Je me souviens de Zeina ABIRACHED

Publié le par Hélène

je-me-souviens.jpg

♥ ♥ ♥

   

L’auteur :

 

Libanaise, Zeina Abirached est née à Beyrouth en 1981. Elle vit actuellement entre Beyrouth et Paris. Après des études à l’Académie Libanaise des Beaux arts (ALBA), elle a suivi un cursus spécialisé en animation à l’ Ecole Nationale des Arts Décoratifs de Paris. Elle est l’auteur de [Beyrouth] Catharsis, 1er prix du festival de bande dessinée de Beyrouth en 2002 et du « livre-objet » 38 rue Youssef Semaani.

 

L’histoire :

 

A la manière du Je me souviens de Perec, Zeina Abirached évoque des scènes de son enfance et de son adolescence à Beyrouth, dans un Liban en guerre, jusqu'à son départ pour Paris en 2006.

 

Ce que j’ai aimé :

 

L’alliance subtile entre un monde extérieur déchiré  par la guerre et un univers familial uni, confortable et protecteur est admirablement rendue au travers de ces diverses scènes du quotidien d’une enfant dans le Beyrouth des années 70. L’auteur manie avec humour ces deux antagonismes notamment au travers du jeune frère de la narratrice qui collectionne les éclats d’obus. Si les scènes sont légères, certains  détails comme le sac à dos toujours près du lit de la narratrice prouvent combien la guerre finissait par entrer dans les maisons avec ses corollaires, la peur, la disparition, les séparations…

 

je-me-souviens-obus.jpg

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

- Rien

 

Vous aimerez aussi :

 

Persépolis

 

 

Je me souviens, Beyrouth, Zeina Abirached, Editions Cambourakis, 2008, 12.90 euros

 

Il s'agit de ma première participation pour Les Bd du Mercredi chez Mango

 

BD-du-mercredi-de-Mango-1.jpg

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C


Je l'avais lu lors de sa sortie en 2008, mais je ne m'en rappelais pas jusqu'à ce que je lise ton billet !! J'avais aimé sur le coup, et il m'avait fait songer à Persépolis, en beaucoup
moins inventif et cynique.... Une bonne BD néanmoins, au graphisme assez réussi et dont le sujet est pour le coup vraiment intéressant.



Répondre
H


Il est effectivement en dessous de "Persépolis" mais est assez original.



L


j'ai emprunté Persepolis il y a quelques temps à la médiathèque sur leurs conseils, et j'ai dû le rendre avant de l'avoir lu, mais j'ai bien l'intention de le reprendre un de ces 4! je note celui
ci aussi du coup :)



Répondre
H


Il faut effectivement absolument que tu lises Persépolis !!!



S


Evidemment, tout cela rappelle Persépolis mais pourquoi pas ? D'autant que le propos me semble intéressant.



Répondre
H


C'est une façon originale d'aborder le sujet en effet.



S


C'est vrai que ça fait penser à Persépolis ! J'avais adoré ce dernier, je pense aimer celui-ci...



Répondre
H


Oui Persépolis est un vrai chef d'oeuvre, cette bd là est plus fade mais intéressante.



M


Je me disais aussi que les dessins me faisaient penser à Persépolis.



Répondre
H


c'est vrai qu'il y a des similitudes, mais celle-ci est bien plus courte !



M


Je dois encore lire Persépolis et après celui-ci par conséquent qui pourrait me plaire aussi! 



Répondre
H


Il te paraitra un peu fade face à Persépolis, mais il est plaisant.



M


J'avais aussi trouvé que Zeina Abirached avait un style très proche de celui de Marjane Satrapi. Je prefère de loin Satrapi !! Je suis restée assez sceptique à la lecture de "Mourir partir
revenir, le jeu des hirondelles", album qui ne m'avait pas incité à découvrir cette auteure plus en avant. A voir, cet album peut-être me plairait



Répondre
H


Il est très simple, mais bien sûr loin du talent de marjane satrapi...



H


Grâce aux blogs littéraires, je vais finir par me mettre à la BD... Celle-ci ressemble un peu à Persepolis, semble-t-il? Je vais aller voir si elle est à la bibliothèque, le sujet m'intéresse.
C'est un beau moyen de faire passer des messages et des idées...



Répondre
H


C'est une Courte BD par rapport à Persépolis, mais très forte également.