Bruges-la-Morte de Georges RODENBACH

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ ♥

Alors qu'il vient de perdre sa femme tendrement aimée, le narrateur se retire à Bruges, et y mène une vie pieuse, calme et retirée. Il garde les souvenirs de son épouse, dont une tresse blonde enfermée dans un coffret de cristal qu'il se plait à contempler. La ville semble s'associer à son chagrin inconsolable, mais elle lui offre aussi une rencontre inattendue : le narrateur croise une jeune inconnue ressemblant trait pour trait à son épouse défunte. Il fait alors la connaissance de Jane Scott et devient son amant, espérant retrouver le souvenir des jours heureux passés auprès de sa femme aimée.

Portée par un symbolisme prégnant et une écriture magnifique, cette œuvre atypique place la ville de Bruges au cœur de son intrigue. Ville état d'âme, reflet de la tristesse lancinante du narrateur, consolatrice quelque fois, elle s'épanouit dans une noirceur évanescente.

"Toute cité est un état d'âme, et d'y séjourner à peine, cet état d'âme se communique, se propage à nous en un fluide qui s'inocule et qu'on incorpore avec la nuance de l'air.

Et maintenant encore, malgré les angoisses du présent, sa peine quand même se délayait un peu, le soir, dans les longs canaux d'eau quiète, et il tâchait de redevenir à l'image et à la ressemblance de la ville."

L'édition originale de 1892 comprenait des similigravures issues de prises de vue de la ville de Bruges, il est dommage que cette édition ne les mentionne pas. Mais elle a toutefois le mérite de rendre cette œuvre trop méconnue accessible à tous avec son prix dérisoire (2 euros).

Perdez-vous dans les ruelles brumeuses de la ville aux mille canaux et laissez-vous envoûter par ses ombres issues du passé... 

 

Présentation de l'éditeur : Folio

Retrouvez ce roman dans votre librairie la plus proche

Publié dans Littérature Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 01/11/2020 19:28

Quelle ville magnifique. Ce roman pourrait me replonger dans ses canaux.

zazy 29/10/2020 22:42

En effet, pourquoi se priver. Ne connaissant pas cette oeuvre, je la note

athalie 27/10/2020 09:12

C'est un classique que je voulais lire depuis des années, et complétement oublié ! Merci de me le remettre en mémoire.

Céline 26/10/2020 16:48

Je ne connaissais pas du tout et à te lire ça me tente assez.
Merci pour la découverte ! bonne fin de journée

keisha 26/10/2020 09:31

Je me souviens de l'opéra de Korngold tiré de ce roman, absolument magnifique et bouleversant!