Thérèse Desqueyroux de François MAURIAC

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

"Elle incarne la difficulté d'être"

Thérèse Desqueyroux sort libre du Palais de Justice, un "Non lieu" décide de son destin. Sur la route qui la ramène vers son époux, elle prépare les mots qui expliqueront, peut-être, sa conduite et qui la rachèteront aux yeux de celui qu'elle a voulu empoisonner, mais qui l'a soutenue en vue de son acquittement. La narration plonge à la fois dans le passé, dans l'avenir et l'espoir, pour mieux auréoler ce présent en attente durant lequel tout est encore possible. Le trajet solitaire est propice à l'introspection, mais face à cet homme pétri de respectabilité, Thérèse se refermera sur elle-même.

"Les êtres que nous connaissons le mieux, comme nous les déformons dès qu'ils ne sont plus là !"

Thérèse Desqueyroux est cette femme traquée aperçue par Mauriac lors d'une audience d'un procès, la jeune Henriette Blanche Canaby, mais c'est aussi cette femme croisée un soir dans le salon d'une maison de campagne, cette femme enfermée entre un mari naïf et des parentes pressantes, et ce seront finalement toutes les femmes captives, derrière les "barreaux vivants d'une famille", ces femmes qui croulent sous le poids de la parentèle, de "l'esprit de famille".

"Je sais que le drame de Thérèse Desqueyroux, c'est le drame de l'inadaptation à la vie, le "nous ne sommes pas au monde."" dira l'auteur

Thérèse est différente de son milieu natal, il y a en elle ce quelque chose d'ardent et de brûlant qui s'oppose à la mollesse de la campagne. Cette ardeur se tourne un temps vers Anne, sa belle-soeur, avant d'être déçue, trahie, et renvoyée à sa solitude clairvoyante.

"Les femmes de la famille aspirent à perdre toute existence individuelle. C'est beau, ce don total à l'espèce ; je sens la beauté de cet effacement, de cet anéantissement... Mais moi, mais moi..."

Ce roman et cette héroïne, profondément touchante dans son désoeuvrement, sont d'une intensité inoubliable...
 

Présentation de l'éditeur : Le livre de poche

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christw 18/01/2018 15:53

Mon commentaire n'apparaît pas, je réessaye.
Un classique qui m'a semblé excellent, relu il y a peu. D'autres ouvrages de Mauriac sont bien plus difficiles et, peut-être, démodés (?). Mais l'écriture demeure.

Alex-Mot-à-Mots 08/01/2018 14:01

Tu as raison : d'une intensité inoubliable.

Hélène 12/01/2018 08:27

Il est marquant !

Brize 08/01/2018 12:14

Tu me donnes bien envie de le relire !

Hélène 12/01/2018 08:27

Je te le conseille !

Dominique 07/01/2018 11:25

relu il y a deux ou trois ans j'y ai pris vraiment plaisir , j'aime bien l'héroïne et puis l'écriture est superbe

Hélène 08/01/2018 09:22

J'ai été charmée !

Philisine Cave 07/01/2018 10:51

Une très grande réussite littéraire que ce roman.

Hélène 08/01/2018 09:22

Une finesse impressionnante !

athalie 07/01/2018 10:32

je confirme que notre "opération" relire mauriac fut un flop magistral, mais que ce fut un plaisir de relire cet auteur, pas du tout dépassé, parce que des femmes comme Thérèse, on ne les oublie pas ! Roman incontournable pour moi.

Hélène 08/01/2018 09:21

J'ai dévoré ce roman !

keisha 06/01/2018 15:48

Ah Mauriac la blogueuse athalie m'a redonné envie il y a quelque temps!

Hélène 08/01/2018 09:21

J'ai cru comprendre...

Moka 06/01/2018 15:22

J'ai l'impression que c'est un incontournable de la nouvelle année... Relire les classiques...
Je m'en sélectionne 12 et espère m'y tenir !
Le premier sera ma prochaine chronique !

Hélène 08/01/2018 09:21

J'en lis naturellement beaucoup pour mes élèves en suivant leurs programmes et je fais de belles découvertes !

Ingannmic 06/01/2018 15:09

Mince, je crois que le commentaire que je viens de taper est passé à la trappe !! (sinon désolée pour le doublon), du coup je résume : merci pour ce billet sur cette héroïne touchante et moderne à son insu et sur un auteur qui se fait trop rare sur les blogs, alors que je ne le trouve pas démodé...
Nous avions organisé avec Athalie (d'Aleslire) il y a plus d'un an, une activité autour de la relectures de ses œuvres, qui s'est avérée un flop magistral au niveau de la participation, mais qui a été un plaisir tout de même puisque l'occasion de redécouvrir des incontournables (Génitrix, Le sagouin...) ou de découvrir des titres moins connus...

Ingannmic 06/01/2018 15:04

L'un de mes romans préférés de cet auteur, trop absent des blogs, je trouve... une héroïne à la fois moderne à son insu, et surtout tellement touchante dans ses élans de liberté qu'elle ne maîtrise pas...
Il y a un peu plus d'un an, nous avions organisé avec Athalie d'Aleslire une activité autour de la relecture de Mauriac, qui fut un gros flop en matière de participation (une blogueuse nous avait rejointes à l'occasion d'une lecture) mais qui nous a procuré beaucoup de plaisir car l'occasion redécouvrir Le sagouin, Génitrix, Le mystère Frontenac, et découvrir certains de ses titres plus méconnus (Destins, Les anges noirs..)

Hélène 08/01/2018 09:20

Je pense ne jamais en avoir lu, donc je vais poursuivre dans son oeuvre !

manou 06/01/2018 14:36

En effet ce roman fait partie des classiques j'ai adoré et que je devrais relire depuis le temps :) Tu m'en donnes envie

Hélène 08/01/2018 09:19

Je ne l'avais jamais lu je crois, et j'ai adoré découvrir cette héroïne !