Poèmes de William WORDSWORTH

Publié le par Hélène

"C'est un soir calme et libre, et d'infinie beauté,
L'heure sacrée est muette comme une nonne
Eperdue d'adoration; l'astre rayonne,
Epanoui, sombrant dans sa tranquillité."

Tel Chateaubriand aimant se réfugier au sein d'une nature consolante, Wordsworth a laissé sa marque dans la littérature romantique européenne. Au gré de ses promenades le poète glane des beautés éphémères, s'émerveille devant le monde et la nature qui l'entoure. Il s'émerveille devant un papillon, une jonquille, et chante la vie simple, le réconfort dans la nature, dans sa région du Lake District.

"Un langage fidèle à la chose observée, mais libre de liens trop naturalistes, trop prosaïques, vivifie, magnifie, tout en lui gardant silhouette et lignes précises, voire en la canalisant, l'émotion toujours fraiche qu'il éprouve devant l'inépuisable beauté du monde." Préface de François-René Daillie

Région du Lake District ; Tribune de Genève

Néanmoins, il se démarque des romantiques en ne semblant pas souffrir du "mal du siècle." Au contraire, ses sonnets chantent la joie de vivre :

"Comme il est doux, quand la fantaisie à son gré

Berce l'esprit rétif, de flâner dans les bois !

Un lien ancien, rempli d'oiseaux aux mille voix,

Grands arbres, berceaux de verdure et fleurs des prés,

 

Rose sauvage à cloche-pied sur l'aubépine,

Telle une fille hardie qui joue des tours badins

Les semaines de fête avec des baladins, -

Leste sur la tête du Clown. Et qui taquine

 

La foule au-dessous d'elle. En vérité, je crois

Qu'un tel lieu est pour moi comme un rêve parfois,

Carte du monde entier : par l'oreille et les yeux

 

Entrent tant de pensées, une telle clarté

De toute chose, qu'à la fin, épouvanté,

Je bondis hors de ce courant délicieux."

Il chante aussi son amour pour sa soeur, son double spirituel et ses vers résonne longtemps dans le coeur du lecteur...

 

Présentation de l'éditeur : Poésie Gallimard

 

Le mois anglais

 

Publié dans Poésie étrangère

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

FondantGrignote 14/06/2018 10:07

Comme beaucoup, j'ai du mal avec la poésie (hors contexte scolaire, hein ^_^) mais ton billet, les vers choisis, l'image, la collection donne envie de quelques rimes...

Cleanthe 11/06/2018 22:53

Je me dis que je ne lis pas assez de poésie ...

rachel 11/06/2018 15:31

j'avoue avoir du mal avec la poesie...

Alex-Mot-à-Mots 11/06/2018 12:59

Merci pour cette poésie.

Dominique 11/06/2018 10:58

Un poète que j'aime particulièrement avec ce passage magnifique que l'on entend dans le film " et au milieu coule une rivière"

Hélène 11/06/2018 12:16

Je ne me souviens plus du passage, mais j'ai bien aimé cette lecture !