Astérix chez les Pictes de Jean-Yves FERRI et Didier CONRAD

Publié le par Hélène

                                 asterix.jpg

 

 ♥ / ♥ ♥ ♥

 

Les auteurs :

Didier CONRAD : http://didierconrad.weebly.com/

Sur Astérix : http://.weebly.com/asterix.html

Jean-Yves FERRI : Né dans une cabane en planches en bordure d'un champ d'avoine, il a gardé de ses premières années un amour immodéré pour la glaise du terroir. "Seul, le coquelicot m'enchante, Seule, la libellule m'émeut..." (Labours fous - Poésie Plon 1969). Nombre de ses albums dessinés témoignent de sa frénésie bucolique: ainsi ses Fables autonomes (Fluide Glacial 1996 - 1998 ). Classées à tort dans la catégorie humour, elles célèbrent une ruralité âpre et violente, située à mi-chemin entre le réalisme social des Raisins de la colère et le lyrisme printanier d'Oscar le petit canard. La consécration vient avec le personnage d' Aimé Lacapelle. Héros de la campagne profonde, ce policier du BIT (Bureau d'investigation Tarnais) devient l'idole de toute une génération d'agriculteurs rebelles. Pour Ferri, le succès international est tel, qu'il lui permet de repeindre à neuf plusieurs fois sa cabane. Avec le scénario du Retour à la terre (dessin Larcenet), il tente de réconcilier ville et campagne et d'attirer l'attention sur le sort douloureux des chats déracinés. Dernier album solo de Ferri, De Gaulle à la plage, album anachronique et balnéaire sorti en décembre 2007 où le Général confond sa silhouette avec le Monsieur Hulot de Jacques Tati. Un De Gaulle à Londres est en préparation, et Ferri s’attaque également aux scénarios des irréductibles gaulois. L'auteur partage son temps entre la BD et le bouturage des dahlias.Texte © Dargaud

 

L'histoire :

Pour leur retour, Astérix et Obélix voyagent dans l’actuelle Écosse. Désopilante, l’aventure gauloise est menée par un duo d’auteurs inédit dopé à la potion magique. Port du kilt recommandé.

asterix-pictes.jpg

 

Mon avis (correspondant à une étoile) :

Je n'ai pas franchement ri à la lecture de cet opus. Il répond à la charte d'édition des Astérix mais l'inventivité et l'humour délirant en moins. Les dialogues tombent à plat, même ce brave Obélix peine à trouver des répliques cinglantes.

De nombreuses blagues sont adaptés à des adultes et non pas à des enfants, comme celle sur la délocalisation, ou la référence à Brassens pour ne citer que elles.

« Laisse Obélix ! Ce petit fonctionnaire ne fait qu'obéir aux ordres ;

- JE CONFIIIRME ! D'ailleurs, je suis bien connu pour mon manque d'initiatiiiive ! » (quand je vous disais qu'en plus ce n'est pas drôle...)

J'ai eu l'impression que le scénariste écrivait le pistolet sur la tempe, sommé de trouver quelque chose de drôle mais manquant cruellement d'à propos et de liberté pour ce faire... Et pourtant j'avais tellement apprécié son retour à la terre...

L'histoire est alambiquée, compliquée, une histoire de trahison entre deux clans pictes... D'ailleurs les jeux de mots liés à ces pictes sont là encore incompréhensibles pour des enfants. Néanmoins, les dessins sont à mes yeux – myopes au demeurant – réussis. Je n'ai pas constaté de différences marquantes par rapport à l'original.

Je laisse la parole à mon enfant à moi qui est fan absolu d'Astérix. Vous remarquerez qu'il dit avoir apprécié, mais qu'il relève les mêmes défauts que moi, sans que je ne lui en ai parlé auparavant. Son avis est vierge...

L'avis de Romain 7ans et demi  (correspondant à trois étoiles) :

J'ai trouvé que cela ressemblait aux Astérix de Uderzo et Goscinny, mais je n'ai pas autant ri qu'avec ces derniers. Je n'ai pas compris certaines blagues ou jeux de mots. Je n'ai pas trop compris l'histoire de Mac Oloch parce que c'était compliqué à comprendre. Je n'ai pas compris ce que faisait le monsieur romain qui vient dans le village (note : il parle de Numérus Clausus agent romain du recensement).

J'ai quand même aimé Agecanonix qui est drôle au début de l'histoire. Obélix aussi est drôle, il dit des mots qui font rire.

Conclusion :

Romain est bon public car il est fan d'Astérix, mais les limites sont bien là. Il vous conseille plutôt la lecture de « Astérix le gaulois », ou « La serpe d'or », ses deux préférés.

 

Vous aimerez aussi :

Le préféré de Romain : Astérix le gaulois, La Serpe d'or

Mon préféré : Astérix et les normands.

Du même auteur :  De Gaulle à la plage de Jean-Yves FERRI  et Le retour à la terre

 

D'autres avis :

 

Lecture commune avec Jérôme.

Bibliobs

 

 

BD Mango bleu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yv 14/11/2013 18:30


Sans doute n'est il pas facile de renouveler cette BD tout en en gardant les principaux traits... j'avoue pour ma part que j'aime bien Astérix, mais sans plus, et que je ne lis pas vraiment les
plus récents

Hélène 15/11/2013 08:49



ET tu fais bien...



Alex-Mot-à-Mots 07/11/2013 09:18


Telle mère, tel fils

Hélène 07/11/2013 20:09







keisha 06/11/2013 14:23


Gros bisous à Romain, et à un jour peut être!!!

Hélène 07/11/2013 08:13



Je lui transmettrai...



jerome 06/11/2013 12:25


Il a raison Romain, on se demande ce que vient faire ce monsieur dans le village. Pour moi c'est une déception. Astérix n'est plus une oeuvre, c'est une licence commerciale (et juteuse)
totalement verouillée par Uderzo et ses ayant droits, bref ce n'est plus qu'un produit sans âme/ Dommage...

Hélène 07/11/2013 08:14



Oui vraiment dommage. Je vais lire Astérix chez les corses puisque c'est comme ça ;)


 



Dominique 06/11/2013 11:11


je n'arrive pas à comprendre cet acharnement à poursuivre des séries ou des livres après la mort des auteurs !! c'est rarement un réussite sauf peut être financière :-)

Hélène 07/11/2013 08:15



C'est effectivement loin d'être une réussite !



luocine 06/11/2013 09:07


sympa l'opinion d'un enfant .


Luocine

Hélène 07/11/2013 08:15



J'ai trouvé que c'était important puisque à la base les Astérix s'adresse plutôt aux enfants. Romain les dévore tous, il adore, je voulais donc partager son avis...