Une jolie fille comme ça de Alfred HAYES

Publié le par Hélène

A Hollywood, lors d'une soirée sur la plage, un scénariste sauve de la noyade une jeune actrice en quête de reconnaissance. Commence alors une relation particulière entre ces deux êtres, cette jolie fille qui attend sagement que la gloire s'offre à elle et ce scénariste en vogue. Peu à peu les fêlures se découvrent, révélant le revers de ce monde doré. L'insatisfaction rode autour de ces êtres en quête de sens, découvrant un monde absurde, dans lequel les rêves se brisent sur une réalité brutale.

"Avions-nous gâché cette chose qui avec un peu de courage, de détermination et une honnêteté partagée aurait pu être sauvée ? "

De l'autre côté du désespoir ils ne trouvent que le désespoir et la folie...

Raymond Chandler parlait d'Hollywood dans des termes assez désabusés, comme dans cette lettre de 1946 à son éditeur new-yorkais, Albert A. Knopf, « Toute cette saloperie est inhumaine (...) la prétention, l'enthousiasme de circonstance, les beuveries continuelles, les coucheries, les discussions sordides à propos d'argent... »

En ses pages Alfred Hayes ne peut que lui donner raison...

 

Présentation de l'éditeur : Gallimard ; Folio

D'autres avis : Télérama

 

Une jolie fille comme ça, Alfred Hayes, Trad. de l'anglais et préfacé par Agnès Desarthe, Collection Folio (n° 6376), Parution : 05-10-2017, 6.60 euros

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 25/05/2018 11:53

Pas très réjouissant comme constat.

Hélène 30/05/2018 09:09

Non mais je pense que Hollywood était loin d'^étre un endroit réjouissant...