Les chemins de la haine de Eva DOLAN

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥

Peterborough, banlieue de Londres. Un homme est retrouvé calciné dans l'abri de jardin des Barlow. Il s'agirait d'un clandestin estonien, enfermé dans l'abri volontairement pour y brûler vif. Pour le sergent Ferreira, la culpabilité de Barlow ne fait aucun doute : ne sachant comment se débarrasser de ce locataire illicite, ils ont mis le feu à leur abri de jardin. Mais pour l'inspecteur Zigic, les évidences méritent d'être vérifiées.

Cette région accueille de nombreux travailleurs clandestins venus de l'est, certains de trouver ici l'eldorado qui leur permettrait de gagner de l'argent pour mettre leur famille à l'abri du besoin. Les autochtones ne voient pas d'un bon oeil cet afflux de clandestins, et des mouvements xénophobes prennent le devant de la scène, quand d'autres profitent bassement de cette main d'oeuvre à bas coût...

Eva Dolan livre ici une analyse fine de la société, de la lutte entre les communautés et si l'intrigue démarre lentement, le temps de peindre l'arrière-plan, elle nous emporte ensuite au coeur de ce monde souterrain proche de l'esclavage avec intelligence et perspicacité.

Présentation de l'éditeur : Liana Levi

En lice pour le prix SNCF du polar 2020

Publié dans Roman policier Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kathel 18/05/2020 09:00

Je confirme : un très bon roman ! ;-)

Géraldine 16/05/2020 11:50

Un polar au sujet intéressant et tellement d'actualité ! je note.

Alex-Mot-à-Mots 15/05/2020 15:36

J'aime bien ce prix qui permet de découvrir des bons polars. Et en plus, celui-ci est en poche.

manou 15/05/2020 11:41

Un sujet qui m'intéresse beaucoup, je l'ai d'ailleurs déjà noté mais pas encore lu. Merci de me conforter dans ce choix

Samson 15/05/2020 04:29

J'ai aimé le contenu

Dominique 14/05/2020 20:08

pas encore lu mais repéré, j'ai lu une fois l'auteur avec plaisir

Bernie 14/05/2020 17:54

Un polar qui va vite rejoindre ma PAL

luocine 14/05/2020 16:06

La condition des travailleurs sans papier est une horreur sous toutes les latitudes . Ce billet donne envie d'en savoir plus.