Printemps des poètes 2

Publié le par Hélène

 

 

printemps des poètes 

 

Les séparés (N'écris pas...) de Marceline DESBORDES-VALMORE (1786-1859)

N'écris pas. Je suis triste, et je voudrais m'éteindre.
Les beaux étés sans toi, c'est la nuit sans flambeau.
J'ai refermé mes bras qui ne peuvent t'atteindre,
Et frapper à mon coeur, c'est frapper au tombeau.
N'écris pas !

N'écris pas. N'apprenons qu'à mourir à nous-mêmes.
Ne demande qu'à Dieu... qu'à toi, si je t'aimais !
Au fond de ton absence écouter que tu m'aimes,
C'est entendre le ciel sans y monter jamais.
N'écris pas !

N'écris pas. Je te crains ; j'ai peur de ma mémoire ;
Elle a gardé ta voix qui m'appelle souvent.
Ne montre pas l'eau vive à qui ne peut la boire.
Une chère écriture est un portrait vivant.
N'écris pas !

N'écris pas ces doux mots que je n'ose plus lire :
Il semble que ta voix les répand sur mon coeur ;
Que je les vois brûler à travers ton sourire ;
Il semble qu'un baiser les empreint sur mon coeur.
N'écris pas !

Publié dans Poésie française

Commenter cet article

attila 08/03/2012 14:42


à la lecture de ton billet précédent sur "If" de Kipling, je n'avais pas eu le temps de te dire que c'est là un de mes poèmes préférés (dont j'ai toujours un tirage plié en 4 dans mon
portefeuille pour me le relire lorsque c'est nécessaire .... et c'est souvent nécessaire !!!!) je l'aime tellement que je l'ai recopié sur un grand chassis entoilé en lettre doré et accroché dans
la chambre de mon fils pour qu'il l'ait sous les yeux en permamence ( je me dis que ça laissera sans doute une trace ....)


mais là avec ce second poème qui est aussi un de mes préférés !!!!!! tu fais très fort !


j'ai découvert récemment en fait qu'il s'agissait d'un poème avant d'être une chanson ..... et j'ai acheté un recueil de Marceline DESBORDES que je trouve injustement méconnue.

Hélène 08/03/2012 17:36



J'ai redécouvert le poème de Kipling à l'occasion du printemps des poètes, et je crois que je vais reprendre ton idée et l'accrocher dans la chambre de mon fils... (le seul poème qui orne mes
murs est "la quête" de Jacques BREL)


Par contre j'ai découvert marceline il ya une dizaine d'années grâce à un ami, j'ai aussi son recueil dans lequel je me suis replongée aussi avec délices hier. Et j'ai finalement choisi ce poème
là car il reste mon préféré du recueil. De fait je pense consacrer un billet au recueil prochainement, quand j'aurais relu attentivement tous ses poèmes.



Diabazo 08/03/2012 09:37


Très joli poème, que j'ai découvert chanté par Julien Clerc et que j'aime beaucoup, merci !

Hélène 08/03/2012 09:52



Oui j'aime beaucoup aussi sa version.