Quelle bonne idée ! 100 propositions plus ou moins saugrenues dans l'espoir fou de refaire le monde de Julien DAMON

Publié le par Hélène

Les idées en question ont été publiées sur Internet et sur les réseaux sociaux, émaillées de commentaires, de suggestions, elles sont ici ajustées.

Plusieurs pôles de réflexion voient le jour: Réformer les institutions françaises, Revoir les frontières entre public et privé, Tonifier le travail et le management, S’adapter à la société numérique, Mieux vivre le quotidien, Ajuster les politiques sociales, Réviser l’intégration européenne, Mieux lutter contre l’insécurité et les incivilités, Actualiser l’école et l’enseignement, Innover pour les fêtes de fin d’année

Ce que j'ai moins aimé :

  • Une tendance marquée à la privatisation, au libéralisme : Privatiser Radio France et France Télévision,  Supprimer le ministère de la Culture, Supprimer le supplément familial de traitement des fonctionnaires, Supprimer chauffeurs et voitures de fonction dans le secteur public, Supprimer le financement public des syndicats, Mettre fin aux disponibilités des fonctionnaires, Mettre fin aux subventions publiques à la presse, Cesser les subventions publiques aux start-up, etc...
  • Des propositions vides de sens pour beaucoup, provocatrices pour la plupart, que je n'ai pas même trouvées drôles : Faire les réunions debout, Établir un droit à la sieste, Interdire les réunions après 18 heures, Mettre Mayotte en vente, Laisser les adolescents dormir...
  • De nombreuses occurrences du terme "supprimer " et peu de "créer" pour un discours finalement assez répressif. Si il s'agit de second degré, si le but est de nous montrer vers quel monde nous nous dirigeons dans ce cas pourquoi ne pas l'afficher clairement : Réprimer les incivilités, Généraliser la vidéosurveillance, Expérimenter la tolérance zéro, Systématiser les amendes contre les fumeurs de joints, Forcer les tagueurs à nettoyer les tags, Faire nettoyer les facultés occupées par leurs étudiants militants, Éradiquer la fraude dans les transports en impliquant les salariés, Réintroduire l’uniforme à l’école...
  • Même dans certaines propositions légères on retrouve un aspect dirigiste allant à l'encontre des libertés comme : Abonner tous les adolescents à un journal (mais laissez les lire ce qu'ils veulent !), Ne pas faire de cadeaux à Noël !
  • Les idées sont survolées, on nous annonçait une assise chiffrée et sociologique mais que nenni ! "Le propos se veut rigoureux, appuyé sur des données, des expériences, des analyses fondées." dit l'auteur dans sa préface

Bilan : Je m'attendais à un livre plus sérieux, plus documenté et finalement plus profond. Je ne suis pas sûre d'avoir envie d'habiter un monde ainsi changé, même si ce livre a le mérite de lancer des débats, pour "ambiancer" comme le souligne l'auteur avec malice !

 

Présentation de l'éditeur : PUF

Reçu dans le cadre de Masse Critique Babélio

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 25/03/2019 12:00

Chacun peut y piocher ce qui lui convient, vue le nombre de propositions.

luocine 24/03/2019 12:29

On est souvent déçu par ce genre de livres.

keisha 24/03/2019 07:30

C'est sûr que si on veut des discussions lors d'un repas, on a des idées! ^_^

Dominique 23/03/2019 10:33

pour moi c'est la démagogie la plus totale, basée plus sur l'envie que sur la volonté d'améliorer le monde car cela c'est l'affaire de chacun, pas de diktats imposés surtout pour priver l'autre de quelque chose
grrrrrr