Les filles aux mains jaunes de Michel BELLIER

Publié le par Hélène

♥ ♥ ♥ 

« N’attends pas que quelqu'un parle à ta place prends la parole et raconte »

Quand la guerre est déclarée en 1914, les femmes regardent partir leurs maris au front, persuadées que leur absence sera de courte durée. Mais bien vite, elles comprennent qu'elles vont devoir faire vivre leur famille, et elles s'engagent alors comme ouvrières dans des usines d'armement.

Là, elle manient sans le savoir la poudre de TNT, elles l'inhalent quotidiennement et celle-ci colore en jaune peu à peu  leurs cheveux et leur peau de façon indélébile, les empoisonnant à petits feux.

Julie, Rose, Jeanne et Louise, quatre "filles aux mains jaunes", fabriquent des obus à la chaîne.
Louise espère éveiller leur esprit et leur ouvrir les yeux sur leurs conditions de travail, leur salaire deux fois inférieur à celui des hommes, et surtout sur cet empoisonnement qui se caractérise par un affaiblissement, un froid prégnant, puis les mains jaunes, les nausées, la toux avant la mort.

Si au début, les autres ouvrières ne comprennent pas bien le combat de Louise, pensant avant tout à nourrir leur famille, car « toutes ces femmes n’envisagent la vie que sous l’angle de l’homme. », et qu'elles sont victimes des idées préconçues sur les allemands, elles s'ouvrent peu à peu et saisissent le prix de la liberté et de l'égalité. « Notre force s’arrête où commence notre peur », comprennent-elles finalement.

Une pièce de théâtre forte, à conseiller aux collégiens et lycéens également !

 

Présentation de l'éditeur : Lansman Editeur

Publié dans Théâtre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Intéressant comme sujet, je note ;)
Répondre
A
Pas de point négatif à cette lecture ?
Répondre
M
Moi qui lit très rarement du théâtre, voilà que tu me tentes...Merci de nous en parler, le sujet est très intéressant
Répondre