Déception et abandon du mois d'avril

Publié le par Hélène

monde-a-l-endroit.jpg

 

 

Le monde à l’endroit de Ron Rash

 

Présentation :

Travis Shelton est un jeune gars de dix-sept ans, en perpétuel conflit avec son père, un peu bravache, un peu paumé. L’été où débute ce roman, un jour de
pêche à la truite, le hasard lui offre l’occasion de commettre la bêtise qui va sans doute changer le cours de sa vie : il tombe sur une plantation clandestine de chanvre indien. C’est un jeu d’enfant de couper quelques pieds et de charger le plateau de son pick-up.
Pour écouler la moisson miraculeuse, il s’adresse à un ancien prof devenu dealer, Leonard Shuler. Trois récoltes scélérates plus tard, Travis est surpris par le propriétaire du champ, l’intraitable Carlton Toomey, qui lui sectionne au couteau le tendon d’Achille, histoire de lui apprendre qu’on ne vole pas le bien d’autrui. Mais ce ne sera pas la seule leçon de cet été-là : Travis quitte ensuite la maison paternelle et trouve refuge dans le mobile home de Leonard, qui va devenir son mentor.

À cette occasion, Travis découvrira les lourds secrets qui pèsent sur la communauté de Shelton Laurel depuis un massacre perpétré pendant la Guerre de Sécession, et se trouvera confronté aux doutes engendrés par le passé. Le passage à la stature d’homme se fera certes, et comme souvent, au prix de la découverte de l’amour et de la rupture avec le père, mais il y aura aussi un prix plus fort à payer, qui aura pour monnaie le sang. (Source : Babélio)

 

Mon avis :

 

Au fil de ma lecture mon esprit avait tendance à s'évader, perdant le fil, peu passionné par ce que je découvrais. Il faut dire que les personnages sont peu attirants : entre Travis jeune ado pas très fûté, Léonard, ancien prof devenu dealer qui vit dans un mobil home, Dena, la jeune femme avec qui vit Léonard, zombie ambulant, j'ai eu l'impression d'étouffer dans un univers glauque. si bien que ce qui devait arriver arriva : j'ai abandonné ce livre en cours de route. Pour m'apercevoir par la suite en lisant d'autres avis sur la toile qu'il a eu beaucoup de succés auprès d'autres lecteurs. A vous de vous faire votre idée dans ce cas...

 

D’autres avis :

 

Keisha MimiPinson Papillon

Télérama

 

 

grand prix lectrices de elle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K

Ce dernier Ron Rash suscite des avis bien différents... que je suis de près parce que je l'avais acheté à des amis ! Je le lirai aussi pour voir un peu à quoi il ressemble (d'autant que j'ai
adoré les deux précédents !)
Répondre
H


Si tu as aimé les précédents, tente le ///



N

J'ai aimé malgré sa noirceur.
Répondre
H


Oui j'ai vu..



A

Moi aussi, je l'avais abandonné.
Répondre
H


Décidemment, il divise !



A

J'ai beaucoup aimé "Un pied au paradis", vraiment un très bon polar rural rocailleux à souhait ! je ne pense pas passer celui-là, mais par fidélité au premier, ce qui est un peu bête, parce que
"Séréna", (le second), j'avais des bémols.... Les contradictions d'une lectrice sont insondables !
Répondre
H


Effectivement ...



J

Ah ben zut alors, j'étais sûr qu'il me plairait. Tu me refroidis...
Répondre
H


Ne t'arrête pas à mon avis d'autres ont aimé !



M

Pas lu les autres mais j'avais adoré " un pied au paradis ". Tu peux peut-être lui laisser une petite chance ^^
Répondre
H


SI c'est toi qui me le demande, je peux oui lui laisser une chance...



V

Je ne sais pas pourquoi, malgré tous les avis positifs, je manque d'envie pour découvrir cet auteur.
Répondre
H


Ce n'est pas moi qui vais t'encourager ....



A

Moi je me suis forcée sur la fin si cela peut te rassurer...Etonnée qussi par les avis positifs un peu partout...
Répondre
H


OUi je ne comprends pas cette unanimité...



A

Mystère de la lecture, et de l'art en général.
Répondre
H


Effectivement...



C

J'ai complètement adoré ce livre !
Répondre
H


Oui j'ai vu...



C

Oui effectivement je l'avais noté. Du coup je n'en ai plus trop envie !
Répondre
H


Les autres sont plus entohousiastes que moi..



K

Moins bien que Un pied au paradis, mais bien quand même....
Répondre
H


Je ne pense pas tenter "un pied au paradis"...