La cruche cassée de Hayat EL YAMANI

Publié le par Hélène

cruche-cassee.jpg

 

  

L’auteur :

 

Hayat El Yamani est d’origine marocaine mais vit et travaille en France. La cruche cassée est son premier roman.

 

L’histoire :

 

Dounia revient dans son village natal, au Maroc, pour assister aux funérailles de Yemma, l'aïeule de la famille. Elle renoue avec un univers radicalement autre, dont le deuil accentue la singularité. D'abord spectatrice, Dounia, qu'on surnomme « l'Européenne », prend conscience, à la vue du corps de la vieille dame, de l'impact que cette mort a sur elle. La distance s'amenuise. Au fil des jours et des rituels, hommes et femmes se confient à elle, comme Yemma aimait à le faire. Son sentiment de différence s'efface, facilité en cela par la promiscuité féminine permanente, de la maison au hammam. (Présentation de l’éditeur)

 

Ce que j’ai aimé :

 

-          Hayat El Yamani nous offre une peinture vivante de cette communauté marocaine au travers de courtes scènes liées au deuil de Yemma. Ses souvenirs affluent également, faisant revivre cette grand-mère aimante.

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

-          J’ai trouvé cette histoire relativement banale. Le style est passe-partout, les scènes décrites n’ont rien d’original, et le choix même d’égrener les souvenirs sous forme de journal intime, au jour le jour, est assez facile. Je pense que quiconque qui sait un tant soit peu écrire et qui aurait vécu une expérience similaire, aurait été capable d’écrire ce roman…

 

Premières phrases :

 

« Il est minuit. Grand-mère est morte. Je suis dans ma voiture, mon micro-ordinateur sur les genoux. En l’allumant, j’ai la sensation de me raccorder à moi-même et j’ouvre mon « fichier-journal », guidée par le besoin impérieux de canaliser le flux de mes pensées. Il a pris un cours nouveau ce matin à dix heures, lorsqu’une voix que je n’ai pas us identifier au téléphone m’a présenté ses condoléances. »

 

Vous aimerez aussi :

 

Une si longue lettre de Mariama BA

 

 

La cruche cassée, Hayat EL YAMANI, Editions Anne Carrière, janvier 2011, 211 p., 17 euros

 

Merci à Julia Gallet des Editions Anne Carrière.

 

defi Afrika Choupynette

Publié dans Littérature Afrique

Commenter cet article

La Ruelle bleue 10/05/2011 18:40



Une très belle sensibilité dans ce roman, à la fois dans la description de l'Orient volubile et chaleureux, et dans l'approche du deuil et des relations familiales. Assez pudique, bien que le
voile se lève parfois farouchement...



Hélène 12/05/2011 14:57



Il m'a semblé un brin trop léger, je m'attendais à plus d'évocation du pays, plus de profondeur.



Yv 10/05/2011 11:32



Tu es sûre que c'est son premier roman : j'ai lu Rêve d'envol de Hayat El Yamani, paru en 2009, j'avais bien aimé d'ailleurs !



Hélène 10/05/2011 19:32



J'ai trouvé la réponse : "Hayat El Yamani avait d’abord publié «La Cruche cassée»  (éd.Climats) en 2001, sous le pseudonyme de Hayat Chemsi" Après "rêve d'envol" et son succés, les
éditions anne carrière ont dû souhaiter le rééditer sous son véritable nom...



Catherine 10/05/2011 10:47



Je pense que ça peut être quand même bien à lire, pour découvrir un peu mieux la culture marocaine, et puis c'est un premier roman.



Hélène 10/05/2011 11:15



Oui effectivement, c'est un roman qui a quand même du charme, mais qui reste assez simple.