La petite Malika de Mabrouck RACHEDI et Habiba MAHANY

Publié le par Hélène

la-petite-malika

 

 Un roman plein de fraîcheur.

 

 

Les auteurs :

Habiba Mahany est l’auteur de Kiffer sa race. Mabrouck Rachedi, auteur du Poids d’une âme et du Petit Malik, est son frère. Il a travaillé dans la finance et défend activement l’image positive de la banlieue. La Petite Malika est leur première collaboration littéraire.
 

L’histoire :

Vingt-deux ans dans la vie de Malika, jeune surdouée dans une cité de banlieue.

Ce que j’ai aimé :

-          Chaque chapitre nous offre une ou plusieurs scènes correspondant à un âge précis de la jeune Malika. Ainsi, chapitres après chapitres, années après années, c’est un portrait frais et vivant de la petite Malika qui se dessine sous nos yeux.

-          Le ton est résolument drôle et léger, le style très facile épousant parfaitement cette truculente évocation d’une vie dans une cité.  De la mère redoutant plus que tout une grossesse précoce pour sa fille (qui n’a alors que 5 ans), des amies apprenant le langage SMS à Malika en passant par le trajet éreintant et surréaliste de sa mère pour aller travailler, les années d’enfance sont alertes et vivantes :

« j’imaginais le mot qu’elles laisseraient dans leurs journaux intimes : je me sui faché av Malika ké pa genti vu kel é pa com nou tro c pa drol lé coincos com el((((((. J’ai dit que dalle du fight à la daronne qui zarma m’a demandé de parler correct, stp. Lol. » (p. 72)

Le ton s’alourdit quelque peu avec l’âge, on a tendance à moins sourire au fur et à mesure, la fraîcheur du début s’effaçant devant la gravité de la maturité.

Ce que j’ai moins aimé :

-          Je n’ai pas tellement apprécié les passages au style très travaillé, comme pour rompre avec le style parlé qui court en ces pages. J’ai eu l’impression que les auteurs voulaient nous prouver qu’ils pouvaient écrire autrement. Soit. Mais cela alourdit un récit que je préfère dans la spontanéité de la chronique vécue.

Premières phrases :

« Dès mes premiers pas, maman m’avait appris à ranger les chemises bleues avec les chemises bleues, les jeans avec les jeans, les chaussettes avec les chaussettes. Et aussi les verres à la place des verres, les assiettes à la place des assiettes, les couteaux à la place des couteaux et tout plein de trucs dans le genre. »

Vous aimerez aussi :

  Autobiographie d'une courgette de Gilles PARIS

La petite Malika, Mabrouck RACHEDI et Habiba MAHANY, JC Lattès, septembre 2010, 237 p., 16.50 euros

  Merci à Anne BLONDAT pour cet agréable moment de lecture.

  Sophie l'a lu aussi et chez elle vous trouverez aussi une interview des auteurs

  Clara aussi l'apprécié.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T


je te conseille "


Les tartines au ketchup  de Marie Sabine ROger....



Répondre
H


Je note. Merci.



T


Je n'ai pas trop aimé ce livre... je trouve que les personnages n'ont pas beaucoup de relief. Le livre est plein de clichés..... rien de très extraordinaire je trouve



Répondre
H


Je te rejoins là, même si j'y ai trouvé un certain charme.



G


Nous l'avons retenu à notre comité de lecture mais je n'ai pas encore eu l'occasion de le lire. Les membres trouvaient que l'écriture à quatre mains se ressentait beaucoup.



Répondre
H


Mon avis sur ce livre reste partagé, peut-être aussi parce que je n'ai pas de titres en tête comparables. Le sujet est original, bien traité, j'aurais aimé toutefois plus de situations cocasses,
et surtout comme je le dis, plus longtemps. A l'âge adulte l'humour et le récit s'essouflent..



K


Je l'ai déjà, merci, j'ai lu un (court) chapitre, pendant que mon ordi ramait (comme d'habitude)



Répondre
H


J'attends ton avis avec impatience..



K


j'ai lu un billet (mais où?) moins positif où on comparait au petit Malik, justement.


Ceciétant, je vaisle lire ce roman , me faire une idée, quoi!



Répondre
H


Je peux te le prêter si tu veux, tu te feras ton idée.



S


Et quelqu'un a-t-il lu "Le Petit Malik" ? Ca me tente aussi...



Répondre
H


Pas moi...



A


Pourtant tu ne lui mets que 2 coeurs.



Répondre
H


J'ai été davantage conquise par la première partie qui concerne l'enfance de Malika que par la suite...



C


Un livre frais et un agréable moment de lecture pour moi !



Répondre
H


J'ai préféré le début à la fin, mais j'en garde une bonne impression..