Dans l'épaisseur de la chair de Jean-Marie BLAS DE ROBLES

Publié le par Hélène

♥ ♥

Tout commence par cette phrase de Manuel à son fils : « Toi, de toute façon, tu n’as jamais été un vrai pied-noir ! » Thomas, le fils, décide alors de remonter le temps dans un passé fantasmé, rêvé, pour trouver la réponse à cette question : qu'est-ce qu'un vrai pied-noir ?

Alors qu'il est malencontreusement tombé à l'eau lors d'une virée en bateau et qu'il s'accroche pour ne pas sombrer, Thomas visite l'histoire de son père, pied noir d'origine espagnole, dont les parents tenaient un bistrot dans la ville de garnison de Sidi-Bel-Abbès, en Algérie, puis il devient chirurgien et s'engage aux côtés des alliés en 1942.

Toute une page de l'histoire se déploie, visant à éclairer les rapports troubles persistant entre l'Algérie et la France, mais Manuel offre surtout un magnifique hommage à son père s'interrogeant sur ce que nous lèguent nos parents en matière d'angoisses et d'espérances.

Sa conclusion est magnifique.

"Parler en dormant, dire à voix basse, mais avec l'intransigeance rauque d'une pythie : je veux l'innocence du monde, celle qui existait avant les hommes et perdurera bien après leur fin ; je veux la libre respiration du vent et de la mer, je veux, j'exige la beauté nue."

Ce que j'ai moins aimé : J'ai senti quelques longueurs et je n'ai malheureusement pas ressenti l'enthousiasme survenu à la lecture du précédent roman de l'auteur L'île du Point Némo.

 

Présentation de l'éditeur : Zulma

Du même auteur : L'île du Point Némo

 

Dans l'épaisseur de la chair, Jean-Marie Blas de Roblès, Zulma, 2017, 373 p., 20 euros

 

Merci à l'éditeur.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yv 17/11/2017 15:25

Moi, j'ai aimé L'île du point Nemo et dans l’épaisseur de la chair itou, dans un genre très différent, plus biographique qu'aventureux

Hélène 20/11/2017 08:08

Celui ci te plairait alors ? je peux te l'envoyer si tu veux

Alex-Mot-à-Mots 13/11/2017 12:08

L'île du point Nemo m'avait déçu, je lui avais préféré son précédent Là où les tigres sont chez eux. Une lecture qui ne me tente pas, suite à ton billet.

Hélène 15/11/2017 12:43

Bizarrement pour moi ce fut l'inverse, j'ai adhéré à "l île du point Némo" mais pas aux tigres

Electra 13/11/2017 11:23

je n'adhère toujours pas à son style donc je passe mon tour

Hélène 15/11/2017 12:43

Je comprends

Kathel 13/11/2017 10:23

Je retournerai vers l'auteur plutôt avec "L'île du Point Nemo" alors...

Hélène 15/11/2017 12:40

oui je l'ai beaucoup aimé !

keisha 13/11/2017 08:10

L'Algérie semble être le thème incontournable lors de cette rentrée?

Hélène 13/11/2017 08:31

C'est un peu ça oui...