Le poids du papillon de Erri DE LUCA

Publié le par Hélène

poids-du-papillon_Erri-De-Luca.jpg

♥ ♥ ♥

 

L’auteur :

 

Erri De Luca est un écrivain italien qui vit à la campagne près de Rome. Il est aujourd’hui l’un des écrivains italiens les plus lus dans le monde.

L’histoire :

Quelque part dans les Alpes italiennes, un chamois domine sa harde depuis des années. Il est d'une taille et d'une puissance exceptionnelles, mais il pressent que sa dernière saison en tant que roi est arrivée, sa suprématie étant désormais menacée par les plus jeunes. En face de lui, un braconnier, revenu vivre en haute montagne ses espoirs en la Révolution déçus, sait lui aussi que le temps joue contre lui. A soixante ans passés, sa dernière ambition de chasseur sera d'abattre le seul animal qui lui ait toujours échappé, malgré son extrême agilité d'alpiniste : ce chamois à l'allure majestueuse… (Présentation de l’éditeur)

 

Ce que j’ai aimé :

 

-          Le poids du papillon est un texte atypique, oscillant  entre  fable philosophique et poésie en prose, il nous place au cœur du conflit opposant un vieux braconnier et un chamois las de son statut royal. Le sujet original permet de mettre l’accent sur la complexité souvent inexpliquée des hommes et d’aborder ainsi avec virtuosité des sujets nébuleux comme la mort, l’amour, la solitude : 

« L’homme savait prévoir, croiser l’avenir en conjuguant sens et hypothèses, son jeu  préféré. Mais l’homme ne comprend rien au présent. Le présent était le roi au-dessus de lui. » (p. 62)

Quand il serait si facile de se rendre présent et réceptible  au monde et à sa poésie, l’homme préfère se créer des entrelacs complexes qui l’éloigne imperceptiblement du monde naturel et simple. Erri de Luca nous conduit vers le monde poétique au travers d’un texte court et dense et nous aprend ainsi à devenir plus attentif aux signes qui nous entourent :

« Les arbres de montagne écrivent dans l’air des histoires qui se lisent quand on est allongé dessous. »

 

Ce que j’ai moins aimé :

-          Rien.

 

Premières phrases :

« Sa mère avait été abattue par un chasseur. Dans ses narines de petit animal se grava l’odeur de l’homme et de la poudre à fusil. »

 

Vous aimerez aussi :

Du même auteur : Le contraire de un d’Erri DE LUCA ; Le jour avant le bonheur de Erri DE LUCA ; Trois chevaux de Erri DE LUCA

Autres : Une rivière verte et silencieuse de Hubert MINGARELLI

 

Le poids du papillon, Erri DE LUCA, traduit de l’italien par Danièle Valin, Gallimard, avril 2011, 81p., 9.50 euros

capture-d ecran-2010-07-15-a-12-49-41[1]

challenge voisins voisines

Publié dans Littérature Europe

Commenter cet article

Dominique 26/06/2011 15:43



Celui là je viens de l'ajouter à ma liste, je n'ai pas tout aimé de cet auteur mais j'ai l'impression que c'est un bon cru, ton avis rejoint celui d'autres blogueurs



Hélène 26/06/2011 18:31



Il est très différent des autres, mais les mêmes thèmes reviennent, et le style dépouillé et poétique est toujours là.



Fransoaz 26/06/2011 09:04



J'aime aussi cet auteur et pense épingler ce papillon sur mon tableau de lecture.



Hélène 26/06/2011 18:32



S'il se laisse capturer...



Capucine 24/06/2011 20:55



J'aime les livres d'Erri de Luca .Tous ses livres que j'ai déjà lu ,et celui-là en fait partie ...Et en plus ,il nous emmène à la montagne alors ...irrésistible ... 



Hélène 25/06/2011 19:41



Merci de me l'avoir conseillé..



sylire 24/06/2011 19:47



Je n'aime pas trop les histoires d'animaux mais bon, l'auteur est exceptionnel alors pourquoi pas...



Hélène 25/06/2011 19:41



Moi non plus je n'apprécie pas trop les histoires d'animaux, mais là je suis rentrée dedans...



Kathel 24/06/2011 11:58



Cela semble très poétique... il faut que je relise cet auteur découvert il y a un bon moment avec Montedidio.



Hélène 25/06/2011 19:42



OUi, relis et relis encore, c'est magnifique tu verras



keisha 24/06/2011 11:53



Certains l'ont placé aussi en nature writing, qu'en penses tu?



Hélène 25/06/2011 19:44



Non, pas assez de descriptions de grands espaces, pas de mentions écologiques plus que ça, pas américain, je dirais non...



Depocheenpoche 24/06/2011 09:47



Je me souviens avoir lu un seul livre de cet auteur et ce doit être "Trois chevaux". J'ai souvenir que la lecture avait été agréable mais l'histoire est restée coincée dans un pan de ma mémoire.
Il faudrait, je crois que je le relise et ensuite j'y ajouterai ce nouveau roman. Comme il ne sortira pas en poche avant l'année prochaine, j'ai le temps de relire "Trois chevaux" !!



Hélène 25/06/2011 19:45



OUi, tu en as quelques autres à découvrir, la biblio de cette auteur est fournie