True Grit de Charles PORTIS

Publié le par Hélène

                                      true-grit.jpg

 

♥ ♥

 

 L’auteur :

 

Charles Portis est un auteur américain connu surtout pour son premier roman Norwood (1966) et son roman western True Grit (1968), adaptés tous deux au cinéma (True Grit est adapté au cinéma d'abord par Henry Hathaway : Cent dollars pour un shérif en 1969, puis par les frères Coen : True Grit en 2010).

 

L’histoire :

 

Une adolescente très têtue venge la mort de son père. Elle se fait aider d'un marshal borgne et d'un texas ranger assoiffé d'argent.
 

Ce que j’ai aimé :

 

-         La jeune  Mattie Ross est un personnage surprenant : bien décidée à venger elle-même la mort de son père, elle fera tout pour accompagner les hommes qu’elle a recrutés, malgré leurs réticences. Petit à petit elle réussira à gagner leur confiance et à forcer leur admiration. C’est une femme de l’ouest, rompue à la violence et à la mort, une femme forte digne héroïne de ce western mené tambour battant.

 

-         L’autre intérêt non négligeable de ce roman tient bien sûr en la personne des cow-boys, personnages troubles, bourrus, peu sympathiques au premier abord, mais qui se révèleront être finalement des hommes au grand cœur ... LaBoeuf court après la prime que la capture de Tom Chaney lui permettrait de gagner, et Rooster Cogburn est un marshall bien décidé à faire régner la justice, quelques soient ses méthodes…

 

-         La traque de ces trois personnages hors du commun va les mener sur les territoires indiens, au cœur d’un rude hiver.  

 

Ce que j’ai moins aimé :

 

-Je n’ai pas été emportée comme à la lecture de Lonesome Dove, j’ai été gênée par la froideur du style. L’histoire est contée de façon brute, sans fioritures, et il m’a manqué un élan lyrique ou psychologique…

 

Premières phrases :

 

« Les gens ne croient pas qu’une fille de quatorze ans puisse quitter sa maison pour aller venger la  mort de son père en plein hiver. Cela ne semblait pas si étrange, alors, mais j’admets que cela n’arrivait pas tous les jours. »

 

Vous aimerez aussi :

   

Lonesome Dove de Larry McMURTRY  

 

D’autres avis :

 

Keisha, Sylire, Folfaerie 

 

True Grit, Charles PORTIS, Traduit de l’anglais (EU) par Thierry Beauchamp, Le

serpent à plumes, janvier 2011, 216 p., 19 euros

 

Merci à Keisha qui a fort bien compris mon addiction aux cow-boys…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C


Encore des cow-boys chez toi ?! Et moi,qui n'ai pas encore commençé mon premier...



Répondre
H


J'adooooooore les cow-boys...



P


Je suis l'une des rares à ne pas avoir été totalement emballée par le film, donc le livre de me dis rien. En revanche, je surligne Lonesome Dove dans ma liste



Répondre
H


J'ai la même réflexion inverse..



J


je pourrais aimer parce que le lyrisme en ce moment, ça me gonfle... C'est sec et brut comme "la route"?



Répondre
H


Je n'ai pas lu "la route" mais c'est assez sec, oui, brut..



K


J'ai bien aimé le film et m'en contenterai, je crois...



Répondre
H


Certains ont aimé le roman, mais je crois que comme dit keisha, je n=l'ai peut-être lu trop tôt après mon coup de coeur Lonesome dove...



A


Premiers bémols sur ce roman qui semblait faire l'unanimité.



Répondre
H


Je suis une lectrice TRES exigeante...



M


De même, le film m'attire davantage. C'est toujours ainsi avec les cow boys: je veux les voir bouger! Ils ne sont pas faits pour s'exprimer dans les livres, si?  



Répondre
H


C'est vrai ce que tu dis, un vrai cow boy est un cow boy vivant et se mouvant...



C


Pas envie de lire le roman vu ce que tu en dis mais j'ai beaucoup beaucoup aimé le film !:)



Répondre
H


J'aimerais bien voir le film, je pense qu'il me plairait davantage.



K


Hélas je n'ai plus de cow boys en magasin (pour l'instant...)


Bon, il ne faut pas comparer avec Lonesome Dove, qui est une puissante saga...



Répondre
H


BOUHHHH;;; Je te renvoie "true grit" ou va-t-il chez qqun d'autre ?