Editions Zulma

Publié le par Hélène

Samedi dernier, nous avons été plusieurs blogueurs à avoir été reçus par les Editions Zulma, rue du Dragon, l'occasion de revenir sur l'histoire de cette maison d'édition si particulière...

Une maison fondée en 1991

Laure Leroy était stagiaire dans l'édition et a décidé de fonder sa propre maison d'édition en 1991. Pendant quinze ans, elle a appris son métier de directrice, mais elle a surtout appris tous les métiers de l'édition.

En 2006 elle a décidé qu'il était temps de refonder la maison de fonds en combles.

2006, l'année des changements

Laure Leroy décide alors de publier moins, seulement 10 ou 12 livres par an, mais en prenant le temps de trouver, publier, et promouvoir ces livres choisis pour son catalogue. Elle ne publie que des livres qu'elle aime, parce que pour elle une maison d'édition ne peut toucher ses lecteurs que si il y a cette chaine d'authenticité, ces gens passionnés d'un bout à l'autre du projet.

La diversité du monde et l'universalité des sentiments

Ce qui manquait dans le paysage éditorial français était une maison ouverte sur la diversité du monde, une maison qui ne serait pas spécialisée dans la littérature française, japonaise ou russe, mais une maison qui s'attacherait à la diversité du monde. Si les cultures sont différentes, chacun reste un être humain qui partage avec les autres des valeurs universelles, d'humanisme, tous les êtres humains ont des craintes, des émotions, des aspirations. Zulma a souhaité aller voir des écrivains dans le monde entier qui construisent une oeuvre avec une culture différente dont on ne connait rien. 

Par exemple au Kerala, état du Sud de l'Inde,  on parle une langue qui s'appelle le malayalam. Or cet état est riche et éduqué, et pourtant on en ignore tout. Pourtant, il y a forcément là-bas des écrivains extraordinaires, et parmi eux, il en existe forcément un qui pourra plaire. Le travail de recherche est très important chez Zulma. Sur place, des traducteurs tout aussi passionnés traduisent quelques chapitres pour donner envie aux éditeurs français de publier leurs auteurs. C'est comme cela que Laure Leroy a découvert Basheer.

Si on prend un livre comme La somme de nos folies, c'est avant tout l'histoire d'une vieille dame excentrique, ce qui est plus important que de préciser que c'est un roman qui se passe en Malaisie.

Une identité singulière pour des voix fortes

David Pearsons était un graphiste anglais qui a beaucoup travaillé pour Penguin.

Laure lui a demandé pour leurs couvertures de respecter un cahier des charges, avec un design contemporain, reconnaissable, comme un écrin. De fait, la quatrième de couverture n'existe pas dans cet écrin.

 

Une équipe soudée

Au sein de cette équipe soudée, Béatrice Pô s'occupe du travail éditorial et de la fabrication, Héloïse Bailly est l'oeil de la maison, traquant les coquilles et aidant Béatrice, Catherine Henry s'occupe des relations libraires depuis 2006, Amélie Louat négocie les sessions de droits, l'acquisition des droits et Rym et maintenant Valentin se consacrent aux relations presse et blogueurs.

Le rôle d'agents

La spécificité de Zulma tient aussi au fait que la maison est l'agent de ses auteurs étrangers. Quand ils sont traduits dans un autre pays, c'est Zulma qui gère les contrats. Les échanges de droits se passent lors de la grande foire de Francfort. Zulma soit valider le choix de la maison d'édition, du traducteur, du titre et de la couverture.

 

Les étapes de la fabrication

L'impression se fait sur une feuille 52/80cm qui est ensuite pliée pour constituer des cahiers.

Les cahiers sont ensuite assemblés, cousus, puis placés dans la couverture.

Zulma travaille en partenariat avec les imprimeries Floch en Mayenne.

Rencontre avec Jean-Marie ROBLES

Le premier livre de l'auteur Là où les tigres sont chez eux, mélange de Umberto Eco et Indiana Jones, fut un véritable coup de coeur pour Laure Leroy. En 2014, elle publie de lui L'île du Point Némo, puis Dans l'épaisseur de la chair. En janvier 2019, il publiera Le rituel des dunes. Ce roman se passe à la fin ]des années quatre-vingt dans la Chine communiste. Roetgen vient de quitter Tientsin. Il laisse derrière lui le petit milieu des expatriés, joyeusement délétère et décalé, pourtant en prise avec le quotidien souvent absurde du régime. Plus que tout, c’est son histoire avec Beverly, une Américaine de vingt ans son aînée, que Roetgen cherche à comprendre. Beverly, qui a vécu (ou fantasmé) mille vies rocambolesques, des plus sordides aux plus éclatantes, est exubérante, excessive, jalouse, elle n’a aucune limite, elle ne vit que par passion. D’emblée Roetgen est fasciné, mais Beverly a aussi sa face obscure. Beverly réclame sans cesse à son amant des histoires à la hauteur de sa propre biographie. Il lui raconte les affres d’un empereur chinois au double visage, une folle nuit au cœur de la Cité Interdite, un vrai faux polar dont il ne livre qu’un chapitre sur deux – récits haletants, volontiers désopilants, qui vont à leur tour nourrir la folie de Beverly.
 

Sortira également La maîtresse de Carlos Gardel de Mayra Santos-Febres. La puissante Mano Santa est appelée au chevet de Carlos Gardel, l’icône du tango, à la veille de sa tournée dans les Caraïbes. La guérisseuse emmène avec elle sa petite-fille Micaela, étudiante infirmière silencieuse et appliquée, à qui elle confie Gardel.

Les plus grands succès

Rosa Candida de Audur Ava OLAFSDOTTIR : vendu à plus de 100 000 exemplaires en grand format, et traduit partout dans le monde à la suite de son succès en France.

Là où les tigres sont chez eux de Jean-Marie Blas de ROBLES : Prix Medicis et Prix du roman Fnac

Palestine de Hubert HADDAD : prix Renaudot poche

Le garçon de Marcus MALTE : Prix Fémina

Mes coups de coeur :

Les romans de Audur Ava OLAFSDOTTIR dont Le rouge vif de la rhubarbe

Rosa Candida et L'exception

Le complexe d'Eden Bellwether de benjamin WOOD

La boite aux lettres du cimetière de Serge PEY

Gouverneurs de la rosée de Jacques ROUMAIN

L'île du point Némo de Jean-Marie ROBLES

La lettre à Helga de Bergsveinn Birgisson

L'année des secrets de Anjana APPACHANA

Les nuits de laitue de Vanessa BARBARA

 

Merci à toute l'équipe pour ce bel après-midi !

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philisine Cave 24/12/2018 10:05

Je pense que j'ai tout lu de l'auteur Olafsdottir qui est absolument géniale (oui, je sais être mesurée quand j'aime !). Je te souhaite de très belles fêtes de fin d'année et je t'embrasse très fort.

Milou 18/12/2018 20:58

Oh mais tu as du passer une très belle journée. Ils proposent de belles choses. Merci de l'avoir partagé.

Yv 18/12/2018 07:31

Des coups de coeur chez Zulma c'est par dizaines... J'aime beaucoup aussi les rééditions de Dany Laférière et tellement d'autres...

eimelle 17/12/2018 19:03

leurs couvertures sont vraiment un super concept! Et le contenu n'est pas en reste!

PatiVore 17/12/2018 18:35

Un beau billet, merci pour le partage et bravo à ce bel éditeur !

Annie 17/12/2018 15:55

Merci pour cet article qui me fit découvrir de plus près cette maison d'édition que j'aime entre toutes.
Dès que j'aperçois leurs couvertures, je bondis. Je n'achète pas toujours mais souvent, car c'est toujours une joie de découvrir d'autres mondes.

Dominique 17/12/2018 10:56

un éditeur de grande qualité et qui a offert de belles surprises

keisha 17/12/2018 09:24

Ha oui, zulma se reconnait de loin, c'est coloré. De bons choix

Kathel 17/12/2018 08:24

J'ai eu beaucoup de coups de coeur chez Zulma aussi, et je garde toujours leurs livres précieusement, ils ne font pas partie de ceux que je revends ou donne aisément ! Cette rencontre devait être passionnante !