La concession du téléphone d’Andréa CAMILLERI

Publié le par Hélène

concession-du-telephone.gif

 

♥ ♥ ♥

 

L’auteur :

Maître du polar à l'italienne, Andrea Camilleri débute en tant que metteur en scène et scénariste pour la télévision, avant de se lancer dans l'écriture. C'est sous l'influence de son ami Sciascia que le Sicilien s'initie aux romans policiers. Il accède à la notoriété grâce au personnage de Montalbano, commissaire singulier, colérique et bon vivant qui fait sa première apparition en 1994 dans 'La Forme de l'eau'. Drogue, mafia et faits divers, autant de thèmes qui vont séduire un large public, au point qu'une série est adaptée pour la télévision en 1998. Le succès est tel que l'on parle désormais de 'phénomène Camilleri', pour évoquer l'écrivain et de son oeuvre. (source : Evene)

 

L’histoire :

Filippo Genuardi jeune sicilien féru des nouvelles technologies souhaite obtenir une ligne téléphonique. Nous sommes en 1891, en Sicile, et le jeune homme doit donc faire sa demande par écrit au préfet de la région. Mais une petite erreur orthographique va entraîner une suite de malentendus : Filippo sera soupçonné d'être un dangereux agitateur qu'il faut neutraliser...

Ce que j’ai aimé :

-          L'originalité de ce roman tient dans son genre épistolaire : seules les lettres que s'envoient les différents protagonistes constituent le fond et le coeur du roman.
André Camilleri écrit d'habitude des romans policiers, mais ici il s'agit plus d'un roman social drôle, d'une récréation dans la série policière de Camilleri.

 

-          L'action se passe en Sicile, à Vigata petite bourgade dans laquelle se situe la plupart des intrigues d'Andréa Camilleri. La vie de cette petite communauté est admirablement bien rendue, de façon très vivante et drôle. Nous sommes en 1891, le téléphone fait tout juste son apparition et l'on se demande pourquoi Filippo tient autant à l'avoir...

 

-          C'est un roman très original, drôle et fin. Il est court, facile à lire et très divertissant. Il pointe du doigt non seulement les lourdeurs administratives, mais aussi les rapports humains quelquefois considérablement compliqués par certains... L'ensemble fait penser à une farce burlesque bien menée, très intelligente.

 

Ce que j’ai moins aimé :

-          Il faut juste un petit effort au début pour situer tous les personnages qui sont nombreux à correspondre entre eux, mais une fois ce petit exercice accompli, le lecteur se régale d'un bout à l'autre de ce petit livre...

D'autres avis :

L'express 

  

La concession du téléphone, Andrea Camilleri, Fayard, 1999, 17.80 euros

POCHE : La concession du téléphone, Andrea Camilleri, Le livre de poche, avril 2001, 281 p., 5.60 euros

 

Vous aimerez aussi :

Publié dans Littérature Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Géraldine 12/04/2012 23:18


Ca me tente bien comme livre.... le début du téléphone qu'il faut demander, alors que maintenant, on est démarché régulièrement par les opérateurs téléphoniques. maintenant, est-ce que les
formalités sont plus simples, à voir !!! Je note en tout cas.

Hélène 13/04/2012 09:17



C'est un roman très original... et surprenant !



Fransoaz 10/04/2012 09:28


Il est temps que je renoue avec cet auteur qui m'a déjà enchanté plusieurs fois.

Hélène 10/04/2012 13:32



renoue, renoue !!



Lounima 08/04/2012 21:32


Dans ma PAL depuis un moment déjà, tu me donnes envie de le sortir plus vite que prévu !


De cet auteur, j'ai beaucoup aimé Maruzza Musumeci dont l'intrigue se passe également à Vigata : un régal !

Hélène 09/04/2012 18:55



Je note, je ne connaissais pas du tout ce titre !



Midola 07/04/2012 17:21


Je sais que cet auteur a beaucoup écrit, ce titre-là a l'air bien tentant !

Hélène 08/04/2012 10:21



Oui il est très drôle



kathel 06/04/2012 17:19


Un auteur que j'aime bien, j'ai plaisir à retrouver la langue si particulière de cette région d'Italie... même si ce n'est qu'une traduction, bien sûr.

Hélène 07/04/2012 10:12



Un vrai plaisir...



Caroline 06/04/2012 16:01


Il a l'air de tout avoir pour me plaire ! Un auteur que je n'ai jamais lu mais dont j'ai évidemment beaucoup entendu parler, en bien, pour ses policiers.

Hélène 07/04/2012 10:12



A découvrir absolument



keisha 06/04/2012 09:01


Mais je l'ai lu! Je ne me souvenais pas, et puis, à lire ton billet...

Hélène 06/04/2012 09:46



Un roman très original n'est-ce pas ???