Le club Jane Austen de Karen Joy FOWLER

Publié le par Hélène

                                                club jane austen

♥ ♥ 

"Ce qui compte, c'est la simple habitude d'apprendre à aimer." (Jane Austen)

 

L’auteur :

 

Karen Joy Fowler est une écrivain américaine.

 

L’histoire :

 

La Californie, par un été caniculaire. Les grandes et les petites histoires d'un club singulier qui compte six membres. Soit un pour chaque livre de Jane Austen. Car, comme d'autres jouent au bridge, cinq femmes et un homme se rencontrent régulièrement autour de l'oeuvre de la plus grande romancière anglaise.  

 

Ce que j’ai aimé :

 

-          Le prétexte du club de lecture offre une structure au roman : une réunion a lieu tour à tour chez un membre du comité de lecture pour parler d’un roman précis de Jane Austen. Ce chapitre est alors l’occasion de découvrir le passé de celui qui accueille les autres, par des flashbacks sur certaines parties de sa vie.

 

-          L’étude des sentiments des personnages est fine, ils sont tous attachants et leurs histoires banales sont tout aussi passionnantes que les intrigues créées par Jane Austen.

 

« Chacun était un monde en soi, minuscule mais complet » dit un des personnages en parlant des petites nappes d’eau (p.273), mais cette réflexion pourrait aussi s’appliquer aux personnages de ce roman.

 

Ils sont tous confrontés à la difficulté d'aimer et à ses corollaires.

 

-          C’est un roman plutôt optimiste, au ton gai, denrée rare de nos jours. Une clarté crépusculaire émane de ces pages, et éclaire ensuite notre quotidien d’un halo romanesque…

 

-          La fin est agrémentée d’un « guide du lecteur » : l’auteur répertorie d’abord les romans de Jane Austen en y adjoignant un bref résumé, puis elle retranscrit les réactions de la famille et des critiques littéraires ou écrivains et personnalités célèbres à la lecture des romans de Jane Austen, et enfin elle propose des questions pouvant être posées dans une discussion ayant pour objet son propre roman. Parmi celles-ci :

 

« Vous arrive-t-il de souhaiter que votre partenaire ait été écrit par un autre écrivain, que son dialogue soit meilleur, et sa manière de souffrir plus attrayante ? Quel écrivain choisiriez-vous ? » (p.333)

 

A méditer…

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

-          Les personnages sont seulement croqués  dans un instant de leur vie, on aimerait en connaître quelquefois davantage sur eux.

 

Premières phrases :

 

« Chacun de nous possède sa propre Jane Austen.

Celle de Jocelyn a écrit de merveilleux romans sur l’amour et l’art de faire la cour, mais ne s’est jamais mariée. C’est elle qui a eu l’idée du club et c’est elle qui a choisi les membres. »

 

Vous aimerez aussi :

 

Le goût des pépins de pomme de Katharina HAGENA

 

Le club Jane Austen, Karen Joy FOWLER, traduit de l’anglais (EU) par Sylvie DOIZELET, Quai Voltaire,

 

Je remercie Caoline CHABOT des éditions de la Table Ronde pour cetet charmante immersion dans l'univers des sentiments...

 

D'autres avis chez : Allie, Karine,Manu...

Commenter cet article

maryse 03/03/2011 09:44



je viens de finir ce livre, je ne connais pas bien Jane Austen ( j'ai dû en lire un et voir un film ) mais une chose est sûre : ce livre ne me donne pas du tout envie de m'y plonger ! Les
extraits choisis sont niais( probablement car  coupés du contexte )  et les résumés proposés en fin de livre ne m'attirent pas non plus !Quant aux personnages, ils sont assez attendus,
même si c'est vrai, c'est assez gai.



Hélène 03/03/2011 09:49



Oui, ce n'est pas un grand livre, il reste très superficiel aussi bien dans l'étude des personnages que dans l'approche de Jane Austen, plus subtile psychologiquement parlant qu'il n'y paraît...



zarline 08/02/2011 16:45



J'ai vu le film mais je me rappelle uniquement d'avoir passé un moment sympathique, sans plus de détails sur l'intrigue et les personnages. J'ai l'impression que c'est un peu la même chose pour
le livre, non?



Hélène 09/02/2011 10:45



Exactement, à mon avis dans un an il ne m'en restera rien !



Manu 06/02/2011 20:04



J'avais aimé ce roman, léger et frais. Mais je pense que les fans absolues de Jane Austen ne s'y retrouvent pas/



Hélène 08/02/2011 10:04



Je pense que là n'était pas le propos, Jane Austen n'était qu'un prétexte pour écrire un roman psychologique.



Brize 05/02/2011 12:48



Un bon souvenir de lecture.



Hélène 06/02/2011 13:52



Voilà, cela me semble bien résumé, pas inoubliable toutefois.



keisha 05/02/2011 10:50



Je l'ai acheté (en poche) évidemment à cause du titre.Un peu déçue quand même... Pas assezde jane Austen à l'intérieur peut ^tre? Mais je suis mauvais juge...


HS il y a un billet sur Winter qui refuse d'apparaitre?



Hélène 05/02/2011 11:48



Une lecture divertissante mais on reste quand même sur notre fin.


Concernant le billet de Winter, ce sera pour le 15, je l'ai rédigé, publié par erreur en faisant une fausse manip, mais comme il s'agit d'une lecture commune, il faudra patienter le 15 pour le
voir réapparaitre... TATATA...



Anne 05/02/2011 10:41



Ce livre m'attire ; je le note immédiatement sur ma PAL.



Hélène 06/02/2011 13:52



c'est une lecture distrayante, il faut bien l'avouer.