Déception et abandon du mois de janvier

Publié le par Hélène

En pays conquis de Thomas BRONNEC

Résumé : Juin 2017 en France. On croise un président de gauche qui n’a plus la majorité dans l’hémicycle, une extrême droite à l'affût et un homme de l’ombre qui tire les ficelles. Il suffit d’un mort pour que ce jeu d’échecs change du tout au tout. Du grand thriller politique, noir, machiavélique et trépidant.

 

Ce que je n'ai pas aimé : Je n'ai pas réussi à entrer dans cet univers politique pour plusieurs raisons : comme c'est un roman à clé, j'ai passé mon temps à chercher qui était derrière tel personnage, ce qui a perturbé ma lecture. De plus, à mon sens les personnages sont assez caricaturaux, manquant de finesse. Pour finir, l'intrigue ne m'a pas convaincue.

Sélectionné pour le prix polar SNCF 2020

 

Histoire de Mme de la Pommeraye de Diderot extrait de Jacques le Fataliste

Résumé : L’Histoire de Mme de la Pommeraye - l’épisode le plus célèbre de Jacques le Fataliste et son maître (1796) - est un magnifique conte cruel. C’est le récit de la vengeance d’une femme trahie, qui fait cruellement payer à son amant libertin son désamour, en lui jetant comme appât une jeune prostituée dont il tombe malgré lui éperdument amoureux. Mais dans ce terrible jeu de manipulation, personne n’est vraiment celui qu’il semble être...
Défense et illustration de la liberté des femmes à se faire justice elles-mêmes, plaidoyer en faveur de leur émancipation, ce texte est aussi le superbe portrait d’une femme indépendante.

Ce que je n'ai pas aimé  : Je n'ai jamais accroché à Jacques le Fataliste, je me suis dit que de l'aborder par le biais d'un extrait était une bonne idée. Point du tout ! Je me suis tout autant ennuyée...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dasola 02/02/2020 20:27

Bonsoir Hélène, merci pour ces "non-conseils". Comme je n'ai encore rien lu de Diderot, je n'ai pas d'opinion, j'avais en revanche beaucoup aimé le film. Bonne soirée.

Violette 02/02/2020 14:17

Ah Diderot! Je garde un bon souvenir de Jacques le fataliste, et j'ai même envie de le relire, là, tiens… ce n'était pas le but de ton billet :))

Jerome 02/02/2020 11:39

Aucun des deux ne me tente je passe donc sans regret ;)

keisha 01/02/2020 19:25

Je ne partage pas ton avis sur le diderot, lu il y a quelques mois. mais bon, les classiques, parfois on est d'avis différents ^_^

manou 01/02/2020 08:44

C'est vrai que c'est rare qu'un polar sélectionné pour un prix soit décevant...quant à Diderot je l'ai toujours trouvé d'un abord difficile et si je relis des classiques un de ces jours, je ne pense pas commencer par lui. Merci pour ces ressentis bien argumentés