Les reflets d'argent de Susan FLETCHER

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Sur l'île de Parla, les habitants vivent depuis plusieurs générations au rythme de la mer. Ils en apprécient la beauté, mais ils connaissent aussi la cruauté de celle qui leur a enlevé des hommes. Ainsi, ces habitants du bout du monde sont attentifs aux signes, aux chansons et aux légendes légués par leurs ancêtres, ces histoires qui ont bercé leurs enfances pour les aider à se construire et à appréhender le monde qui les entoure. Aussi, quand un homme échoue sur la plage de Sye, tous pensent à la légende de l'Homme Poisson selon laquelle un homme arrivera par la mer pour apporter l'espoir à tous. En effet, non seulement l'homme est amnésique mais il ressemble de surcroît étrangement aux illustrations de cette légende. Il ressemble aussi à Tom, un jeune homme de l'île disparu en mer et dont le corps n'a jamais été retrouvé. Face à tant de correspondances étranges, les esprits des habitants s'emballent, tant l'importance de croire aux histoires, de trouver de la beauté, du réconfort dans ce monde est prégnante :

"Qui peut expliquer cette histoire ? Ou toute autre histoire humaine ?  C'est un monde extraordinaire  - plein d'amour, de chagrin, de coïncidences - et nous ne le comprendrons jamais. Nous ne devrions jamais essayer. Nous devrions nous contenter de lui être reconnaissant. Oui, nous ferions mieux d'aimer, de respirer, de dire tout ira bien et d'y croire. Et nous ferions mieux de partager nos meilleures histoires, aussi souvent que possible."

Dans cette histoire de couple et de deuil, le pouvoir de l'imagination éclaire les destinées, la lumière s'infiltre dans les interstices et efface la souffrance.

« Il arrive tant de choses blessantes, dans la vie. Ça n’arrête jamais, en tous cas jamais très longtemps. Il arrive que les corps souffrent, que l’amour soit tendre et mal partagé, que des hommes pleins de bonté se noient sans que leur corps soit retrouvé. Mais Tabitha sait qu’il existe aussi des jours qui sont autant de cadeaux. Que des vies sont sauvées, contre toute attente. Il y a des moments comme celui-là ; où l’on élague des rosiers à côté de sa soeur qui chantonne, après avoir murmuré, en vous prenant dans ses bras, qu’elle aussi regrette, et que oui, oui – vous aussi lui avez toujours manqué. »

Et si les histoires peuvent  permettre à un être de supporter deuil, souffrance, douleur, elles sont plus que légitimes, elles deviennent alors essentielles. Un bel hommage rendu aux contes et légendes et à la littérature...

« Peut-être y a-t-il des flocons d’argent dans les champs et un monde sous-marin. Peut-être les phoques ont-ils un cœur humain et connaissent-ils l’amour, ou le sentiment amoureux – et peut-être croira-t-elle chaque histoire qu’on raconte. Pourquoi pas ? » (p. 140)

 

Présentation de l'éditeur : J'ai Lu ;

Du même auteur La fille de l’irlandais  ;  Un bûcher sous la neige 

D'autres avis : CathuluEva ; Enna

L'anecdote : En cherchant d'autres avis, je me suis aperçue que j'avais déjà lu et chroniqué ce livre en 2013. Or je n'en ai AUCUN souvenir, et en plus, je n'avais pas tellement aimé à l'époque, alors que cette fois-ci, j'ai adoré ! Comme quoi, nos goûts changent (et j'ai dû être poisson rouge dans une vie antérieure) J'ai remplacé l'article, voici ce que j'avais moins aimé à l'époque :

"L’impression que l’auteure tire un peu trop sur la corde du pathétique en accumulant les difficultés de l’existence : enfance battue, infidélité, amour à l’épreuve du temps, disparition, maladie incurable, accidents… Les 460 pages auraient pu être abrégées..."

Je reconnais ces défauts, mais cette fois-ci, ils sont passés inaperçus tant j'ai été emportée par la beauté du texte...

 

Publié dans Littérature Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philisine Cave 28/09/2019 13:17

J'ai lu ce roman à sa sortie et je l'ai adoré. Bises

Estellecalim 17/09/2019 10:14

ça m'est déjà arrivé de relire un livre sans m'en apercevoir XD
Et celui-ci est dans ma PAL. Je le garde pour un moment où je pourrai en profiter pleinement :)

gambadou 14/09/2019 10:37

J'avais eu un coup de coeur pour ce livre et pour l'ambiance de cette île.

Daphné 13/09/2019 21:54

ça m'est arrivé une fois de lire un livre sans me rendre compte que je l'avais déjà lu... puis de me dire soudain que je connaissais la fin! ça m'avait fait bizarre!
J'ai beaucoup aimé" les reflets d'argent", un coup de cœur,e t aussi "un bûcher sous la neige" de la même auteure.
Daphné

Géraldine 13/09/2019 12:02

Et oui, nos avis, nos goûts, nos ressentis changent au fil de notre vie et de notre propre évolution. Bien tentée par ce roman, mais j'ai d'abord deux autres livres de cette auteure à sortir de ma PAL !

Alex-Mot-à-Mots 12/09/2019 14:45

J'avais beaucoup aimé de l'auteure Un bûcher sous la neige. Mais le sujet de ce roman ne me tente pas.

papillon 11/09/2019 13:54

Je l'ai lu mais il ne m'a laissé aucun souvenir !

manou 11/09/2019 11:08

C'est amusant que ce soit pour toi un relecture et que ton avis soit si différent ! En tous les cas tu nous donnes envie de le découvrir à notre tour...C'est vrai que notre ressenti change avec le temps ou notre humeur du moment, les conditions dans lesquelles on fait cette lecture, en vacances ou pas, dérangées ou pas...

Dominique 11/09/2019 10:42

il m'est arrivée la même mésaventure que toi, un livre mis de côté car sans intérêt et que l'on relit avec régal, le moment de lecture y est parfois pour beaucoup