Plus haut que la mer de Francesca MELANDRI

Publié le par Hélène

♥ ♥

Paolo et Luisa sont à bord du même bateau qui les emmène sur l'Ile sur laquelle est située la prison de haute sécurité dans laquelle sont emprisonnés leurs proches. Le fils de Paolo a été condamné pour actes terroristes, quand le mari de Luisa, un homme violent, a tué deux hommes. A l'issue de la visite, le mistral empêche le bateau de quitter l'île, obligeant Luisa et Paolo à dormir sur place, logés et surveillés par le gardien Nitti Pierfrancesco. Une étrange complicité se lie alors entre les trois protagonistes en ce lieu alliant violence de l'univers carcéral et beauté de la nature.

"Il repensa aussi à toutes les choses vues aujourd'hui dont il n'aurait su dire le nom. Les drôles d'oiseaux au corps ramassé qui scrutaient l'eau pendant que Nitti pêchait. La grande variété d'arbres qui bordaient le chemin de terre. Les rochers de consistance et de couleur si différentes."

Luisa et Jacob sont deux personnes très seules, elle est seule à élever ses cinq enfants et à s'occuper de sa ferme, et lui a perdu sa femme peu de temps après l'arrestation de son fils. Nitti, quant à lui, s'éloigne de sa femme, il est gagné peu à peu par ce métier qui aliène l'humanité des hommes et a honte de ce qu'il devient. Ensemble, ils effectuent un voyage vers la lumière, vers l'humanité et la joie grâce aussi à la beauté de l'île.

L'île d'Asinara, http://www.gusto-arte.fr/

Par le biais de ces beaux personnages, Francesca Melandri  met en lumière l'impact de la prison vu de l'extérieur, du point de vue de ceux qui sont libres, gardiens carcéraux, ou famille des détenus. Au-delà de cet univers, elle nous parle de ces rencontres subtiles, inattendues et pourtant tellement puissantes que leurs vagues sismiques n'en finissent pas de se faire ressentir dans les âmes...

Ce que j'ai moins aimé : un peu trop court à mon goût, j'aurais aimé que quelques passages poétiques soient développés

 

Présentation de l'éditeur : Folio

D'autres avis : Babélio

 

 

Plus haut que la mer, Francesca Melandri, Folio,Trad. de l'italien par Danièle Valin,  mars 2016, 224 p., 7.25 euros

Publié dans Littérature Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Titine 01/12/2017 10:23

J'avais beaucoup aimé ce roman tout en subtilité et en pudeur. J'avais été très agréablement surprise par cette lecture.

Hélène 04/12/2017 08:29

J'en attendais peut-être trop, comme ces romans dont on entend trop parler.

Edyta 30/11/2017 21:25

Dans ma PAL et toujours pas lu.

Hélène 04/12/2017 08:28

Cela viendra !

manou 29/11/2017 15:21

Un roman que j'avais noté et que finalement je n'ai pas encore lu !! Il doit remonter ma liste d'urgence. Merci d'en parler...

Hélène 04/12/2017 08:28

Oui fais le remonter

jerome 29/11/2017 12:37

Il est dans ma pal depuis sa sortie en grand format. Comme tant d'autres qui attendent leur tour malheureusement...

Hélène 04/12/2017 08:28

Un jour...

Anis 28/11/2017 22:11

J'ai vraiment aimé ce livre. J'aime cette fragilité des êtres qui s'apparente à la beauté à la sensibilité et aux inévitables fêlures.

Hélène 04/12/2017 08:27

Je les ai trouvé très beau aussi !

Alex-Mot-à-Mots 28/11/2017 12:58

Un très beau roman que j'avais aimé.

Hélène 04/12/2017 08:25

Je trouve aussi

yuko 28/11/2017 11:16

Je garde un très bon souvenir de ce roman, très lumineux. Je suis ravie que tu aies apprécié ce roman.

Hélène 04/12/2017 08:25

Une belle découverte !

Dominique 28/11/2017 11:10

un roman que j'ai énormément aimé, sa longueur ne m'a pas gêné et j'ai aimé ces personnages tout en nuance

Hélène 04/12/2017 08:25

Même si je suis restée sur ma faim, j'ai été touchée

Daphné 28/11/2017 09:38

J'ai beaucoup aimé ce livre, je l'ai trouvé très beau, très humain.
Daphné

Hélène 04/12/2017 08:24

Il a beaucoup plu

Kathel 28/11/2017 09:08

J'avais eu un coup de cœur (ce n'est pas si fréquent chez moi) pour ce roman !

Hélène 04/12/2017 08:24

Il est très touchant

Aifelle 28/11/2017 07:42

J'ai beaucoup aimé cette lecture.

Hélène 04/12/2017 08:24

Il est émouvant et je pense qu'il restera dans ma mémoire