Sex in the kitchen d’Octavie DELVAUX

Publié le par Hélène

                                          octavie 

♥ ♥ ♥

Un roman alliant subtilement chick-lit et érotisme

 

L’auteure :

 

http://www.octavie-delvaux.fr/

 

 L’histoire :

 

 Une comédie érotique et romantique... Charlotte, jolie brune de vingt-huit ans, partage ses journées entre son boulot répétitif de maquettiste, sa passion pour les recettes bios et son blog culinaire qui cartonne. Seule ombre au tableau : sa vie de couple soporifique. Intriguée par les aventures sexuelles de ses deux meilleures copines, Morgane, la fashionata nymphomane, et Déborah, la dominatrice-orthophoniste, Charlotte rêve secrètement d'ébats plus pimentés. d'un jour à l'autre, sa petite vie va basculer. Elle plaque son mec, un nouveau directeur aussi odieux qu’irrésistible débarque dans sa boîte et u mystérieux admirateur lui fiat des avances carrément indécentes... Conversations débridées, humour, manigances, rencards clandestins et parties de jambes en l'air dé coiffantes sont au menu de ce roman  qui vous tiendra en haleine jusqu'à la dernière page. 

  

Ce que j’ai aimé :

 

 Avec un tel titre, je dois avouer que je m’attendais à des scènes hots contre le réfrigérateur, sur la table de la cuisine, sur le bord de l’évier, sur la machine à laver en action… Et je m’attendais donc à tourner en rond une fois tous les potentiels de la cuisine épuisés. Bien sûr il restait la possibilité de jouer avec des fruits et des légumes (fraises, chantilly, courgettes…)

Eh bien non pas du tout ! Il y est question de cuisine car l’héroïne tient un  blog culinaire et travaille pour un magazine culinaire. Thème actuel,  moderne, ancré dans son époque, là je dis chapeau.

Donc Charlotte vient de se faire plaquer (non, pas contre le frigo, vous suivez ou pas ?) par son petit ami, et elle décide donc de s’en donner à cœur joie en profitant de sa nouvelle liberté. Il faut dire quand même qu’elle est entourée de copines toutes dévouées à encourager ses ébats : une dominatrice adepte des soirées SM, et une fashionata fleur bleue (dans le sens : plus ouverte qu’un bouton de fleur). Dans le tableau on se demande quel rôle a à jouer Ben, leur ami masculin jeune puceau peu réceptif à leurs conversations débridées.

Octavie Delvaux prend donc le parti de surfer sur la vague du sado maso mais avec bien plus de doigté que sa consoeur : Charlotte n’a rien d’une gourde, Octavie nous épargne des considérations psychologiques –comprendre les couinements de Ana - Charlotte aime le sexe, elle assume, elle le montre, et c’est tout.

De fait ce roman est diablement efficace, Charlotte multipliant les rencontres -elle se fait même prêter des conquêtes par ses copines, sympa les filles ! - tout en s'accrochant au fil des pages à un mystérieux admirateur avec qui elle ne correspond que par écran interposé. Là encore Octavie Delvaux s'inscrit dans son époque et nous prouve qu'elle maîtrise parfaitement son sujet. Elle nous offre un roman simple, bien ficelé (adepte du bondage bonsoir), intelligent et diablement excitant. 

Je dis OOOOOUUUUIIII...

 Ce que j’ai moins aimé :

Un peu déçue par la fin.

 

Premières phrases :

  "Allô, Déborah, c'est la ca-tas-trophe !

- Charlottte ! Tu m'inquiètes. Qu'est-ce qui se passe ?

- Je déteste les mecs, je déteste les nanas, je déteste tout le monde !"

 

Vous aimerez aussi :

Littérature érotique

 

D’autres avis :

L’express ; Cathulu 

 

Sex in the kitchen, Octavie Delvaux, La Musardine, 320 p., 15 euros

 

Publié dans Littérature érotique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jerome 10/08/2013 20:37


Le mélange chick lit et clit lit, je sais pas... Remarque, j'ai lu bien pire !

Hélène 11/08/2013 19:10



Si franchement ce n'est pas mal...



cathulu 10/08/2013 08:02


oui, ces filles ne sont pas des gourdes et ça change!:)

Hélène 10/08/2013 11:21



Effectivement, c'est chose rare dans ce type de littérature...