Laitier de nuit de Andreï KOURKOV

Publié le par Hélène

Laitier-de-nuit

♥ ♥ ♥ ♥

 Un roman fantasque et intelligent.

  

L’auteur :

 

Andreï KOURKOV est un écrivain ukrainien. Il écrit également des scénarios de films et de documentaires. Laitier de nuit est son dernier roman traduit en français.

 

L’histoire :

 

L’inventeur d’un remède offrant à celui qui l’absorbe un courage et un dévouement citoyen exemplaire meurt assassiné. Or cette nuit-là, Sémion rentre tard chez lui, sans donner d’explications plausibles à sa femme Véronika. Dima, employé des douanes, trouve quant à lui une mystérieuse mallette emplie d’ampoules aux vertus étranges…

 

Ce que j’ai aimé :

 

-          L’originalité : les situations cocasses s’enchaînent, à la limite du surréalisme. Néanmoins, derrière cet humour décalé, c’est une vision déstructurée de la Russie post-soviétique que nous offre l’auteur. Le laitier de nuit est un roman qui se dévore littéralement. Les chapitres sont courts, consacrés tour à tour à l'un des personnages principaux.

-          L’humour : rien ne semble étonner les protagonistes, qui sont comme anesthésiés. Les chats ressuscitent, les somnambules ont une double vie dont ils ne sont pas responsables, les cadavres sont jetés dans des puits discrètement… Comme Dima le dit à sa femme un soir en rentrant chez eux, rien d'inquiétant :

 

« - Surtout il ne faut pas que tu t’inquiètes, ce n’est pas la peine,  commença-t-il quand ils furent arrivés sur la place à côté de la gare routière. Nous avons un cadavre à la maison… » (p. 206)

 

- Le roman rend hommage aux Ukrainiens, paisibles, se réconfortant autour d’un plat de « pelmenis » ou en buvant une rasade de gnôle à l’ortie quand une contrariété se présente. La jeune Irina, mère célibataire donnant son lait au lactarium, est la figure phare de ce roman : simple et touchante, elle accueille en son sein tous les enfants démunis et les nourrit volontiers de son lait inépuisable… Quant au chat Mourik, qui lui aussi joue un rôle non négligeable, je vous laisse le plaisir de le découvrir…

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

-          Rien

 

Premières phrases :

 

« Dans le ciel d’hiver, la voie lactée se morfondait, privée de l’attention des hommes. Il régnait en cette nuit un silence surprenant, pas un chien n’aboyait, comme si le ciel chargé d’étoiles qui pesait sur la terre les eut tous écrasés de sommeil. »

 

Vous aimerez aussi :

 

La vie d’un homme inconnu d’Andreï MAKINE

 

 

Laitier de nuit, Andreï KOURKOV, Liana Levi, janvier 2010, 427 p., 22 euros

 

Publié dans Littérature Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Electra 10/05/2015 17:52

Je le note, il est à la bibliothèque ;-)

Hélène 10/05/2015 20:37

Chic ! il te plaira !

clara 22/09/2010 09:14



Humour qui me semble déjanté, il est pour moi... tralala.


J'espère le trouver à la biblio.



Hélène 22/09/2010 09:30



Je ne peux pas te le prêter, je l'avais aussi emprunté à la bibli. Il m'a beaucoup plu.



midola 16/09/2010 22:22



J'avais adoré Le Pinguoin de cet auteur et je regrette de ne pas encore avoir eu le temps de lire celui-ci. Ton billet ravive cette envie !



Hélène 17/09/2010 09:08



Je te le conseille vraiment, je l'ai même préféré au Pinguoin...



Ys 10/09/2010 22:34



Son fameux pingouin ne m'a pas fait rire du tout, alors je n'ai pas envie de retenter l'expérience...



Hélène 11/09/2010 10:27



J'avais moins apprécié son pingouin que celui-ci, mais je comprends qu'on puisse ne pas accrocher...



Marie 10/09/2010 20:37



Si tu veux découvrir le meilleur livre de Boulgakov, plein d'humour acide, une critique acerbe du régime Stalinien, complètement déjanté, et magnifique en même temps, il faut que tu lises Le
Maître et Marguerite !!!...


 



Hélène 11/09/2010 10:26



Je le note, merci...



emiLie 10/09/2010 16:05



Encore un roman qui semble sortir de l'ordinaire, je note ;-)



Hélène 10/09/2010 19:49



Note et renote, il vaut le détour



Marie 10/09/2010 14:54



J'ai l'impression que le style à la fois drôle, corrosif et déjanté ressemble beaucoup à celui de Boulgakov ! Je note ce roman !


 



Hélène 10/09/2010 19:50



Je n'ai jamais lu Boulgakov, je note aussi alors...



Yv 10/09/2010 14:47



Pas encore lu, par contre, j'aime beaucoup Makhine que tu conseilles en fin de billet



Hélène 10/09/2010 19:51



Tu aimeras aussi Kourkov je pense, essaie, ça change un peu...



Kathel 09/09/2010 20:01



Il est dans ma PAL... grâce aux lectures de Mr Kathel ! Reste à trouver le temps, mais tu me tentes !



Hélène 09/09/2010 20:50



Eh bien tu diras à M; Kathel qu'il a de très bonnes lectures..



Hathaway 09/09/2010 18:47



Original avec de l'humour, je ne peux que noter, en plus j'aime bien la couverture !



Hélène 09/09/2010 20:49



Tu oublies "intelligent"...  Une très belle découverte..



Aifelle 09/09/2010 17:31



Il est venu dans ma librairie au début de l'année, mais je l'ai raté. A l'occasion pourquoi pas.



Hélène 09/09/2010 20:48



C'est un roman vraiment original, et très profond également, j'adooore..



keisha 09/09/2010 14:47



Cela a l'air aussi fou que Le Pingouin (tu peux le lire)



Hélène 09/09/2010 20:47



Oui effectivement, j'ai lu "le pingouin" il y a cinq ans, mais je crois que j'ai encore préféré celui-ci..