Le bal des vipères de Horacio CASTELLANOS MOYA

Publié le par Hélène

                                                 bal-des-viperes.jpg

 ♥ ♥

 Une balade ophidienne originale...

  

L’auteur :

 

Horacio Castellanos Moya est un écrivain et journaliste du Salvador. Il est l’auteur de huit romans et cinq recueils de nouvelles.

 

L’histoire :

 

Dans les rues d’une capitale latino-américaine, Eduardo Sosa, jeune homme désoeuvré, décide de suivre l’intrigant Jacinto Bustillo, qui vit dans une voiture stationnée devant son immeuble. Quelques heures plus tard, fortement imbibé, l’étudiant chômeur tue le clochard pour se glisser à la fois dans sa voiture, mais aussi dans sa personnalité. Il va alors rencontrer les compagnes surprenantes de Jacinto…

 

Ce que j’ai aimé :

 

-         L’originalité du récit est assez déroutante en début de lecture, mais  au fil des pages je me suis laissée emporter par la folie de cet homme accompagnée de ses drôles de vipères.

-         La construction permet de souffler puisque si la première partie du récit suit le jeune Eduardo et ses délires surréalistes, la deuxième partie se concentre sur les policiers, plus rationnels, dépassés par cette invasion de vipères, et enfin la troisième partie  s’attache aux pas fébriles d’une jeune journaliste avide de scoops…

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

-         Ce roman est une petite fable plaisante mais elle n’a pas eu de grand impact sur moi

 

Premières phrases :

 

« Aucun des locataires ne put dire à quel moment précis la Chevrolet jaune avait stationné devant l’immeuble. Trop de voitures passaient la nuit dans cette rue ; deux rangées serrées le long des quatre blocs du lotissement. »

    

 

Yv en parle aussi.

 

Le bal des vipères, Horacio Castellanos Moya, trad. Robert Amutio, Éditions Les Allusifs, Montréal, Paris, 2007, 160 p., 15 euros

 

Commenter cet article

Marie 08/12/2010 21:25



Ca a l'air vraiment particulier ! Pas tentée...


 



Hélène 09/12/2010 09:52



C'est TRES particulier, un brin déjanté. Mais trop pour moi..



Yv 04/12/2010 14:02



Très étrange, pourtant lu il ya a longtemps, masi toujours en mémoire. J'avais beaucoup aimé l'originalité, la rapidité et l'espèce de folie qui se dégage de ce livre.



Hélène 05/12/2010 14:47



Nous verrons, peut-être me restera t- il aussi en mémoire...


 



Ys 03/12/2010 13:45



Je viens d'emprunter un autre roman de cet auteur, La mort d'Olga Maria, ça a l'air étrange aussi mais ça me tente.



Hélène 04/12/2010 09:45



Tu me diras ce que tu en penses, c'est effectivement TRES étrange, il faut adhérer..