attendent la fin d'une guerre qui dure depuis tellement longtemps qu'on finit par croire qu'elle n'est plus là, alors on construit des hôtels, on met des guirlandes mais tout est faux, c'est comme une corde qui s'effile entre deux falaises, on y marche en funambules sans jamais savoir quand elle se brisera, on vit dans un entre-deux, et cet hiver qui n'en finit pas !"

Leur personnalité, leur histoire, leur passé, s'exprime alors autrement, par les dessins pour lui, par la cuisine pour elle. Cette rencontre ressemble à une bulle de douceur, les êtres s'observent, se comprennent, se découvrent, se frôlent ...

Puis la vie reprend son cours, titubant vers l'infini...

 

Présentation de l'éditeur : Editions Zoé

Vous aimerez aussi : Les années douces de Hiromi Kawakami

D'autres avis : Jérôme ; Kathel ; Aifelle ; Eimelle ; Clara ; Moka ; Noukette

 

Hiver à Sokcho, Elisa Shua Dusapin, Zoé éditions, août 2016, 144 p., 15.50 euros

 

Ma première participation pour Un mois un Editeur

 

Publié dans Littérature Asie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zazy 16/10/2017 18:21

Un livre qui est ma pile et que je n'ai pas encore lu

Hélène 19/10/2017 08:40

Il te plaira

She reads a book 12/10/2017 17:43

Je ne le connaissais pas mais je pense que je vais le rajouter à ma wish-list. Une lecture qui pourrait me plaire.

Hélène 16/10/2017 09:22

Je te le conseille !

Fanny 12/10/2017 15:46

Je suis en train de le lire :-)
J'adore la délicatesse qui se dégage de ce livre...

gambadou 11/10/2017 22:20

un livre qui a l'air tout en douceur

Hélène 16/10/2017 08:46

J'ai hâte de lire le prochain de cette auteure !

jerome 11/10/2017 21:12

J'avais tellement aimé cette histoire tout en douceur et en simplicité !

Hélène 16/10/2017 08:46

Une belle découverte !

Moka 11/10/2017 16:35

Un récit de toute beauté. Ravie que les 68 premières fois l'aient mis sur ma route.

Hélène 16/10/2017 08:46

Un charme certain

manou 11/10/2017 13:27

S'il faut rentrer dans cette bulle...de douceur, c'est un livre pour moi :) Merci du partage, je testerai cet auteur dès que possible

Hélène 16/10/2017 08:46

Une belle découverte

yueyin 11/10/2017 12:02

Les années douces est un de mes livres préférés entre tous alors je me dis que je devrais lire celui-là :-)

Hélène 16/10/2017 08:45

Oh oui, il te plaira !

Electra 11/10/2017 11:46

Jerôme avait beaucoup aimé mais je pense que j'aurais le même sentiment que Sandrine au vu des extraits.

Hélène 16/10/2017 08:45

Cela peut bloquer

eimelle 11/10/2017 10:50

il m'a laissé un souvenir assez précis finalement!

Hélène 16/10/2017 08:45

J'ai aimé son charme

Aifelle 11/10/2017 10:37

J'en garde un souvenir un peu mitigé ; j'ai beaucoup aimé l'atmosphère de ce coin de Corée, rendue par l'auteure avec la proximité de la Corée du Nord ; par contre, j'ai été moins séduite par la rencontre entre les deux personnages.

Hélène 16/10/2017 08:45

J'ai été séduite personnellement

Kathel 11/10/2017 09:20

Merci pour le lien... je n'ai pas de livre des éditions Zoé sous le coude, mais les deux que j'ai lus (et gardés précieusement dans mes étagères) m'ont séduite : celui-ci et Les étoiles s'éteignent à l'aube de Richard Wagamese.

Hélène 16/10/2017 08:45

J'ai encore "les étoiles" dans ma liseuse, j'espère avoir le temps ce mois-ci.

Sandrine 11/10/2017 06:58

Merci pour cette participation. J'ai lu ce roman cet été mais je n'ai pas été séduite. Je suis restée à l'extérieur de la bulle je crois, peu sensible à cet univers et à cette écriture...

Hélène 11/10/2017 08:11

Il faut rentrer dans l'atmosphère