Les éclaireurs de Antoine BELLO

Publié le par Hélène

                                                   Eclaireurs_Bello.jpg

♥ ♥

Prix France Culture Télérama 2009

 

L’auteur :

 

Antoine Bello est un écrivain et entrepreneur français. Arrière-petit neveu de Marcel Aymé, Antoine Bello publie son premier livre, un recueil de nouvelles intitulé Les Funambules, en 1996.

 

L’histoire :

 

C'est l'histoire de Sliv, agent spécial du CFR (Consortium de Falsification du Réel), qui veut comprendre pour quoi et pour qui il travaille. C'est l'histoire d'une organisation secrète internationale, qui tente d'influer sur l'histoire des hommes, et dont l'existence est brutalement remise en cause un certain 11 septembre 2001. C'est l'histoire de Youssef, tiraillé entre sa foi et son amitié ; de Maga, jeune femme moderne que son mariage précipite dans une famille d'intégristes ; de Lena, dont la rivalité professionnelle avec Sliv cache peut-être des sentiments d'une autre nature. C'est l'histoire d'une grande nation, l'Amérique, qui trahit ses valeurs quand le monde a le plus besoin d'elle. C'est, d'une certaine façon, l'histoire du siècle qui vient. (source : éditeur)

 

Ce que j’ai aimé :

 

-       -    Le concept même des falsificateurs apporte des problématiques d’actualité sur la manipulation des informations, le pouvoir de la fiction, des problématiques traitées ici avec intelligence et subtilité.

 

-          - L’écriture alerte d’Antoine Bello nous emporte allègrement dans son roman.

 

-          - Le personnage de Silv est suffisamment bien brossé pour que chaque lecteur puisse se reconnaître dans cet homme qui cherche à donner un sens à sa vie.

 

-          - Un résumé détaillé des Falsificateurs en début de roman nous permet de nous situer dans le roman.

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

-          L’aspect historique du roman ne m’a pas passionné : il revient sur le 11 septembre, sur la guerre en Irak, bref des évènements mille fois ressassés jusqu’à la lassitude…

 

-          Je pense qu’il serait plus pertinent de commencer par la lecture des falsificateurs pour bien saisir la personnalité de chaque personnage et le fonctionnement précis du CFR.

 

Premières phrases :

 

« Comme chaque fois que je poussais la lourde porte vitrée du cabinet Baldur, Furuset et Thorberg, je méditais brièvement sur le tour qu’avait failli prendre ma vie dix ans plus tôt, ce jour où j’avais répondu à une annonce pour un poste de chef de projet en études environnementales. »

 

Vous aimerez aussi :

 

Du même auteur : Les falsificateurs

 

D'autres avis : Keisha, Dasola,  Magazine littéraire , Télérama 

 

Les éclaireurs, Antoine Bello, Gallimard,février 2009, 477 p., 21 euros

POCHE : Les éclaireurs, Antoine Bello, Folio, septembre 2010, 488 p.,6.80 euros

 

Je remercie Lise Chasteloux pour cette immersion dans un monde falsifié...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Avis à tous les amateurs, le troisième tome des aventures de Sliv, Les producteurs, sort le 12 mars 2015 !
Répondre
H
Parfait ! Nous vous retrouverons avec plaisir !
A


J'adore cet auteur, son imagination, le côté original de ses intrigues, mais comme toi, les événements autour du 11/09, de la guerre en Irak, etc ont failli avoir raison de ma patience. Aucun
souci avec Les falsificateurs par contre, j'avais trouvé ça captivant!



Répondre
H


Je regrette de ne pas avoir commencé par le premier... Tant pis



C


Tout comme Juliette, autant j'avais adoré et dévoré le premier, autant la suite m'avait complètement rebutée. J'avais été déçue par les personnages que j'y avais trouvé très caricaturaux,
notamment Lena, et l'intrigue, qui s'embourbait dans cette histoire de reconnaissance d'Etat, fouillis et interminable... Le tout faisait qu'on en oubliait presque de s'accrocher pour, tout
de même, tenter de découvrir la finalité du CFR... Bref, je ne peux que te recommander le premier opus, bien plus brillant !



Répondre
H


Ben du coup je n'ai plus trop envie de lire le premier... Mais à ceux qui me demanderont mon avis, je dirai "lisez les falsificateurs"...



B


Dommage, effectivement, que tu n'aies pas commencé avec "Les falsificateurs".



Répondre
H


Oui, je pense qu'il m'aurait plu davantage !



M


Je pense que ça pourrait me plaire. Mais j'ai son dernier opus dans ma PAL à lire avant.



Répondre
H


Quelle sagesse...



A


Ton résumé me tente bien, mais du coup, il va falloir que je lise d'abord le premier.



Répondre
H


Je te le conseille...



J


J'avais ADORE les falsificateurs, le deuxième, je l'ai lâché page 100. J'ai honte...



Répondre
H


Comme quoi j'aurais dû commencer par le premier !!



K


Tu as commencé par le deuxième? ^_^



Répondre
H


Bah oui, le SP me l'a proposé, et comme tu sais, je suis une faible femme (surtout en ce qui concerne les SP...) Il est compréhensible sans avoir lu le un, mais je pense que le premier m'aurait
davantage plu ...