Vouloir toucher les étoiles de Mike HORN

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ 

"Tout est question d'équilibre. J'ai avancé comme un funambule sur ma ligne de vie"

En 2007 Mike Horn se lance un pari fou : gravir avec trois amis les quatre 8000 de suite dans l'Himalaya : le Gasherbrum I et II, Broad Peak et K2, ceci sans oxygène et sans cordes. En relatant cette ascension, Mike Horn en profite pour raconter son parcours, du temps où son père l'autorisait à aller où il voulait à la condition qu'il rentre à 18h, aux aventures les plus folles, Latitude zéro, ou 20000 km autour du cercle polaire arctique. Accompagné à distance de sa femme, sa croix du Sud et d'une volonté sans failles, il se heurte aux obstacles pour mieux grandir, parce qu'il porte cet élan vers la liberté en lui.

"Ces dernières années, j'ai parcouru l'Himalaya, j'ai tracé ma route au large de la Somalie, j'ai senti le vent du désert et la présence des talibans, j'ai vu mourir des amis en haute montagne. J'ai eu des hauts et des bas. Des hauts magnifiques et des bas terribles. Mais j'ai gardé le cap. Pour continuer à ressentir ces émotions irremplaçables. Explorer les coins les plus inaccessibles de la planète. Et transmettre aussi aux plus jeunes le goût de la liberté. Cette liberté qui offre un espace infini à la vie."

Il vit au bord du précipice, arpentant "la zone de mort", cette zone située au dessus de 7600 mètres dans laquelle l'être humain doit rester le moins possible, et risque de mourir en quelques minutes. La mort guette à tout moment ceux qui cherchent à se mesurer à cette montagne sauvage et envoutante. Il faut aussi apprendre à renoncer quelquefois face à elle, en écoutant son corps et son instinct. Une personne sur 4 ne revient pas de l'ascension mythique du K2. Les fenêtres météorologiques sont étroites pour tenter l'aventure, et aujourd'hui encore, malgré plusieurs tentatives, le K2 résiste encore à Mike Horn... La nature a toujours le dernier mot.

A travers ce récit, cet homme hors du commun nous offre une formidable leçon de vie, tout en grandeur et simplicité :

" Mais l'homme ne doit jamais se sentir plus grand que la vie. Rester humble, vivre simplement, avoir du respect en toutes circonstances, c'est la manière la plus facile d'affronter les problèmes au quotidien. C'est dans la simplicité qu'on trouve les solutions. Comme mon père me l'a toujours dit, et comme je le répète aujourd'hui à mes filles : il faut garder les pieds sur terre pour pouvoir toucher les étoiles."

Le plus : les photographies qui permettent d'illustrer le parcours de cet aventurier de l'extrême !

Présentation de l'éditeur : Pocket

Merci à mon collègue Gaspard pour ce conseil  de lecture !

Je vous conseille de regarder le film ! Epoustouflant !

Publié dans Récits de voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 24/03/2020 11:59

Pas fan de sport extrême et encore moins de montagne. Mais tu as aimé.

Céline 22/03/2020 11:57

Cet homme est énorme ! c'est marrant, je cherchais un livre à prendre de lui et du coup, celui-ci me tente bien ! :)