Le cuisinier de Martin SUTER

Publié le par Hélène

le-cuisinier-suter

♥ ♥

 Soirée aphrodisiaque au menu

 L’auteur :

Martin Suter est un écrivain suisse. Depuis 1991 il se consacre uniquement à l’écriture après un passage dans l’univers de la publicité et du journalisme. Ses romans connaissent un beau succès.

 

L’histoire :

Maravan, jeune réfugié tamoul est employé dans un restaurant suisse, le Huwyler. Il y est chargé de couper les légumes, de faire la vaisselle, alors qu’avec ses connaissances culinaires, il pourrait assurer un poste beaucoup plus important au sein de ce restaurant spécialisé dans la « nouvelle cuisine ». Il se contente donc de faire ses expériences de cuisine moléculaire chez lui. Or, Andrea, une collègue serveuse également au Huwyler rêve de s’installer à son compte. Aussi propose-t-elle à Maravan dont elle connaît le talent, de s’associer avec elle pour offrir des menus privés aphrodisiaques aux couples dont la passion s’use.

Ce que j’ai aimé :

-          Comme dans tous les romans de Martin Suter, le récit coule de source, avec la juste dose de péripéties, des rencontres qui tombent à propos, un brin d’amour, un peu de violence…

-          La toile de fond culinaire est originale, on y apprend les base de la cuisine ayurvédique et celles de la cuisine moléculaire. En fin de roman, l’auteur propose les recettes concoctées par Maravan, pour ceux qui souhaiteraient organiser une soirée aphrodisiaque… Voici le menu :

 

« Mini-chapatis à l’essence de feuilles de caloupilé,

De cannelle et d’huile de coco

Cordons de haricots urad en deux consistances

Ladies-fingers-curry sur riz Sali à la mousse d’ail

Curry de jeune poulet sur riz sashtika

Et sa mousse à la coriandre

Churaa Varai sur son riz nivara à la mousse de menthe

Espuma gelé au safran et à la menthe,

Aves ses textures de safran

Sphères de ghee à la cannelle et

A la cardamone douce-amère

Petites chattes de poivre glacé,

Aux pois chiches et au gingembre

Phallus gelés au ghee et aux asperges

Esquimaux au ghee de miel et de réglisse. » (p.130)

 

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

-          Si les explications concernant les préparations culinaires de Maravan très détaillées sont quelque peu complexes pour une cuisinière de base, d’autres sujets sont seulement survolés trop sommairement à mon goût : les personnages restent fantômatiques, peu creusés, la situation au Sri Lanka sert uniquement de toile de fond, et les tractations commerciales pour la vente d’armes m’ont franchement ennuyée. Alors, comme le dit très bien Nelly Kaprièlian dans « Les Inrockuptibles » (5 mai 2010) : « A trop vouloir être sympathique, Martin Suter signe des romans très agréables, mais rate toujours le cran au-dessus : signer un vrai grand roman. »

 

Premières phrases :

 

« - Maravan ! Siphon !

Maravan posa d’un geste rapide le couteau affûté à côté des fines lamelles de légumes, se rendit à l’armoire chaude, y prit le siphon en acier inoxydable et l’apporta, avant qu’il ne refroidisse, à Anton Fink.

Le siphon contenait la pâte du sabayon à l’ail des ours que l’on servait avec les maquereaux marinés. »

 

Vous aimerez aussi :

 

Du même auteur : Le dernier des Weynfeldt de Martin SUTER

Autre : La fortune de Sila de Fabrice HUMBERT

 

 Le cuisinier, Martin SUTER, Traduit de l’allemand par Olivier MANONI, Christian Bourgois Editeur, mai 2010, 322 p., 20 euros

 

  1pourcent

Publié dans Littérature Europe

Commenter cet article

Marie 02/11/2010 15:09



J'avoue ne pas être attirée par la cuisine moléculaire. Alors si en plus l'intrigue de ce roman est un peu négligée...



Hélène 03/11/2010 09:04



Disos que tout est un peu facile, attendu, ça tient debout, mais on voit les ficelles.



Yv 01/11/2010 18:18



S'il est moins bien que Le dernier des Weynfeldt, je vais peut-être m'abstenir, parce que pour le moment, c'est celui que je trouve le plus faible dans la production de Suter, que j'aime
beaucoup. Mais Le cuisinier, je ne connais pas encore. Pour moi, La face cachée de la lune ou encore Small world sont excellents.



Hélène 01/11/2010 18:44



Je n'ai pas lu les deux que tu cites, à découvrir donc...



keisha 01/11/2010 17:25



Mouais, tu ne me donne pas faim de ce roman. l'autre, là, le dernier des W. , peut être...



Hélène 01/11/2010 18:46



C'est un electure plaisante mais vraiment sans plus... Ce roman m'a juste donné envie de découvrir la nouvelle cuisine moléculaire, par curiosité.



Midola 01/11/2010 17:20



Je ne connais pas du tout, je note donc



Hélène 01/11/2010 18:44



Suis plutôt les conseils de Yves qui conseille 'small world" par exemple...



Midola 01/11/2010 14:35



Le thème de la cuisine dans la littérature ne m'attire pas plus que ça...



Hélène 01/11/2010 17:16



Et pourtant tu devrais lire "la colère des aubergines" ou "les 5 quartiers de l'orange", des merveilles...



Aifelle 01/11/2010 13:32



Vu tes réserves et l'état de ma PAL, je passe



Hélène 01/11/2010 17:14



Je vais être compréhensive envers ta pal, et te conseiller effectivement de passer ton chemin.. A moins que tu souhaites te concocter un dîner aphrodisiaque..



Ys 01/11/2010 10:52



Ces plats ont l'air un peu trop exotiques pour moi. Mais j'ai un autre livre de cet auteur dans ma PAL et je ne renonce pas à l'idée de la découvrir.



Hélène 01/11/2010 17:13



j'en ai lu un autre beaucoup mieux "le dernier des Weynfeld", je t ele conseille davantage.