Trois chevaux de Erri DE LUCA

Publié le par Hélène

 

trois chevaux

 ♥ ♥ ♥ ♥  

Un très beau texte pur comme du cristal.  

 

  L’auteur :

 

Erri DE LUCA est un écrivain italien contemporain, également poète et traducteur. Il est engagé politiquement à l’extrême gauche depuis les années 60. Il a été ouvrier dans de nombreux pays et est alpiniste à ses heures.

 

L’histoire :

 

Le narrateur revient en Italie après avoir passé 20 ans en Argentine . Il est employé en tant que jardinier et reprend petit à petit ses habitudes dans ce pays qu’il a quitté il y a si longtemps. Il rencontre alors la belle Laila et touché par des sentiments qu’il avait voulu laisser de côté, ses souvenirs vont alors refluer.

 

Ce que j’ai aimé :

 

-          La pureté de l’écriture.

 

-          La puissance de l’histoire derrière la banalité d’une rencontre. Des thèmes forts et magnifiquement traités affleurent au fil des pages : l’engagement politique, les sentiments, l’amitié, le hasard…

 

-          L’harmonie avec l’univers.

 

 

« Un arbre écoute les comètes, les planètes, les amas et les essaims. Il sent les tempêtes sur le soleil et les cigales sur lui avec une attention de veilleur. Un arbre est une alliance entre le proche et le lointain parfait. » (p. 23)

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

-          C’est un texte parfait à mes yeux.

 

Premières phrases :

 

«Je lis seulement des livres d’occasion.

Je les pose contre la corbeille à pain, je tourne une page d’un doigt et elle reste immobile. Comme ça, je mâche et je lis.

Les livres neufs sont impertinents, les feuilles ne se laissent pas tourner sagement, elles résistent et il faut appuyer pour qu’elles restent à plat. Les livres d’occasion ont le dos détendu, les pages, une fois lues, passent sans se soulever. » 

 

Vous aimerez aussi :

 

L’ombre de ce que nous avons été de Luis SEPULVEDA

 

Trois chevaux, Erri DE LUCA, Gallimard,  janvier 2001, 128 p., 14.50 euros

POCHE : Trois chevaux, Erri DE LUCA, Folio, mai 2002, 138 p., 4.50 euros

TAGS : Littérature italienne - Guerre -Couple

 

Clara en parle aussi.

Publié dans Littérature Europe

Commenter cet article

Françoise Congar 05/09/2010 11:42



j'ai aussi lu "trois chevaux" cet été; j'avais hâte de découvrir cet auteur dont j'ai beaucoup entendu parler. J'ai aussi été très sensible à cette façon de lire ( livres d'occasion uniquement)
lors des repas.


Françoise



Hélène 05/09/2010 14:38



C'est un très beau texte et tu peux lire aussi son dernier roman, très touchant également.



Capucine 20/08/2010 20:16



Comme tu avais raison , ce livre est magnifique !



Hélène 20/08/2010 21:49



Heureuse de t'avoir convertie... Je vais bientôt commencer son dernier roman "un jour avant le bonheur", j'ai hâte...



capucine 14/08/2010 19:04



De retour de vacances à la montagne je viens de découvrir De Luca "Sur les traces de Nives" (histoire de prolonger l'ambiance ) et je saute sur "Les 3 chevaux" parce qu'à lire ce blogue ça
me fait sacrément envie ... Merci ki ? Encore une fois :"MERCI  Hélène . 



Hélène 14/08/2010 19:41



Je suis certaine que "Trois chevaux" te plaira...



LN 12/08/2010 10:40



J'aime beaucoup cet auteur et "trois chevaux" est mon préféré :-) Très bon choix de lectures :-)



Hélène 12/08/2010 10:45



Pour moi "Trois chevaux" est un petit bijou, j'avais aussi beaucoup aimé "Montedidio"



Yv 03/08/2010 19:51



Je ne connais pas de Lucca, mais le Sepulveda dont tu parles à la fin, j'ai adoré.



Hélène 04/08/2010 08:41



Je suis certaine qu'il te plaira, tu peux lire celui-ci ou Montedidio au choix...



keisha 02/08/2010 15:15



Bon.


Depuis quelque temps les blogs en parlent, de cet auteur (dont je connaissais le nom quand même)


Trop c'est trop.


Je vais le liiire!



Hélène 02/08/2010 17:39



@ Keisha : tu verras, c'est BOOOOOOOO...../..



Marie 02/08/2010 13:46



Je note, tentatrice va ! Comme si ton billet ne suffisait pas à me convaincre, tu y rajoutes une comparaison avec Sépulveda !!!   :-)


 



Hélène 02/08/2010 17:38



@ Marie : j'adore Sepulveda, et je retrouve sa poésie chez De Luca, avec ce même engagement intelligent dans des causes politiques.