Les années douces de Hiromi KAWAKAMI

Publié le par Hélène

                                                             Les-annees-douces
♥ ♥ ♥ ♥

Un roman au charme aérien.

 

L’auteur :

Hiromi Kawakami est une romancière japonaise. Elle a reçu en 2000 le prix Tanizaki pour ce roman.

 

L’histoire :

 

Tsukiko, jeune femme trentenaire célibataire, retrouve par hasard son ancien professeur de japonais. Ensemble, régulièrement, ils vont se rencontrer pour boire un verre, tissant ainsi une relation douce et complice.

 

Ce que j’ai aimé :

 

-          Le charme de ces rencontres placées sous le signe du présent. Le maître est plus âgé que la jeune femme, il est marqué par la mort de sa femme qu’il n’a jamais tout à fait oubliée, si bien que la frêle relation qui s’instaure entre ces deux êtres esseulés semble vouée à rester amicale.  Les brefs instants qu’ils passent ensemble à déguster des mets savoureux en buvant du saké sont exempts de tous projets ou considérations personnelles. Ils profitent seulement de ces douces minutes qui s’écoulent, côte à côte, dans un bar, au marché, à la cueillette des champignons…

 

 

«  Nous avons continué de marcher lentement, dans l’air nocturne qui commençait doucement à sentir le printemps. La lune brillait avec un reflet d’or. » (p. 97)

 

-          La solitude de ces êtres perdus dans leur réalité est touchante. La jeune Tsukiko, sous ses allures de célibataire endurcie, recherche la tendresse et la douceur que lui procurent ses rencontres avec le maître. Loin de lui, elle est comme désoeuvrée, errant dans un monde qui n’est plus nimbé du même halo de poésie.

-          La simplicité limpide de ce texte poétique est un pur régal

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

-Rien.

 

Vous aimerez aussi :

 

Park life de Shuichi YOSHIDA

  

Premières phrases :

 

 

«          En bonne et due forme, c’est le professeur Matsumoto Harutsuna, mais moi, je  l’appelle seulement « le maître ». Et encore sans majuscule, le maître, tout simplement.

 

            Je l’avais eu comme prof de japonais au lycée. Ce n’était pas le professeur principal, moi en plus je ne suivais pas les cours de japonais avec une assiduité particulière, si bien qu’il ne m’était pas resté de lui d’impression notable. Après ma sortie du lycée, j’étais restée très longtemps sans le voir. »

 

 

Les années douces, Hiromi KAWAKAMI, Traduit du japonais par Elisabeth SUETSUGU, Picquier, mars 2003, 228 p., 19 euros

 

POCHE : Les années douces, Hiromi KAWAKAMI, Picquier poche, février 2005, 283 pages, 7.50 euros

VERSION BD : Les années douces, Hiromi KAWAKAMI et Jiro TANIGUCHI, Casterman, août 2010, 200 p., 15 euros

 

challenge-In-the-mood-for-Japan 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D


Alors j'ai lu Park Life qui est tout de même très très différent mais très agréable à lire, j'ai fais une review du livre où je parle de toi :http://troisiemepatte.wordpress.com/


Merci encore pour cette belle découverte.
Cordialement


Dicky le Canard



Répondre
H


Il est très différent mais chante aussi les plaisirs du quotidien, ce que j'aime particulièrement.



D


J'ai lu il n'y a pas longtemps les années douces et j'ai du mal à en revenir. J'étais au Japon, imprégné par ces rues, ces retrouvailles par hasard avec le "maitre" à chaque fois que
j'ouvrais le livre. J'ai passé un moment génial, entre saké doux amer, poésie, douceur et énivrement. Un roman subtile et doux. Que du bonheur. Ton blog conseille Park Life,
je le prend au mot et vais l'acheter. J'espère que je serais aussi conquis que pour celui-ci. Cordialement


Dicky le Canard 



Répondre
H


Oui, un vrai coup de coeur pour moi aussi, je pense que tu apprécieras "Park life", j'attends ton retour...



A


J'ai adoré moi aussi ce roman sur la profondeur des sentiments.



Répondre
H


C'est un roman aérien très beau.



A


Tu me tentes, je note.


Beaucoup d'auteurs japonais en ce moment sur les blogs, c'est génial, on découvre plein de livres.



Répondre
H


Grâce au challenge de Choco sans doute...



I


Je l'ai lu il y a quelques temps et j'avais adoré. Il y a une sorte de charme indéfinissable qui se dégage de ce livre.



Répondre
H


Une douceur mélancolique qui m'a enchantée...



M


Un douce lecrure, légèrement alcoolisé !


déclicieux



Répondre
H


Effectivement, le saké coule à flots...



E


J'ai tout d'abord découvert la bd sur les blogs et puis j'ai vu qu'elle était l'adaptation d'un livre, livre que j'ai très envie de lire depuis. Si il me plait je pense que j'achèterai ensuite la
bd!



Répondre
H


Oui, je ne saurais pas dire par lequel il faut commencer, la bd ou le roman...



K


La BD (que je n'ai pas lue) me donne envie de lire le roman (pas à la bibli, j'ai véifié)



Répondre
H


C'est un très beau roman poétique, doux, une belle découverte.



K


Je n'ai lu que la BD (enfin, le tome 1) et j'ai été séduite aussi....



Répondre
H


J'aimerais beaucoup découvrir la BD, j'imagine que Taniguchi rend bien hommage à cette belle histoire.



C


Ohoh, un auteur à lire alors?



Répondre
H


J'ai lu récemment le suivant "la brocante Nakano", déception totale. Donc je te dirais de lire celui-ci avant tout...