Le berger de l'avent de Gunnar GUNNARSSON

Publié le par Hélène

♥ ♥

"Va doucement, va calmement

Et lentement mais sûrement

Après la nuit, viendra le jour

Après les éclairs, le tonnerre"

Comme chaque année au mois de décembre, Benedikt se met en route pour rassembler le bétail égaré dans la montagne, avec comme seuls compagnons, Léo, son chien et Roc, son bélier. Ils avancent sereinement mais bientôt les éléments se liguent contre eux dans la montagne islandaise : la tempête rugit, la neige fait son apparition, ralentissant les compagnons.  

Ce conte philosophique de Noël marque par la simplicité de son récit, centré sur le voyage du vieil homme, les obstacles rencontrés, les silhouettes bienveillantes croisées. Mais ce récit est surtout marqué par la  lumière qui se dégage de ce berger profondément bon, de cet homme ordinaire qui  s'assigne une mission et n'en déroge pas, quoi qu'il arrive. Sa détermination guide son chemin et lui donne finalement une raison de vivre et de continuer...

Si les allusions bibliques sont nombreuses, le Berger de l'avent est néanmoins plus universel que religieux, cette immersion dans la nature sauvage nous rappelle qu'il faut accorder son pas au sien : Benedikt suit l'instinct de ses animaux et c'est aussi grâce à eux s'il trouve son chemin. L'homme se doit d'être humble face aux éléments, face aux autres règnes, il ne survivra qu'à cette condition.

Cette histoire est inspirée de faits réels : le 10 décembre 1925 un groupe d'hommes s'aventure dans les montagnes de l'est de l'Islande pour ramener du bétail égaré pendant les grandes transhumances de l'automne. L'un d'eux, Benedikt Sigurjonsson, continue seul. Six ans plus tard un magazine publie un récit de son expédition, reprise par la suite par Gunnarsson. Son récit inspira, dit-on, Le Vieil Homme et la mer, de Hemingway.

Présentation de l'éditeur : Zulma

Publié dans Littérature Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Bonjour,
J'ai découvert il y a peu votre blog (et viens de laisser des commentaires!) grâce à ce livre que j 'ai fini le mois dernier.Je cherchais un blog de lecture et me suis dit que ce roman serait une bonne entrée (peu connu, et qui peut dérouter beaucoup de monde). J'ai lu votre commentaire qui rejoignait mes propres sentiments de lectrice, et depuis découvre avec ravissement vos lectures, critiques ....Je connais peu des livres que vous chroniquez (tant mieux!!), mais me retrouve complètement dans ceux que j' ai lus...
Merci donc de votre blog, vous faites j'en suis certaine beaucoup d'heureux!
Répondre
H
Oh je suis ravie qu'il vous plaise, j'espère que vous y trouverez des coups de coeur ! N'hésitez pas à partager les vôtres voici mon adresse mail : lecturissime@hotmail.fr
J
Je viens de l'acheter et je suis certain qu'il va me plaire.
Répondre
M
Voilà un livre parfait pour prolonger la magie de noël. J'aime beaucoup les Editions Zulma je ne suis jamais déçue par leur sélection...Merci pour ta présentation
Répondre
D
Bonjour Hélène, j'ai noté ce roman qui devrait me plaire: Islande, berger, nature, moutons : tout ce que j'aime. Bonne journée et très bonne année 2020.
Répondre
K
Noté à l'instant chez Aifelle, Zulma et l'Islande, en soi, c'est déjà tentant !
Répondre
K
Aufelel est plus enthousiaste on dirait (mais le livre est court, c'est jouable pour moi)
Répondre
K
Et deuxième avis qui confirme la beauté du texte !
Répondre
A
C'est bien que tu aies appuyé sur le côté bon de Benedikt parce que c'est ce qu'il est avant tout en effet, une belle personne en toute circonstance. Et quel périple, je me suis sentie pleinement dans la montagne en furie, c'est rare de savoir décrire aussi bien un paysage et les éléments.
Répondre