Eva Moreno de Hakan NESSER

Publié le par Hélène

eva moreno

♥ ♥ ♥

 

L’auteur :

Suédois, Håkan Nesser est né en 1950. Ses romans ont remporté plusieurs prix et ont été largement traduits.

 

L’histoire :

Mikaela disparaît après avoir rencontré son père pour la première fois… dans un hôpital psychiatrique. Cet homme chétif a-t-il vraiment tué une lycéenne il y a 16 ans ? En vacances dans une petite ville suédoise, l’inspectrice Eva Moreno recherche Mikaela, croisée en pleurs le jour de sa disparition. Difficile de lézarder quand le père s’évapore à son tour et qu’un cadavre est retrouvé sous le sable !

 

Ce que j’ai aimé :

-          Eva Moreno est une héroïne de l’auteur qui était jusque-là restée dans l’ombre des autres personnages masculins créés par Hakan Nesser. Elle prend ici la première place, confrontée malgré elle à la disparition d’une jeune fille pendant ses vacances. Derrière le choix de s’occuper de cette enquête qui ne relève pourtant pas de ses attributions, se cachent des fêlures apparaissant en filigrane : elle est une femme entièrement vouée à son travail et peu douée dans sa vie personnelle, poursuivie par des démons tout droit sortis de son enfance. Se donner corps et âme pour rééquilibrer une autre destinée est dans ses cordes, régir sa propre vie amoureuse avec intelligence est au-dessus de ses forces.

 

« Toujours est-il que cette idée concernant le temps libre et l’éthique n’était pas vide de sens. Quand nous sommes pris dans l’engrenage de nos obligations habituelles, nous passons devant des mendiants aveugles, des enfants apeurés et des femmes battues sans faire attention. En revanche, si nous croisons une personne malheureuse lors d’une promenade tranquille sur la plage, notre réaction est différente. 

La morale a besoin de temps. » (p. 148)

 

-          L’intrigue débute sous des auspices assez classiques : la disparition d’une jeune fille, reliée semble-t-il au meurtre d’une autre jeune fille, seize ans auparavant. L’enquête avance sporadiquement, les éléments nouveaux apparaissent à bon escient, et seule la résolution finale de l’intrigue se révèlera originale.  

-          Ce roman bien ficelé permet de découvrir avec intérêt un auteur qui occupe le premier rang des auteurs suédois.

 

 Ce que j’ai moins aimé :

-          Ce genre de réflexion : « Mais qu’est-ce qui te prend ? Tes règles te vident le cerveau ? »

 

Premières phrases :

« Winnie Maas est morte pour avoir changé d’avis.

Plus tard, il ya ceux qui prétendirent que si elle était morte c’est parce qu’elle était à la fois belle et stupide. Une combinaison notoirement risquée.

Ou parce qu’elle était naïve et faisait confiance aux gens qui n’en étaient pas dignes.

Ou parce que son père était un salaud qui avait laissé sa famille à la dérive bien avant que Winnie soit capable de se passer de couches et de biberons. »

 

Vous aimerez aussi :

Du même auteur : Le mur de silence

Autre : Roman policier nordique

 

D’autres avis :

Le vent sombre  : « Moins captivant que Funestes carambolages, Eva Moreno et son héroïne forte et indépendante raviront les lecteurs qui privilégient les constructions psychologiques crédibles à l'empilement plus ou moins sanglant de cadavres. »

 

Eva Moreno, Hakan NESSER, traduit du suédois par Agneta Ségol et Marianne Ségol-Samoy, Editions du Seuil, 2011,

POCHE : Eva Moreno, Hakan NESSER, traduit du suédois par Agneta Ségol et Marianne Ségol-Samoy, Points, janvier 2012, 384 p., 7.50 euros

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lystig 12/03/2012 10:10


auteur que je n'ai pas encore lu (mais l'ai-je dans ma PAL, that is the question !)

Hélène 12/03/2012 12:11



A vérifier alors car il vaut le détour...



Isa 09/03/2012 16:05


Je dois avouer que je ne connais pas cet auteur. Je note ce nom sur mon petit carnet fétiche !

Hélène 09/03/2012 17:13


je l'ai découvert par hasard aussi...


Caroline 07/03/2012 11:51


Je ne connaissais pas  non plus, merci pour la découverte !!

Hélène 08/03/2012 08:42



Oui un bon titre à retenir



Kathel 06/03/2012 19:27


Tiens, un auteur suédois que je ne connais pas encore... ton avis m'incite à y jeter un coup d'oeil à l'occasion !

Hélène 06/03/2012 19:47



Tu ne seras pas déçue. je ne connaissais pas non plus, à tort !



dictionnaire 06/03/2012 18:41


c'est passionnant

Hélène 06/03/2012 19:46



N'est-ce pas ?



Alex-Mot-à-Mots 06/03/2012 16:58


Quoi ? Un auteur de polar que je ne connais pas ? Vite, je note....

Hélène 06/03/2012 17:46



NOTE NOTE !!!!



Jeanmi 06/03/2012 15:34


J'aurais dû prendre un pseudo suédois et situer l'action entre Malmo et Goteborg (que l'on prononce Yeuteuborrrrrr), mes livres se vendraient mieux. La mode est à la Suède et pourquoi pas ? Leurs
auteurs sont bons et l'exotisme n'est pas uniquement une question de tropique ...

Hélène 06/03/2012 17:53



Tous les auteurs ne sont malheureusement pas du même acabit, mais celui-ci vaut le détour... Il reste une solution : aller vivre là-bas pour s'imprégner de l'atmosphère ... Mais je suis sûre que
vos romans sont tout aussi bien...



Aifelle 06/03/2012 13:34


Un auteur suédois que je ne connais pas. Je note, pour après la série des Wallander.

Hélène 06/03/2012 17:46



Oui, il faut commencer par les classiques



Anne(De poche en poche) 06/03/2012 10:25


Je l'avais repéré celui-là mais n'ayant pas vu vraiment d'avis le concernant, je l'avais gardé de côté dans ma tête. En lisant ton article, j'ai enfin un avis qui va me permettre de passer à la
seconde étape qui est de faire un transfert de ma LAL à ma PAL !!

Hélène 06/03/2012 10:56



Oui il vaut le détour, ta pal ne pourra que s'en réjouir!